»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
Jean-Paul DAMAGGIO au « Lundis de la brochure »
30 Sep 2017

A la Maison du Peuple Montauban

Lundi 16 octobre 2017 de 18h 30 à 20 h

Débat animé par Jean-Paul Damaggio

« Etudier le FN ? »

Lundi 13 novembre 2017 de 18h 30 à 20 h

Débat animé par Jean-Paul Damaggio

« Espagne 1937 : un congrès d’écrivains »

 

Livre sur le FN : 310 pages, format A5,

19 euros, ISBN 978-2-37451-0-14-9

Livre sur l’Espagne : 261 pages, format A5,

15 euros, ISBN 978-2-37451-0-24-8

« Les Eaux d’Apamia. L’hydraulique antique du pays de Pamiers ». Jean-Jacques SOULET.
25 Oct 2016
"Les Eaux d'Apamia. L'hydraulique antique du pays de Pamiers". Jean-Jacques SOULET.

« Les Eaux d’Apamia. L’hydraulique antique du pays de Pamiers ». Jean-Jacques SOULET.

Cette étude sur « les eaux d’Apamia » concerne l’archéologie des réseaux hydrauliques et des arrosages, de cette cité de la Gaule du Sud ouest. Son dernier « roi saint » des Gaulois ibères, Antoninos (Saint-Antonin) célèbre en Europe, fut martyrisé par les Visigoths, le 2 septembre 506.
Les invasions du Vème au VIIIème siècles ont effacé cette science hydraulique, qui remonterait à l’antiquité. Faute de documents locaux nous basons notre analyse sur d’édifiants vestiges, et sur les noms des lieux dits riverains, traduit du « langue doct » (langage savant) , le Languedocien ancien.
Nous traitons des aqueducs élevés sur des maçonneries ou des remblais de terre. Le capricieux ruisseau du Rieutord, qui fut canalisé.Nous évoquons la grande galage longue de 20 km. Nous décrivons la faisabilité et les travaux de l’étonnante galage de « Garosse » due à un savant géomètre. Nous expliquons la dérivation du Rieutord, prolongé sur 15,500 km par le grand canal d’irrigation du Crieu. Parcours comprenant pour les arrosages, des sorties par des canaux secondaires, des machines élévatrices (dont la vis d’Archimède) des vannes, car ce canal était approvisionné par des réservoirs.
Plus tard, grâce à l’aménagement de « la grande païssiera » du « Barriol » et « la caoussado de Saint-Antonin » on réalisa des canaux qui ceinturent « la ville neuve Carliaigo » qui deviendra « Frédélas » au VI ème siècle puis « Pamiès » en 1499. Au nord de la ville , pour arroser les jardins de « Lestang » et du « Gabé » on créa un réseau de canalets captant les sources « des jardins suspendus » de « Milliane » et de « Cahuzac ».
Jaubert de Passa écrivait parlant de l’antiquité: « … partout où furent , les grandes villes, il devait se trouver des terrains riches et bien cultivés, c’est à dire des arrosages. »

Adpamianos –  ISBN 978-2-9524454-3-6- Prix : 25 €

Ce livre étant publié en auto-edition s’adresser à l’auteur : Jean Jacques Soulet ; 14 rue Edith Piaf 09100 Saint-Jean-du-Falga. (Port : 5 €).

Enregistrer

Enregistrer

« Le Bol de l’Éveil – Tome 2 ». Alain PESCHEUX
28 Juin 2016
"Le Bol de l’Éveil - Tome 2". Alain PESCHEUX

« Le Bol de l’Éveil – Tome 2 ». Alain PESCHEUX

Le Bol de l’Eveil, Tome 2 restera à lui seul, un unique outil d’intégration dans la matière voire un éveilleur de conscience.
Cet ouvrage a pour but de favoriser la compréhension de la prise de la pure conscience humaine. Ceci par une unité d’aspect et de respect absolu ; individuel et collectif.
La Mémoire des Consciences, Tome 1, véritable incursion dans l’inconscient de la loi de l’inversion de la matière de l’Astre Solaire, nous a révélé le début de l’Aurore de l’Hyperborée.
Ce superbe voyage cosmogonique et planétaire nous a fait découvrir notre première mémoire originelle ; Père-Mère.
Cette double relation entre le Bol de l’Éveil associé à la Mémoire des Consciences, Tome 1, nous enveloppe dans un noyau cellulaire engendré par un grand organisateur, jouant un rôle déterminant génétiquement dans l’hérédité humaine La procréation.

ISBN : 9782913781207 – Prix :  10 € (+frais de port)

Ouvrage disponible lors des conférences, salons du livre ou auprès de l’auteur : Alain PESCHEUX

« Henri de Toulouse-Lautrec ou les Labyrinthes du Temps ». Gérard et Julie CONTON.
19 Nov 2015
"Henri de Toulouse-Lautrec ou les Labyrinthes du Temps". Gérard et Julie CONTON.

« Henri de Toulouse-Lautrec ou les Labyrinthes du Temps ». Gérard et Julie CONTON.

Fruit d’une investigation méthodique et minutieuse, ce livre revisite la vie et l’œuvre de Toulouse-Lautrec, les lieux et les personnages qu’il a côtoyés. D’Albi au Moulin-Rouge, du Chat noir à Malromé, le lecteur plonge au cœur de la galaxie Lautrec.

Les auteurs ont exhumé patiemment les registres des actes d’état-civil et compulsé nombre d’autres documents afin de nous livrer une vision inédite, neuve et intrigante du peintre des nuits parisiennes.

Dans les labyrinthes du temps se tissent de multiples liens à la fois familiaux, picturaux ou encore géographiques. Les mêmes dates reviennent et s’entrecroisent, dessinant des mandalas temporels, que chacun peut observer et décrypter facilement.

Des connexions inconnues jusqu’alors surgissent, se révèlent et bouleversent notre connaissance de l’œuvre et de la psychologie du peintre. L’approche critique et l’histoire de l’art en sont renouvelés.

Un livre-événement qui se lit comme une enquête dans les labyrinthes du temps.

Éditions Mémoires du Monde (Rubrique sciences humaines). ISBN 978-29532372-76 – 424 pages, format 17 x 24 cm – Prix : 24,90 €

Vous pouvez le commander directement aux Editions Mémoires du Monde (chèque libellé à l’ordre de : Mémoires du Monde, participation aux frais de port : 3, 50 € (France)
Livre en vente également dans le réseau des libraires, en Fnac, Cultura, Amazon…

« L’Ogham Celtique ou le symbolisme des arbres » Julie CONTON. Editions Mémoires du Monde.
27 Oct 2014

Ogham Celtique ou le symbolisme des arbres. Julie CONTON

Ogham Celtique ou le symbolisme des arbres. Julie CONTON

Après son livre Les Runes, écriture sacrée en Terre du Milieu, Julie Conton approfondit maintenant la tradition celte. Cet ouvrage très complet, une vraie référence sur le sujet, nous fait pénétrer dans le monde végétal de l’Ogham, la plus ancienne écriture celte connue, qui était à l’origine secrète et sacrée.

L’Ogham, gravé sur des pierres dressées, notamment en Irlande, mais aussi en Angleterre, au Pays de Galles, en Ecosse et sur l’île de Man, est à la fois un ancien alphabet, une écriture secrète et un langage des signes réservé aux initiés, enfin un système de symboles utilisé pour la magie et la divination. On l’appelle parfois « alphabet celte des arbres » ou « oracle des druides » car ses 25 lettres, correspondant à un arbre ou un végétal, sont autant de signes de l’invisible à déchiffrer.

Découvrir ou approfondir l’Ogham, le connaître, le fabriquer et l’interpréter, c’est donc entrer dans le symbolisme des arbres sacrés de la forêt druidique et se mettre à l’écoute de la voix sylvestre…

Dans une perspective historique, culturelle, mais aussi intuitive et pratique, l’auteure nous plonge au cœur de la mythologie et de la spiritualité celtes et tisse avec clarté de multiples liens entre l’Ogham et les Runes germano-scandinaves, entre l’Ogham et le Tarot, l’énergie des pierres ou encore les symboles astrologiques. L’Ogham est également replacé dans le contexte des fêtes de l’année celtique et mis en rapport avec la médecine traditionnelle.

Cet ouvrage s’adresse à tous les amateurs de symbolisme et de mythologie, à tous les passionnés de culture celte et druidique, et bien sûr à tous ceux qui aiment et respectent les arbres…

Editions Mémoires du Monde, 2014, 392 pages – ISBN 978-295-323-72-6 – Prix : 24,90 €

Pour commander le livre : Amazon, Fnac, réseau des libraires, ou directement aux Éditions Mémoires du Monde, chèque à libeller à l’ordre de Mémoires du Monde, 24,90 + port (3,50 € France, 6 € Europe, 7 € reste du monde).
Mémoires du Monde
20 rue Notre Dame
81 170 Cordes sur Ciel
Tél. : 05 63 43 48 55
Site : www.conton.memoiresdumonde.sitew.com

« Les chiens de l’enfer ». Roman historique de Véronique PIAZZA
25 Jan 2012
Véronique Piazza

Véronique Piazza

Résumé :
« Janvier 1794.
A la ferme de Barbeau, à Chanteloup, Mathilde est de retour. Mais Jean-François n’est plus là. Alors que les colonnes infernales du général Turreau répandent la mort et la terreur dans la région, qui les protègera, elle et son fils Louis ? »

Suite de « 1793, la révolte des sabots »

Editions « Le Fil des Mots » – janvier 2012

Gérard VEYRIES – Biographie
11 Jan 2012
Gérard Veyriès

Gérard Veyriès

Gérard Veyriès est natif de la bastide du XIIIe siècle de Lisle-sur-Tarn, qui se trouve sur l’axe géographique Albi-Toulouse, plus précisément entre Gaillac et Rabastens… Dans son activité professionnelle, il a été employé à la Délégation générale de l’armement en qualité de technicien de laboratoire en mesures physiques.

Issu d’une ancienne famille de « bâtisseurs », l’auteur est passionné de généalogie, d’histoire, notamment d’histoire locale et régionale. Ce passe temps favori agrémente sa retraite et lui permet de retrouver ses racines occitanes.

Le but de ses écrits est tout simplement de « nourrir » les jeunes générations, d’être au service des étudiants et de ses fidèles lecteurs. Puisque ne rien savoir de ce qui s’est passé avant notre génération, fait de nous des enfants irresponsables ! Aussi mettons-nous en mémoire l’adage suivant : « Apprends du passé, ainsi le présent te deviendra sensible et tu sauras ce que l’avenir exige de toi. »

Et si l’auteur n’a pas l’autorité d’un historien reconnue, il justifie ses écrits, en empruntant modestement ceux du musicien compositeur Claude Debussy : « Je ne révolutionne rien, je ne démolis rien. Je [passe] tranquillement mon chemin, sans faire la moindre propagande pour mes [écrits], ce qui est le propre [de l’homme sage]. Je suis [seulement] pour la liberté. »

La connaissance historique prend naissance dans sa volonté de chercheur ; elle est le fruit d’une passion, celle de la vérité appliquée au passé. Aussi, l’auteur n’est qu’un érudit « solitaire », qui cueille le fruit des interrogations nées de ses recherches. Et, au-delà de la rigueur nécessaire au progrès de la connaissance, il est animé par le désir de faire partager tout simplement ses découvertes à ses lecteurs.

Lire la suite »

« Histoire d’une bastide : Lisle sur Tarn » Gérard Veyriès
21 Sep 2010
Gérard Veyriès
Gérard Veyriès

Voici le premier livre de l’histoire de la bastide de Lisle-sur-Tarn ; cet ouvrage nous permet de découvrir une partie des événements vécus dans cette commune.

L’auteur débute par la période Préhistorique entre le Tarn et le Tescou ; il poursuit, avec les tous premiers peuplements du pays Albigeois ; ce qui nous fait connaître un début de l’histoire de Montaigut en Albigeois. Ancien castrum, Montaigut devient par la suite un habitat de hauteur, sous la protection de son château fortifié et de ses vaillants chevaliers.

L’époque du Moyen Âge est relatée ; ainsi qu’une partie de la croisade menée contre les Albigeois qui, par le traité de Paris en 1229, mettra fin à ce conflit, et entrainera le démantèlement du château de Montaigut, comme bien tant d’autres en Terre méridionale.

Dans la période de 1230 à 1248, il est vraisemblable qu’une bastide « raimondine » a vu le jour, puisque c’est le comte de Toulouse Raimond VII, qui en est son fondateur. Ainsi, les habitants de Montaigut quittèrent leur site primitif et allèrent s’installer dans la plaine pour peupler « La Yla », cette nouvelle bastide / ville nouvelle portuaire. Cette voie fluviale ainsi que les nouvelles routes praticables, assurèrent un développement économique de son commerce et de son artisanat. À ce développement, s’ajoutèrent les crises politiques, sociales et ecclésiastiques.

Du nom primitif donné à une langue de terre « La Yla », cette appellation change de nom vers le XIVe siècle et devient Isla, Illa, puis plus tard l’Isle d’Albi. Et à la Révolution de 1789, lors de la création des départements, le nom retenu est Lisle du Tarn. Puis à la fin du XIXe siècle par un arrêté préfectoral, Lisle-sur-Tarn.

Dans cette monographie, l’auteur développe l’ensemble des forts moments historiques que connait chaque localité.

Ouvrage de 325 pages (format 16,5 x 24 cm), au prix public de 15 €, année de sortie 1998. Imprimé par la mairie de Lisle-sur-Tarn (Maire Jean Béteille). Rajouter les frais de port éventuels.

Distribution unique :

Musée Raymond Lafage
Rue Victor Maziès
81310 Lisle-sur-Tarn.

Tél. : 05-63-40-45-45

Courriel : musee.lislesurtarn@wanadoo.fr

« Guerres de religion en Terre Albigeoise » Gérard Veyriès
21 Sep 2010

Gérard Veyriès

Gérard Veyriès

Le protestantisme est un mouvement chrétien de renouveau spirituel qui prend naissance en Europe lors de la Réforme.

Au XVIe siècle, un crise de minorité éclate, le parti des protestants, celui de la maison des Bourbon (famille des Albret), entend débusquer le parti des catholiques, celui de la maison des Lorraine (famille des Guise), qui occupe le pouvoir. Une rivalité de cette envergure impose l’emploi de la force. Aussi, l’offensive armée n’est-elle engagée qu’à des fins religieuses ?

L’affrontement des deux partis, d’un côté les protestants, afin d’obtenir la liberté du culte et de l’autre les catholiques, pour assurer la souveraineté de l’Église apostolique, fera une fois de plus dans les deux camps et dans toute la chrétienté romaine du royaume de France, de nombreuses victimes.

Cependant, les idées du religieux Augustin, Martin Luther, puis celles de Calvin et enfin celles de Théodore de Bèze n’ont pas apporté que la discorde, la guerre avec ses misères. Elles sont porteuses d’espoir et ont fait rentrer très rapidement les Français dans un esprit de libre examen où l’on défend sa religion, avec fougue et très souvent au péril de sa vie.

Enfin, « Cujus regio, ejus religio » (on est de la religion de celui dont on est le sujet), principe consacré par la paix d’Augsbourg, en 1555, qui reconnut la liberté religieuse aux États luthériens.

L’histoire de ces guerres de religion, nous met en garde contre une tendance qui consiste à penser qu’on est seul à détenir toute la vérité. Sait-on vraiment qui l’emporte, de la religion ou de la politique, de la haine personnelle, de l’intolérance ou tout simplement de la peur ?

Ce livre nous montre que le royaume de France a été construit à coups d’épée et d’arquebuse, que son destin a été taillé à coups de hache, que ses frontières n’ont été respectées qu’à coups de canon et qu’enfin son avenir s’est bâti à coups de miracles. L’histoire donne des leçons de tout, abonde en exemples de toutes sortes.

Ouvrage de 330 pages (format 17×24 cm), au prix public de 24 €, année de sortie 2007. Les Auteurs d’Occitanie. Rajouter 4 € pour frais de port éventuels.

Distribution :

· Site du Griffon d’argent :
Courriel : sergeanirepoque@hotmail.fr

· Librairie Occitania :
46, rue du Taur, Toulouse.
Tél. : 05-61-21-49-00
Courriel : librocc31@aol.com

· Maison de la Presse de Lisle-sur-Tarn.
Tél. : 05-63-33-32-47
Courriel : annelafon@orange.fr

· Ofici de Torisme, au Grifol,
3 rue Perroty, Albi.
Tél. : 05-63-53-30-41
Courriel : adoc-tourisme-oc@orange.fr

« Je dénonce » TARA
18 Août 2010

Jamais plus vous n’accompagnerez vos enfants à l’école sans arrière pensée ; jamais plus vous ne signerez de papiers sans vous poser de questions.
Après avoir lu ces récits, vous ne serez plus comme avant… Quand je vois le nombre de personnes qui sont abusées, harcelées impunément. Quand je regarde attentivement certaines situations, je ne peux pas rester sans rien faire, je ne peux pas garder le silence et faire comme si je n’avais rien vu, comme si ça ne me regardait pas. D’autres le font très bien, pas moi.
Je n’ai jamais pu supporter l’injustice : se taire c’est donner raison aux bourreaux. Fermer les yeux, c’est être complice.
Quand un propriétaire use de son pouvoir et de sa notoriété pour obliger une dame âgée, tout juste veuve, à déménager, en la traitant de clocharde parce qu’elle n’a pas les moyens d’aller chez le dentiste, c’est révoltant.
Aujourd’hui, je dénonce…

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.