»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
La belugueta de TG’OC vous informe : TRIOC 56 au Grifol
4 février 2015

Le Soleil a rencontré la lune.

Françoise Villeneuve

Françoise Marc-Villeneuve

L’ADOC Tarn – Ostal del Païs occitan – présente les œuvres de Françoise MARC VILLENEUVE et Jean Claude FLOTTES

Deux univers se télescopent, totalement différents… En apparence, mais à bien y regarder des similitudes les caractérisent : Chacune des œuvres s’appuie sur un dessin très précis, les couleurs ont la même franchise et sont toutes aussi radieuses et lumineuses. Elles sont posées en aplats se fondant par endroits.Une apparence frontière entre volume et image à deux dimensions se révèle pareillement chez les deux artistes avec pour Françoise VILLENEUVE-MARC une expression plus onirique, plus tendre, plus sensible et une vision plus surréaliste à l’érotisme sous-jacent pour Jean Claude FLOTTES dit « DJICE ».

– Dès son enfance Françoise MARC-VILLENEUVE est initiée à la peinture et au modelage dans l’atelier de son père peintre et sculpteur Jean MARC. Elle y rencontre de nombreux artistes qui contribuent également à sa formation. Vient ensuite un apprentissage de la céramique chez plusieurs potiers en France et au Canada.Depuis 1976, date à laquelle elle s’installe comme peintre et céramiste, elle participe à de nombreuses expositions personnelles ou en groupe. Animatrice de cours et stages d’Arts Plastiques à Albi et auprès de l’Académie du Tarn, elle fait partager sa passion aux adultes ainsi qu’aux enfants. Ses créations figurent dans de nombreuses collections privées en France et à l’étranger.
Extrait du Blog « Aquarelle en voyage ».
« Françoise MARC possède de multiples talents d’artiste peintre, illustratrice et céramiste. D’inspiration poétique, les œuvres de Françoise s’inscrivent dans une fête joviale et colorée, empreinte d’une liberté quasi enfantine qui fleure bon un univers sans frontière… Ici, le rêve se concrétise au seuil d’un imaginaire devenu réalité par la magie d’un voyage extraordinaire.

– Jean Claude FLOTTES – « DJICE ». Jeune, le dessin était pour moi une attraction distrayante. Au long de ma vie, il s’est lentement transformé, devenant plus concis, plus incisif ou bien selon les ressentis du moment plus en rondeur et en tendresse. C’est pour moi un moyen d’expression plus direct et plus facile que le discours ou l’écriture. La manière d’exorciser les contraintes de l’existence et d’exprimer d’une façon plus profonde et plus dissimulée les égratignures de la vie, fut la transformation de mes dessins en peinture aux couleurs franches et rayonnantes. En fait, l’art en constance évolution, est le reflet de ce que nous sommes.

– Domaine Salvy : le vignoble du Gaillacois existe depuis plus de mille ans, situé entre Toulouse et Rodez, les vignes s’étendent autour de la ville de Gaillac qui lui a donné son nom. La propriété s’étale sur ces coteaux maigres où ne poussent que la vigne, les chênes verts et les cailloux. Du haut de ces coteaux pierreux qui surplombent la Vère, où la vigne puise son énergie au plus profond du sol, nous cultivons les cépages à l’accent gaillacois à savoir le Duras et le Braucol pour les rouges, le Mauzac et le Luènh de l’Uèlh /Lenc de l’el pour les blancs. Depuis cinq générations, Anne Marc et Patrick Surel ont hérité du précieux savoir-faire de l’aïeul au prénom de « Salvy » d’où le nom de la propriété.

– Gaec le Bescan : Guy De Moor a progressivement abandonné la culture de la vigne qui demandait d’énormes investissements afin de faire un vin de qualité, pour privilégier la production de lait. Après l’obtention du bac, Nicolas, un de ses fils, ne veut pas poursuivre des études, il souhaite rester à la ferme ; en 1997, il devient l’associé de son père au sein du GAEC Le Bescan. Aujourd’hui, ils cultivent près d’une centaine d’hectares et sont à la tête d’un cheptel de 45 vaches laitières et d’une quarantaine de génisses pour le renouvellement de races frisonne et montbéliarde. Depuis deux ans, sur le plateau de Virac, ils fabriquent des fromages au lait de vache : tome, camembert, yaourts, faisselles et fromages blancs dans leur fromagerie artisanale « selon des méthodes ancestrales ». La vente à la ferme a lieu le vendredi et le samedi après-midi ; ils effectuent des livraisons régulières à Cordes, Cahuzac sur Vère, Gaillac, Albi, Carmaux, Réalmont, Castres et Mazamet dans de nombreuses supérettes ou magasins spécialisés. Guy et Nicolas seront heureux de vous accueillir samedi (14 h à 18 h) et dimanche (10 h 30 à 18 h) au lieu dit « Le Pouget », tout près du charmant village de Virac, pour vous faire découvrir l’exploitation, la salle de traite à la fromagerie, goûter leurs produits tout en vous faisant partager la passion de leur métier. Pour eux, rien de plus normal que ces échanges qui participent à une meilleure connaissance du monde rural. Ils pratiquent cette pédagogie depuis plusieurs années dans le cadre du réseau fermes-écoles du Tarn. Guy a même réalisé un film qui retrace la vie de la ferme à travers les travaux propres à chaque saison et qu’il projette aux écoliers.

Exposition : du 2 au 27 février 2015
Ouverture : du lundi au vendredi de 13 h 30 à 17 h 30

Vernissage : vendredi 6 février 2015 à partir de 18 h 30

Entrée libre et gratuite.

Contact : « Lo Grifol »
3 rue Perotty (après le pont Vieux, côté La Madeleine)
Albi.

Tél. : 05 63 53 30 41


Réagir à l'article

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.