»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
15ème Salon du Livre et de la BD de Monclar de Quercy (82)
14 Août 2018

Jean-Paul ALBERT

Le mot du maire

Bonte(é) divin(e)

Je viens de dévorer le livre de Pierre BONTE, livre de souvenirs…
Livre de souvenirs, de mémoires ou de réflexions, ce qu’on voudra, mais petit ouvrage savoureux …*

Pierre BONTE, c’était une des figures de la radio-télévision dans les années 70- 80 (Europe 1, « Bonjour Monsieur Le Maire » et TF1, « Le Petit Rapporteur ») ; autant dire que je vous parle ici d’un temps « que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître » !

Il était pourtant, en ce temps-là, une réelle célébrité nationale, notre Pierre BONTE. J’ai bien dit « une célébrité », pas une vedette à la manière de ses congénères, Yves MOUROUSI ou PPDA, par exemple. Ce grand bonhomme chauve, au physique sympa mais un peu trop discret, ne déclenchait pas les hurlements d’adolescentes comme Claude FRANCOIS ou même Michel DRUCKER. Pourtant, il était bien au journalisme ce qu’AZNAVOUR est à la chanson : un imaginatif, un érudit, un intarissable…
Un bon, « OK » !
« OK », comme disent les vraies Vedettes, à court de vocabulaire.

Mais, qu’est-ce que Pierre BONTE vient faire dans un billet du maire destiné à introduire le Salon du Livre de Monclar ? Eh bien, il y a toute sa place ; en tout cas il mérite qu’on fasse référence à son exemple, à défaut de pouvoir espérer la présence physique de l’intéressé.

D’abord, parce qu’il est un véritable écrivain, Pierre BONTE, un écrivain qui sait écrire, « Quoi »…
« Quoi », comme diraient encore les vraies vedettes, au bout de leur argumentation.

Ensuite, parce que je n’ai trouvé parmi nos contemporains personne de sa pointure qui ait su mieux que lui comprendre et chanter le monde rural (la France profonde) et qui l’ait célébré avec autant de justesse… Quel dommage que nos modernes réformateurs politiques ne l’aient pas consulté avant de pondre l’ineffable Loi NOTRE, qui a déconstruit l’organisation des territoires ruraux !

Enfin, (pour l’anecdote), parce qu’il a su raconter avec humour l’embarras d’un écrivain néophyte, invité et plongé pour la première fois dans un salon du livre, fût-ce un « petit salon rural » de type de celui de Monclar. Je souhaite donc à tous les écrivains, apprentis ou déjà chevronnés, qui se risquent autour des tables du salon de Monclar, un succès et un talent pareils à ceux de Pierre BONTE.

Certes, « notre » BONTE est un « ch’ti pur jus de betterave », pas un méridional piqué à l’ail de Lomagne… Mais il ne serait pas désorienté le moins du monde dans les cercles occitans de Robert LINAS*. D’ailleurs, un « lecteur – admirateur » avait lâché ce compliment unique, en le voyant signer une dédicace de sa « Belle France » pendant un « autre » salon du livre, Brive, peut-être, en tous cas « un salon moins important que celui de Monclar » (humour, au cas où…)
« Chez cet homme-là, a dit le lecteur rural, il n’y a que les mains qui ne soient pas celles d’un paysan ! »

Voilà !
VOILA, pour conclure à la façon des « vedettes » quand elles n’ont plus rien à dire après avoir osé un commentaire tout creux sur un sujet dont elles ne connaissaient à peu près rien…
Les « anti – Pierre BONTE » si l’on résume de façon lapidaire, ceux qui n’auraient évidemment pas leur place au Salon du Livre de Monclar.

Jean-Paul ALBERT

La Belle France, Itinéraire d’un rural-trotter, Le Passeur éditeur
Robert Linas, créateur du Salon du Livre de Monclar-de-Quercy

Ils seront présents au 15ème Salon du Livre et de la BD de Monclar de Quercy

Si vous souhaitez participer à ce salon, vous pouvez télécharger le bulletin d’inscription en  cliquant ici

N’hésitez pas à nous contacter pour faire annoncer vos salons. (Nous publions gratuitement l’affiche du salon et la liste des auteurs inscrits).

En cliquant sur les noms en brun rouge, vous accédez à la fiche bibliographique de l’auteur

ANIREPOQUE  Serge
ANTUNES Chantal (Romans)
BERTHES Colette (Romans)
BIENVENU Jacques (livres jeunesse et chansons)
BOYE Jacqueline (Roman/biographie)
BRILLON Benjamin
Bévé (BD)
CAUJOLLE Patrick (Romans policiers)
CAVALIE Roger (Romans)
CLAUSTRES Martine (Jeunesse / Romans)
Compagnie des écrivains de Tarn et Garonne
CORLOUER Luc (Romans historiques)
COSTAMAGNA Albert (poésie / Récit)
De BUSSY James
DELPON Colette (Jeunesse / Roman)
DOVECOTE  Paul (science fiction)

DURRIEU MALET Jakie (Romans / poésie)
LABORDE SYLVAIN Carole (Romans)
LACOMBE André (Histoire, roman)
Editions Hors Limite
Editions Sydney Laurent
GOYENS Jacques (Essais)
LAPRADE Régine
MALET André
MARCHE Hélène
MEDRANO Fred (BD)

MEY Dany
MOTHE Guy
NATALICE
NATTERO BELLOUNAT Okaria
Jean-Paul NUNZI

PESCHEUX Alain (Santé)
PIAZZA Véronique  (Jeunesse / Romans historiques)

PUYRAUD  Edmond  (jardin)
QUADRI David
RICHARD Jeany
RINALDO Valérie (poésie) .

ROS  Rémi (Tourisme)
ROUX Gilles Luc (Mission A380)
RUDENT Ghislaine
RUDENT Pierre
SABATIER Amédée (occitan)
SAUFFIER Corinne (Récits, contes)
SAVELLI Odile (Romans)
SAVELLI René  (Mongolie)
SERRANO Luc

Les animations gratuites :

Atelier BD pour enfants de plus de 8 ans et adultes animé par Fred Medrano de 9h30 à midi et de 14h30 à 17h30 (durée de participation variable selon la motivation de chacun)

– Ecriture au porteplume.

– 14h30 (salle annexe) : Lectures poétiques

  • Le salon sera filmé et vous pourrez  réserver un DVD que vous pourrez avoir vers la fin de l’année.
  • Autre salon 7 à lire : dimanche 3 mars 2019 à Nègrepelisse
  • Pour s’inscrire, adhésion 2019 à 7 à lire 20€  + inscription : 10€ + repas : 14€.
  • Pour que nous puissions faire une promotion de qualité, nous contacter dès à présent. Nous fournir les textes en word + les photos en jpeg comprises entre 1 et 2 Mo.
  • Vérifiez votre page sur 7 à lire pour voir si toutes vos infos y figurent, si les coordonnées communiquées sont bonnes.
  • Pensez à faire connaître le site 7 à lire : indiquer son adresse sur vos livres à paraître, sur vos marque pages, sur vos cartes de visite, en signature de vos emails . Les journalistes et correspondants de presse trouveront sur  7 à lire, toutes vos infos ; pensez à le leur dire.
  • A chacun son abonné !  Doubler le nombre des abonnés à 7 à lire n’est pas impossible, il suffit que tous les adhérents 2018 se réabonnent en 2019 et que chacun d’entre eux trouve un nouvel abonné . Je compte sur vous !
  • Notre force, notre réussite dépendent de l’effort que chacun fera pour faire connaître 7 à lire.  Un site qui existe bien fort déjà : 25000 connexions à l’année !

 

 

 

 » Emois…d’Elle à Moi – Un arbre sans racines  » NATALICE
14 Août 2018

Émois…d’Elle à Moi

Mathilde, en plein désarroi, a 16 ans lorsqu’elle accouche d’une petite fille, un bébé qu’elle n’a pas désiré et qu’elle se sent incapable d’élever ni même d’aimer. D’autant que personne ne la soutient dans cette épreuve. Alors elle se résout à l’abandonner, en accouchant sous X. Ce livre est une sorte de « journal croisé », mère et fille nous confiant tour à tour bonheurs et angoisses, partant à la recherche l’une de l’autre, dans une quête commune de leurs racines et dans l’espoir de pouvoir enfin se poser et se construire un avenir solide. Au risque de déterrer des secrets de famille soigneusement et douloureusement cachés.

Pas à pas, elles avancent au fil des pages, tissant entre leurs vies un lien indéfectible.

Ce livre se veut réaliste et optimiste, il suscite des émotions et des questionnements quant à la recherche par un enfant adopté de ses parents biologiques, et l’impact que cela peut avoir sur sa vie d’adulte.

 

ISBN : 979-10-326-1015-2      prix : 18,90€

Ce livre peut se commander en librairie, sur le site des Editions Sydney Laurent ( http://editions-sydney-laurent.fr/livre/emois-delle-a-moi-un-arbre-sans-racines/, sur Amazon, à la fnac, sur chapitre.com, Cdiscount, decitre.com, Cultura, les Espaces culturels leclerc

 » Au pays des fleurs : Maïmouna et Antoine  » Dany MEY
11 Août 2018

Maïmouna et Antoine

Au pays des fleurs : Maïmouna et Antoine

Comment une petite fille africaine va-t-elle réaliser son rêve ?

Voir, un jour la neige…

Si tu accompagnes Maïmouna dans son voyage, elle te le fera découvrir…

Quels sont les pouvoirs de cette fleur magique qu’Antoine cueille aux abords de son village provençal ?

Tu les découvriras avec lui au fil de ces pages, et tu respireras son parfum…

 

Prix : 12€

ISBN : 978-2-919342-23-5

Disponible, dès le 30 octobre, dans toutes les librairies sur commandes, sur Cultura, Gibert Joseph, Decitre, Chapitre, et le site des éditons Au Pays Rêvé : http://www.aupaysreve.fr/collections/30-les-dialogues-decales/216-au-pays-des-fleurs.html

 

 » Au pays des fleurs : Nina et Stella  » Dany MEY
11 Août 2018

Nina et Stella

Pourquoi Nina ne voulait-elle pas grandir ? Mystère ! Heureusement, sa Marraine, la Fée, a plusieurs tours dans son sac… Non ! Au bout de sa baguette magique !

Découvre avec elle la solution à son problème…

Comment cueillir les étoiles ? T’es-tu posé la question ? Impossible, non ? Stella, elle, le sait !

Elle te le dira si tu lis son histoire…

 

Prix : 12€

ISBN : 978-2-919342-18-1

Disponible dans toutes les librairies sur commandes, sur Cultura, Gibert Joseph, Decitre, Chapitre, et le site des éditons Au Pays Rêvé : Cliquez ici

« Le mort est dans le pré » Patrick CAUJOLLE
6 Août 2018

Le mort est dans le pré

 

Le mort est dans le pré               Editions Caïrn

Le corps d’un agriculteur retrouvé dans un champ…Suicide ? Malaise ? Pas si sûr. Au sein d’un microcosme sociétal nimbé de jalousies et de rancœur, entre une épouse infidèle, un frère mutique et un ouvrier benêt, le capitaine Escaude va tout faire pour déjouer les plans de la Grande Faucheuse et vérifier à ses dépens qu’il n’y a  jamais d’affaire facile. De la région toulousaine au Pays Basque, ainsi va-t-il devoir enquêter ferme pour dénouer les fils de la plus machiavélique affaire criminelle de sa carrière.

 

Né en 1958, Patrick Caujolle passe une grande partie de sa carrière au sein de la Police Judiciaire avant de s’orienter définitivement vers l’écriture. Après plusieurs recueils de Poésie et de nombreux livres liés au  terroir ou à la criminalité, il publie là son quatrième roman policier.

« Haine noire » . Editions De Borée . Patrick CAUJOLLE.
6 Août 2018

Haine Noire

                                   Haine noire .   Editions De Borée

 

Des cadavres moyenâgeux mutilés, un crâne découvert par un sdf. Deux enquêtes distinctes, l’une menée par un jeune lieut’, l’autre par un commandant du 36, deux affaires qui vont pourtant se lier autour d’un archéologue, d’un tapis de billard et de quelques verres.

Une ancestrale société occultiste, le Milieu du grand banditisme, autant de pistes que vont explorer les deux fonctionnaires, autant d’indices qui de Paris à l’Ecosse et des bas-fonds lyonnais à la banlieue toulousaine vont les lier au passé comme à la plus dramatique actualité.

Le tout pour comprendre que si l’Aube se veut parfois dorée, la haine est toujours noire.

 

Après avoir publié plusieurs recueils de poésie ainsi que plusieurs livres aux éditions De Borée dans les collections Mystères ou Grandes Affaires criminelles, Patrick Caujolle signe ici son cinquième polar. Ancien fonctionnaire de Police, celui-ci nous dévoile un monde qui a été le sien. Un monde qui est aussi le nôtre.

 

« Terres de sel  » Sylvie ANAHORY
18 Juil 2018

Terres de sel

En 1587, les membres de la Fontaine salée, de la ville de Salies-du-Béarn, rédigent un règlement dans le Livre noir pour réglementer la production du sel. Les familles d’Aymar et Dubarrat sont membres de la Fontaine salée. 50 ans plus tard, une fille Dubarrat épouse l’ébéniste Poeydavant. À la fin du XVIIIe siècle, Jacob Poeydavant quitte la France pour acheter du bois à Saint-Domingue. Il choisit de s’y installer, mais des événements comme la révolte des esclaves l’en empêchent. Il rentre en métropole au tout début du XIXe siècle et s’installe à Salies. La ville connaît de nombreuses transformations : les ateliers particuliers de sel disparaissent au profit d’une saline collective et la médecine se développe. Plusieurs médecins décident de créer un centre hydrothermal, souvent destiné à une riche clientèle. L’histoire des Poeydavant et leurs secrets se dévoilent.

Le premier roman de Sylvie Anahory Aucune terre ne sera mienne, publié aux Éditions Cairn, a été couronné du Prix spécial du Jury au Salon de Mirepoix en 2017.

Texte 4ème de couverture

Entre les XVIe et XIXe siècles, les secrets de la famille Dubarrat-Poeydavant se dévoilent progressivement. Tout commence en 1587, lorsque les membres de la Fontaine salée de Salies-du-Béarn rédigent dans le Livre noir le règlement de la production du sel.

Au fil des générations, on découvre les mystères de la Cité et de la communauté des cagots. À la fin du XVIIIe siècle, Jacob Poeydavant se rend à Saint-Domingue pour le commerce de bois précieux. La révolte des esclaves écourte son séjour. Il rentre en métropole et s’installe à Salies, dans une ville en pleine mutation avant de connaître l’apogée du thermalisme.

 

Le roman Terres de sel, publié aux Éditions Cairn, a reçu le Prix spécial du Jury au Salon de Mirepoix en 2018.

On peut se procurer le livre dans toutes les librairies ou bien auprès des Éditions Cairn au prix de 17 euros.

Code ISBN : 978-2-35068-598-4

 » Où sont passés les enfants…  » Colette DELPON
16 Juil 2018

Où sont passés les enfants…

 

 

 

 

 » Où sont passés les enfants « 

Cela ressemble à la foudre brûlant l’arbre

Recroquevillé par la violence de la décharge,

Calciné sur place.

La haine peut s’inviter au sein d’une famille.

Il est difficile d’en connaître l’intensité.

Editeur Azart atelier éditions

ISBN : 979-10-92667-85-1

Prix 18 E

Directement chez mon éditeur :azart-atelier-editions.com

« Ils sont morts pour que nous puissions vivre libres » André LACOMBE
4 Juil 2018

Ils sont morts…

Cet ouvrage est en quelque sorte le répertoire commenté de tous ces lieux de mémoire en Tarn-et-Garonne et au-delà parfois, lorsque des tarn-et-garonnais sont tombés en d’autres lieux. Le but n’était pas simplement de répertorier tous ces endroits, mais de retracer pour chacun d’entre eux l’évènement, chaque fois bien sûr que les témoignages ou les archives le permettaient, pour rappeler que toutes les victimes avaient un nom, un visage, une vie … et pour ne pas oublier qu’elles sont mortes pour notre liberté.

Plusieurs de ces lieux furent les témoins des atrocités commises par l’envahisseur nazi et sa sinistre Gestapo avec, le plus souvent, l’odieuse complicité de collaborateurs zélés ou de l’infâme Milice du gouvernement de Vichy. Certains de ces endroits ont été le théâtre d’affrontements meurtriers entre les Allemands et la Résistance, tandis que d’autres évoquent simplement « L’esprit de Résistance », la fraternité, le souvenir de ces femmes et de ces hommes, qui au péril de leur vie, bravèrent l’interdit en cachant des juifs, en hébergeant des réfractaires, en ravitaillant les maquisards…

Aujourd’hui, nous avons la chance de vivre en paix. Nous le devons au sacrifice de tous ceux qui ont payé le prix fort dans des conditions, souvent dramatiques, pour avoir voulu souligner leur attachement à la France et à ses valeurs républicaines.

Les Anciens, ceux qui ont connu cette période, disparaissent peu à peu, il est donc essentiel que les générations qui leur succèdent deviennent, à leur tour, des passeurs de mémoire pour ne pas prendre le risque de voir le souvenir s’estomper au fil du temps … peut être jusqu’à l’oubli.

Tous ces noms, gravés sur des plaques, sur des stèles ou sur des monuments, doivent rester comme un symbole pour toutes les générations.

Le devoir de mémoire est indispensable pour perpétuer le souvenir, l’Histoire.

 

André LACOMBE

ISBN:978-2-9544594-2-4

Prix de vente : 25€

Actuellement en vente à l’Espace Culturel Leclerc Sapiac à Montauban, au magasin de la presse à Nègrepelisse, au point presse Spar à Montricoux et chez l’auteur.

« Cabertat . Des hommes, un maquis, une histoire… » André LACOMBE
4 Juil 2018

CABERTAT

 

 

Cabertat ce n’est pas simplement l’histoire d’un maquis, c’est surtout l’histoire de ces combattants qui ont choisi de lutter dans la clandestinité pour que la France retrouve liberté et dignité.

Cabertat, c’est un hommage à toutes celles et ceux qui ont donné leur vie dans des conditions souvent tragiques parce qu’ils avaient osé montrer leur attachement à la France et à ses valeurs républicaines.

Cela fait presque cinquante ans que je m’intéresse à cette période sombre de l’histoire de notre pays, et très précisément aux maquis des environs de Montricoux mon village natal.

Je dois cet engouement à mon instituteur, monsieur Georges Linières : chaque année, il nous parlait des martyrs de Montricoux. Il n’hésitait pas à nous faire lire des passages du superbe fascicule  Un village de Martyrs Montricoux, écrit par son prédécesseur André Bergouniou en hommage aux résistants de Cabertat.

Au fil du temps, j’ai compris que si nous avions la chance de vivre en paix, nous le devions au sacrifice de toutes ces vies. Mais j’ai aussi pensé   que lorsque les Anciens, ceux qui ont connu cette période, auraient disparu, le souvenir s’estomperait peut être jusqu’à l’oubli.

C’est ce qui m’a décidé à faire mien ce devoir de mémoire, indispensable pour perpétuer le souvenir, l’Histoire.

Cet ouvrage, que je présente aujourd’hui en toute modestie, est l’aboutissement de ce devoir de mémoire… pour les générations futures.

André Lacombe

 

ISBN:978-2-7466-0806-1

Prix de vente : 18€

En vente chez l’auteur

 

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.