»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
« Cuisine de Croatie » Eve Marinone. Editions Edisud 2008
4 Juil 2011
Eve Marinone

Eve Marinone

Le premier livre de cuisine croate en français

Pour mieux comprendre les raisons de la diversité culinaire croate, il est important de savoir que différents pays l’ont influencée : l’Autriche, l’Italie, la Hongrie et, historiquement, la Grèce et la Turquie.
Ajoutez à cela le goût naturel des croates pour un certain art de vivre, la qualité de beaucoup de produits locaux encore cultivés ou élevés « à l’ancienne », les richesses de la mer Adriatique en poissons, crustacés et coquillages, sans compter de nombreux vins plus goûteux les uns que les autres et vous serez obligés d’admettre que vous avez ici réunis tous les éléments recherchés par le gourmet.
La Croatie centrale est riche en gibier et, par son climat plus froid, de plats roboratifs.
Dans la région de Samobor, par exemple, au sud-ouest de Zagreb, il ne faut pas manquer de déguster la cuisine préparée dans la kotlovina, sorte de grande chaudière qui peut présenter jusqu’à 2 mètres de diamètre.
Elle est posée sur d’énormes fourneaux qui cuisent à petit feu des saucisses, des jambonneaux, des côtelettes de porc, du poulet, du veau, du bœuf ou du gibier agrémentés de légumes de saison comme les tomates, poivrons, aubergines, pommes de terre ou haricots verts, des champignons sauvages peuvent compléter le tout.
Prenons par exemple l’Istrie. Elle propose une cuisine aux parfums typiquement méditerranéens… avec une touche d’Italie.
Nous retrouvons ici la truffe blanche tuber magnatum pico qui voit sa pleine saison de décembre à la fin janvier.
La Dalmatie est riche de son littoral, de ses îles et de son arrière-pays où l’on cultive depuis des siècles l’olivier et la vigne.
Poissons, crustacés et coquillages, s’ils ne se trouvent pas en grande abondance ont du moins l’avantage d’être variés et d’une grande fraîcheur.

Broché – 175 p – 153 recettes – Editions ÉDISUD 2008 – 14 € TTC – ISBN 978-2744907517

« Cuisine indienne » Eve Marinone. Editions Edisud 2006
4 Juil 2011

Eve Marinone

Eve Marinone

Que connaissons-nous de la cuisine indienne ? Ou plutôt, que croyons-nous en connaître ? Beaucoup ? Erreur, erreur… !
Car cette cuisine est infinie, illimitée à l’échelle de ce pays qui a presque la taille d’un continent – plus de 6 fois la surface de la France.
Vingt huit états et 6 territoires le composent, chacun avec des paysages, une végétation, une langue, des habitudes alimentaires aussi variées que celles de l’Europe actuelle.
Un autre livre sur la cuisine indienne ne fait donc pas plus double emploi qu’un nouvel ouvrage sur la cuisine française ou européenne.
Il vous apporte par contre, une connaissance complémentaire mais non exhaustive de cette gastronomie.
L’un des nombreux avantages de ces recettes aux senteurs et goûts exotiques est de vous permettre de recevoir beaucoup d’amis (es) en toute convivialité – Car si certaines d’entre elles peuvent parfois paraître un peu longues à confectionner, elles restent cependant simples, accessibles, quasiment inratables et gagnent dans la majorité des cas à être cuisinées la veille.
L’usage des épices est, bien sûr, l’image même de l’Inde – Qu’elles soient pimentées ou seulement parfumées, elles sont incontournables et tout l’art de préparation des plats réside dans la façon de les assembler pour qu’elles réjouissent votre palais tout en soignant votre corps.
La cuisine indienne est festive, colorée et offre une telle palette de saveurs qu’elle satisfait tous les appétits, même les plus difficiles !
Ce livre, et c’est important, propose une sélection de mets réalisables hors du pays d’origine en vous indiquant leur provenance géographique et éventuellement historique.
Vous y apprenez également comment recréer pour vos invités, l’ambiance à l‘indienne qui fera de votre soirée un moment mémorable pour tous.

Broché – 222 pages – 151 recettes accompagnées de tours de main culinaires et d’anecdotes – Carnet d’adresses sur toute la France – Editions EDISUD 2006 – 13 € TTC – ISBN 978-2-74490641-1

« Cuisine Familiale Syrienne » Eve Marinone. Editions Publisud 1997
4 Juil 2011
Eve Marinone

Eve Marinone

Le 1er livre de cuisine syrienne en français.

La cuisine syrienne a été influencée par plusieurs facteurs liés à l’histoire du pays et à sa situation géographique, entre autres les passages de caravanes venant des Indes ou de la Chine et l’occupation ottomane.
Si l’oriental à la réputation de manger peu, il a aussi celle de prendre son temps pour déguster les mets… Les repas sont de grands moments de convivialité partagés avec les amis ou les voisins en visite.
Les recettes de ce livre ont été recueillies auprès des maîtresses de maison syriennes du nord au sud du pays.
La préparation de ces plats, variés et parfumés selon le rythme des saisons n’a pas toujours été facile à transcrire en proportions et temps de cuisson car ils se cuisinent beaucoup de mémoire et d’instinct.
A vous maintenant de tester ces douces ou piquantes saveurs d’Orient.

Broché – 164 pages – 118 recettes – Editions PUBLISUD 1997 – 19,51 euros TTC – ISBN 2-86600-804-9 – Prix spécial pour l’Association : 19 euros + 4,70 euros de port (total 23,70 euros)

Eve Marinone, auteure culinaire. Biographie
4 Juil 2011

Eve Marinone

Eve Marinone

Née à Paris, originaire du Piémont italien par son père et du Berry par sa mère, Eve Marinone a cultivé le goût de l’internationalité par de nombreux voyages et séjours à travers le monde. Depuis 1997, elle publie des livres de cuisine remarqués par un souci de récolter elle-même, à la source, des recettes abouties de l’Histoire et des générations. En 2008, elle a fait paraître le tout premier exemple en français de Cuisine de Croatie.

Évelyne Marty-Marinone a également été chroniqueuse sur 100 % Radio, sur le journal du Tarn « La Montagne Noire » (« L’adresse d’Eve Marinone » tous les vendredis) et sur le site www.gaillacinfo.fr (rubrique culinaire mensuelle).
Présente entre autres aux Salons Internationaux du Livre de Paris, du Livre et de la Presse de Genève, du Livre Gourmand de Périgueux, aux Salons du Livre de Gaillac (Tarn), à la Comédie du Livre de Montpellier, à Place aux Livres de Lyon, à celui de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), de Meilhan sur Garonne (Lot-et-Garonne), au Festin d’auteurs de Beynat (Corrèze), à la Fête du Livre et de la Gastronomie de Pampelonne (Tarn)….

Contact : Évelyne MARTY-MARINONE (Eve MARINONE)
45 boulevard Albert 1er
81200 MAZAMET

Tél. : 06 70 56 81 39
Courriel : evemarinone@yahoo.fr
Site : www.voyages-gourmands.com

La cuisine vapeur de l’Oncle Jean
22 Juil 2010

Après un premier volume paru en 1995, voilà le second de « La cuisine vapeur de l’Oncle Jean ». Le cuisinier castonétois Jean Salabert a continué, durant ces dix années, à mettre au point de nouvelles recettes et vante toujours les mêmes principes : se maintenir en bonne santé grâce au mariage raisonné de la gastronomie et de la diététique.
Dans ce magnifique ouvrage, Jean Salabert prône une fois encore que sa cuisine, qui conjugue cuisson vapeur , nourriture équilibrée et plaisirs de la table, a toute sa place en Aveyron.

« La cuisine vapeur de l’Oncle Jean ». 80 recettes à la vapeur douce. Fil d’Ariane Editeur. Prix 25€

Éloge de la Gourmandise
22 Juil 2010

Depuis de nombreuses années, Jean Salabert est cuisinier et poète tout à la fois. Il a publié deux livres de cuisine et trois recueils de poésie.
Dans ce dernier ouvrage qui mêle avec bonheur des recettes de cuisine et des poèmes, il a voulu montrer que la gourmandise, loin d’être un défaut, s’il est maîtrisé, peut servir de tremplin à la création culinaire et à la création poétique.
La gourmandise des mets et la gourmandise des mots, combinées au plaisir de faire plaisir entraînent une manière concrète et honnête d’être heureux.

Pour vivre heureux, vivons gourmands
22 Juil 2010

Telle pourrait être la devise de l’auteur dans le domaine de la cuisine du terroir, et celui de l’amour. Satisfaire des exigences physiologiques à partir de recettes traditionnelles qui ont fait leur preuve. Satisfaire des besoins sentimentaux grâce à des situations qui suscitent et entretiennent l’amour sous toutes ses formes, voilà des objectifs réalistes à la portée de tous, pourvu que la gourmandise soit bien comprise et encadrée.
C’est à chacun de placer ses limites. En posant ses propres bornes, nul doute que la gourmandise au sens large peut contribuer à préparer et à faire éclore des joies intenses, voire un certain bonheur renouvelé.

Prix : 20€

Le Porc en Aveyron, à lire sans modération !
16 Oct 2009

Le Porc en Aveyron

Le Porc en Aveyron, un livre de Boris Cortijos et du Lycée Beauregard - Éditions Toute Latitude.

« Les Aveyronnais ont, depuis toujours, l’art de transformer le cochon. Boris Cortijos le démontre admirablement dans les pages de ce livre, et je peux témoigner personnellement que la tradition se maintient solidement ! » écrit Pierre Bonte dans son avant-propos.

Et en effet, l’ouvrage joliment illustré que publie le Directeur de l’atelier technique du lycée Beauregard réussit remarquablement la synthèse entre la tradition, la modernité… et les recettes de cuisine !

Côté tradition, une première partie qui traite de la Rome antique, du Moyen-Age ou de l’époque de nos grands-parents : le porc, garde-manger ambulant, a toujours été synonyme de convivialité, de fête et de bonne chaire.

Côté modernité, l’Aveyron, terre de nombreuses traditions d’élevage, est aujourd’hui le moteur de la production, de la transformation, de la recherche et de la formation porcines au sud de la Loire. L’auteur nous invite à rencontrer les acteurs d’une filière essentielle à nos campagnes et à notre secteur agroalimentaire : bienvenue chez les éleveurs mais aussi chez les Cance, Linard, Mazars, Serin, Boscus… qui nous régalent de leurs excellents produits.

Dans sa troisième partie, enfin, l’auteur nous emmène à la découverte des recettes des chefs, Hervé Busset, François Gagnaire, Louis-Bernard Puech, Corinne et Rémy Simon, Christian Agrech, Julien Lamanilève Christian Déléris, Hélène Saint-Martin et Cédric Gaston, Marie-Claude Lopez, et nous donne tous les conseils pour réussir ses propres pâtés, saucissons, jambonneaux et autres fritons !

Enfin, à noter cette « friandise », offerte sur une double-page en fin de livre : l’auteur a demandé un souvenir ou une anecdote aux personnalités politiques du département. On y apprend que le père de Jean-Claude Luche était saigneur, on y découvre les souvenirs d’enfance de Marie-Lou Marcel, mais aussi de Pierre Gadéa, Jacques Godfrain, Alain Marc, Serge Roques, Christian Teyssèdre…

On peut donc dire que, comme dans le cochon, tout est bon dans Le Porc en Aveyron !

Boris Cortijos

Boris Cortijos

Disponible en librairie, au lycée Beauregard ou auprès des Éditions Toute Latitude
Tél. : 09 53 23 82 77
Courriel : contact@toutelatitude.com.

Jean-Pierre Luçon, proviseur du Lycée agricole Beauregard de Villefranche-de-Rouergue : « Ce livre est le signe de notre engagement en faveur du territoire et de ses savoirs-faire. Il revêt en outre un important aspect pédagogique et nous aidera à recruter dans la filière agro transformation qui offre plus de débouchés professionnels que nous avons de candidats ».

Avant-propos de Pierre Bonte. 144 pages couleur, cartonné. 31,50 €.

« Le veau. Histoires, élevages et recettes ». Michel LOMBARD
9 Oct 2009

Le veau. Histoires, élevages et recettes. Michel LOMBARD

Le veau. Histoires, élevages et recettes. Michel LOMBARD

Un bel hommage aux hommes de la terre ! Ces pages évoquent le veau et les bovins dans la mythologie et les Écritures, les expressions populaires qui les associent, les grandes familles bovines, et l’élevage du «Veau d’Aveyron et du Ségala». Il donne 52 recettes notamment de grands chefs de Michel Bras à Cyril Lignac.

Prix : 20 €

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.