»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
« Le Moulin de Villeneuve » Jacques GOYENS
6 Fév 2019

Le Moulin de Villeneuve

Le Moulin de Villeneuve

Comme l’eau du moulin de Villeneuve, l’écriture de Jacques Goyens coule, tantôt paisiblement lorsqu’elle s’approche du barrage qui la retient, tantôt avec précipitation lorsqu’elle s’engouffre dans les aubes de la roue avant de s’échapper vers une destination inconnue.

Après avoir écrit deux essais, l’auteur des Enfants de Munich revient vers la fiction. Les 21 textes qui composent ce recueil alternent le léger et le grave, le réel et l’irréel, le charme et la dureté de la vie. Avec Le Moulin de Villeneuve, Jacques Goyens signe son onzième livre.

Alexandre MINDA Biographie
30 Jan 2019
Alexandre MINDA

 Maître de Conférences en économie à Sciences Po Toulouse, Alexandre Minda occupe de nombreuses responsabilités pédagogiques et administratives. Tout en développant ses activités d’enseignant-chercheur, il s’est passionné pour les jeux de langage. La langue n’est pas uniquement un instrument de communication et d’identification, elle sert aussi à exprimer les sentiments et les émotions tout en étant un instrument de créativité. Ce plaisir de jouer avec les mots s’est concrétisé par la publication de deux ouvrages : « Mots-valises à poignées » (l’Harmattan) et « Les petites phrases n’en pensent pas moins » (az’art atelier éditions). Alexandre Minda partage l’univers d’auteurs comme Alphonse Allais, Jules Renard, Raymond Queneau, George Bernard Shaw, Ambrose Bierce, Georges Perec qui considèrent l’humour comme une forme d’esprit mettant en lumière avec drôlerie le caractère parfois cocasse, bizarre ou absurde du monde réel. Il écrit en ce moment une adaptation théâtrale de son dernier ouvrage et prépare un troisième livre. En effet, l’esprit sourit aux jeux de langage quand on les utilise comme un espace de liberté et d’exultation pour atténuer nos doutes et nos tourments. Contact : Courriel : alexandre.minda@free.fr Site : www.alexandre-minda.fr 

Ouvrages disponibles :

Les petites phrases n’en pensent pas moins

Mots-valises à poignées.

Contact : Courriel : alexandre.minda@free.fr
site : www.alexandre-minda.fr

 » Villes-carrefours de civilisation  » Jacques GOYENS . Essai Acrodacrolivres, 2017
30 Août 2017

Quoi de commun entre Bruxelles, Strasbourg, Trieste, Istanbul, Tanger et Montréal ?
Voilà six villes traversées par de grandes civilisations qui y ont laissé des traces architecturales et linguistiques importantes. Les Romains y ont côtoyé les Germains ou les Byzantins ou les Slaves. Géographiquement, elles se situent à la croisée des chemins entre l’Occident et l’Orient ou encore un pied en Afrique et le bras tendu vers l’Europe. Mais si l’auteur les a plus particulièrement choisies, c’est parce qu’un jour, il a tissé une histoire personnelle avec elles.
Ces villes, Jacques Goyens nous les situe avec précision ; il nous explique leur histoire tourmentée ; il nous décrit leur patrimoine architectural, riche des hautes civilisations qui s’y sont succédé ; il évoque avec justesse les écrivains et artistes qui en ont fait la réputation. Le discours, clairement informatif, nous offre cependant, au détour d’une mosquée ou face à la mer, quelques échappées plus lyriques. N’oublions pas que l’essayiste est aussi romancier et poète même et qu’il aime tout particulièrement exprimer ses émotions et les prêter généreusement à ses personnages.
Quant à la dernière partie de chaque chapitre intitulée « Enjeux et perspectives », elle nous laisse entendre qu’un autre objectif est poursuivi. Ce livre, qualifié d’ « essai » nous propose en effet une réflexion personnelle sur l’avenir de ces villes multiculturelles et multilingues. S’appuyant sur des constats établis par des spécialistes (Enjeux), l’auteur prend position (Perspectives) de manière nuancée et avec humanisme. Son vœu commun pour ces cités est qu’elles puissent sauvegarder leurs identités multiples dans une cohabitation harmonieuse.
Martine Melebeck
– Prix 15 €
ISBN: 9782930756929
A commander – soit chez l’éditeur www.librairiedutienne.com
– soit chez l’auteur jacques.goyens@infoline.be

« Le partage des eaux ». Jacques GOYENS
11 Jan 2016

"Le partage des eaux". Jacques GOYENS

« Le partage des eaux ». Jacques GOYENS

Le partage des eaux … ou la croisée des chemins, ce lieu de toute vie où le destin bascule.

Ainsi en est-il des héros de cette histoire : Danielle, Marcel, Sophie, Julien…Au début, tout est possible. Mais qu’adviendra-t-il des liens tissés au cours de rencontres tantôt concertées, tantôt fruits du hasard ? Les relations se resserrent ou se distendent jusqu’au dénouement final, inattendu, imprévisible.

Ce roman, Jacques Goyens l’a construit selon un schéma de tragédie antique : une succession d’amours à sens unique qui ne peut trouver de solution que dans un événement tragique.

L’écriture au présent permet de suivre, comme sous l’œil d’une caméra, chacun des personnages dans ses avancées et retranchements, ruses et abandons.

Editions Comedia, Nîmes, 2005 –  Format 20×14 –  220 pages – Prix : 16€

 

« Singulier pluriel ». Jacques GOYENS
11 Jan 2016

"Singulier pluriel". Jacques GOYENS

« Singulier pluriel ». Jacques GOYENS

En 1956, lorsque les Russes envahirent la Hongrie, des dizaines de cars quittèrent Budapest à destination des pays d’Europe occidentale. En montant dans l’un ou l’autre de ces cars, bien peu de réfugiés savaient où ils allaient.

Ainsi va la vie. On ne peut jamais savoir en naissant dans quelle direction elle va nous mener. Le destin nous détermine ; mais a priori, une infinité de possibles se présentent.

Les neuf récits qui composent ce roman, entre unité et multiplicité, ne constituent pas une suite chronologique. Ils peuvent être lus dans le désordre. Il incombe à chaque lecteur de reconstituer la trame cachée de la destinée qui gouverne les personnages.

A la fin du roman, le narrateur, devenu écrivain, entre dans l’histoire.

Edilivre Editions APARIS – Format 20,5×14 – 214 pages – Prix : 18€

« La France en dix leçons ». Jacques GOYENS
11 Jan 2016

"La France en dix leçons".  Jacques GOYENS

« La France en dix leçons ». Jacques GOYENS

« Je me suis maintes fois demandé ce qui faisait l’unité de la France hexagonale, car je ne puis considérer que la Guadeloupe, la Réunion ou quelque autre Dom-Tom partagent au même titre que l’Île-de-France, la Bretagne ou le Languedoc la quintessence de l’esprit français. »

L’ouvrage répond à un double objectif :

1 – Fournir une information bien documentée sur les spécificités françaises.

2 – Apporter à ce tableau une touche personnelle : la vision d’un témoin extérieur quifréquente et observe la France et les Français depuis une trentaine d’années.

 

Editions Acrodacrolivres – Collection Essai – ISBN: 9782930756219 – Prix : 12€

 

« Les enfants de Munich ». Jacques Goyens
11 Jan 2016

"Les enfants de Munich". Jacques Goyens

« Les enfants de Munich ». Jacques Goyens

Munich, 30 septembre 1938 : Hitler, Chamberlain, Daladier et Mussolini se sont mis d’accord, la guerre n’aura pas lieu.

Jacques Goyens a écrit ce roman en hommage à tous les enfants conçus dans l’euphorie des jours qui suivirent la signature de ces fameux accords. Ainsi en est-il de Frédéric et de Barbara, les deux héros de cette histoire, projetés dès leur naissance dans une Europe où l’utopie de la paix avait fait place au chaos. Plongés dès leur plus jeune âge dans la haine et le mensonge, ils n’en ont pas moins gardé foi en l’avenir, volonté de tolérance et de compréhension entre les peuples.

Ce roman est aussi une belle histoire d’amour de deux jeunes gens qui, en dépit de la réalité, ont gardé la tête dans les étoiles. Au fil des pages, ils grandissent, découvrent le monde selon un schéma de roman picaresque.

Editions Lux, Avin, 1999 – Format : 22,5 x 14  – 278 pages  –  Prix : 18€

« Jacques GOYENS ». Biographie
11 Jan 2016

Jacques Goyens

Jacques Goyens

Biographie sensible

Jacques Goyens est né neuf mois après les accords de Munich, quelque part aux environs du 50ème parallèle. Enfance à Clabecq, village mi-industriel, mi agricole, entre poussières des haut-fourneaux et grand jardin. Adolescence studieuse et rêveuse à Bruxelles : découverte d’une grande ville. Étudie la Philosophie et Lettres à Saint-Louis, puis à Louvain. Service militaire à Cologne : découverte de la germanité. 1963 : mariage, deux enfants.

Début d’une longue carrière d’enseignant, à la fois fructueuse et fastidieuse. Vers 40 ans, Certificat d’italien à l’Université libre de Bruxelles. Débuts littéraires conscients (poésie, ébauche de roman, essais). Nombreux séjours en France. Approfondissement de la romanité.

Quitte l’enseignement à 57 ans. D’où l’opportunité de mettre en œuvre les potentialités qui ont mûri pendant toutes ces années.

1999 : première publication, Les Enfants de Munich (refusé par de nombreux éditeurs avant d’être accepté par André Delcourt, Éditions Lux).

Diverses épreuves achèvent de forger ses convictions et son attitude face à la vie. Les publications se succèdent (8 en 14 ans).

Participe aux activités de plusieurs associations littéraires : Grenier Jane Tony, AEB, AREAW.

Collabore à diverses revues : Reflets Wallonie-Bruxelles, Les Élytres du hanneton, L’Inédit nouveau, Le Non-Dit, Francophonie vivante (poèmes, articles, recensions, présentation d’auteurs).

Thème principal de ses écrits : les relations humaines, dont l’observation de la société et des personnes lui fournit la matière.

Autres centres d’intérêt : la musique, les villes-frontières entre deux cultures (Bruxelles, Istanbul, Trieste, Tanger), les moyens de communication (les vrais) et donc aussi les voyages, dans le temps et dans l’espace. Mais il ne se croit pas obligé de visiter la Chine ou la mer des Sargasses avant de mourir.

Contact :

Courriel : jacques.goyens@infoline.be
Site : www.infoline.be/jacques

 

 

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.