»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
La belugueta de TG’OC vous informe : TRIOC 59 au Grifol
6 mai 2015

Françoise BALON : de la couleur de la voix aux couleurs de la matière

 

Françoise BALLON

Françoise BALLON

Elle est née à Paris, 6e arrondissement, de père guadeloupéen et de mère périgourdine. Fille et petite-fille de couturières, deuxième de trois sœurs, elle a, dès l’enfance, chanté des chants créoles et des gospels dans une troupe d’enfants. Sous le nom Les Capresses, avec la plus jeune de ses sœurs, elles se sont produites partout en France et à l’étranger, en compagnie de John William, Bill Coleman, Maxime Saury, Les Edwin Singers, effectuant aussi des tournées avec Eddy Michel, Johny Halliday, Sylvie Vartan… et enregistré plusieurs disques. .

   Françoise BALON possédait aussi un métier à tisser sur lequel elle créait des vêtements, écharpes, vestes en mohair, etc. Elle a ensuite acheté un métier vertical et envisagé de faire de la tapisserie. Pour apprendre la technique elle a suivi des cours à l’ADAC (ateliers de la Ville de Paris) avec Karin Delaunay.

En 1981, elle a été responsable des publications à l’Observatoire français des Conjonctures économiques; puis secrétaire de rédaction, maquettiste, dans une maison d’édition de magazines professionnels, avec un emploi du temps très chargé, qui ne lui laissait que peu de temps pour la tapisserie.

   “Et après ces années passées à mettre en page des livres, des revues, des documents, d’autres, très riches, à chanter du gospel avec ma sœur, je me consacre en 1998, à ce qui depuis des années était un loisir: la tapisserie de haute lisse (réalisée sur un métier vertical type Gobelins) – tout en continuant à chanter du gospel”.

   Elle se définirait comme une « impressionniste » de la tapisserie, qui commence toujours sur une idée de matière et de couleur,mais peut être aussi inspirée par un paysage, une pierre, un arbre, une photo… Mais elle ne fait pas de figuratif et cherche à traduire une émotion par la matière, la couleur, la forme. François BALON utilise des matériaux divers: laine, raphia, synthétiques, chanvre, fils de cuivre ou de fer, etc. et tisse en trois dimensions, avec des doubles chaînes. Aucun élément n’est rapporté, tout est tissé.

   Entre deux tapisseries, elle reprends des collages textiles réalisés à partir des tissus différents sur une toile de peintre, sur un sujet plus figuratif, selon son inspiration. Ce travail, plus ludique, lui permet de méditer sur ma prochaine tapisserie.

   En 2012, elle s’installe à Albi, adhère à l’association Les Amis des Arts d’Albi et s’initie à la peinture acrylique. “ Grâce aux conseils des membres et amis très chevronnés, et des artistes animant des stages (Olivier Bonnelarge, Casimir Ferrer…) j’apprends, je progresse dans cette nouvelle technique. Avec toujours le plaisir de tisser, créer, travailler des matières nobles… modeler les formes, harmoniser les couleurs, générer le rêve. Et toujours chanter l’âme noire… Et tisser”.

Son site internet : francoise-balon.com

Des producteurs seront présents:

  • Domaine Vayssière : Aux abords du village de Busque, au nord de Toulouse, le vignoble gaillacois est un des plus vieux de France, donc d’Occitanie. Situé sur dix-sept hectares“. Per d’aiga, n’avem pas set !” : (Pour de l’eau nous n’avons pas soif !)
  • Biscuiterie Deymier : En 1921, Charles Deymier crée une biscuiterie d’échaudés. Il innove en ajoutant du sucre traditionnel à l’anis. La production de biscuit se fait dans un atelier familial.

Exposition : du 1er avril au 30 avril 2015
Ouverture : du lundi au vendredi de 14h à 18h

Entrée libre et gratuite.

Contact : « Lo Grifol »
3 rue Perotty (après le pont Vieux, côté La Madeleine)
81000 Albi.

Tél. : 05 63 53 30 41


Réagir à l'article

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.