»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
« Biogaphie » Dany MEï .
11 Août 2018

Dany MEï

Dany MEï est une auteur grassoise qui mêle ses deux passions : sa ville de Grasse et l’enfance.

Ces sujets offrent alors à l’auteur un éventail de sujets inépuisables.

Cette ancienne enseignante souhaite partager la culture de sa ville avec les enfants tout en leur enseignant des notions importantes à la construction de soi : amour, amitié, rêve… Pour se faire, elle a publié deux albums, avec des marque-pages parfumés aux fleurs de Grasse, pour la jeunesse aux éditions Au Pays Rêvé :

Ces deux albums mettent en scène des enfants vivant des événements les faisant réfléchir, chaque histoire étant liée à une fleur et donc à un parfum.

Contact : danymei06@yahoo.fr

« Marcellin le boiteux » Yves VERNHES
19 Jan 2018

Marcellin le boiteux

Homme ordinaire, surnommé Mincet par sa maman qui n’attendait pas un aussi gros bébé, il avait dix-huit ans de plus que moi. Je le vois encore et toujours au service d’autrui; son amitié, son travail allaient de pair avec son enthousiasme et sa bonhommie.C’était un modéré qui vivait de peu et n’aspirait pas à s’éléver toujours plus haut. Marqué par la disparition de son père en 1914, puis par le nouveau conflit de 39-45 et les conséquences de ces événements dans la vie des familles et des humbles, il sera conduit vers les idées pacifistes. Il restera toujours au service des autres auprès desquels il va acquérir une popularité sans égale.

Le livre est disponible à mon domicile (je peux faire des envois par la poste), à Villefranche: au supermarché Carrefour , à la librairie La Folle Avoine, à Intermarché.

Etudiantes autrichiennes. Témoignage de la famille Nicolas R. de Montauban(82). Accueil d’Ines H. du 18 juin au 15 juillet 2016.
31 Août 2017

Accueil d’Ines HOLLER du 18 juin au 15 juillet 2016 chez la famille Nicolas R. de Montauban (82).

Nous avons passé d’excellents moments avec Ines et regrettons que son séjour soit passé si vite. Elle a su s’intégrer très facilement dans notre famille et trouver sa place (ni trop envahissante, ni trop fuyante !)
Arrivants d’Alsace à Montauban il y a un an, mes enfants ont dû arrêter leur scolarité bilingue français-allemand qu’ils avaient démarrée à Colmar. Nous cherchions un moyen de leur proposer une exposition à la langue allemande. Ines a vraiment joué le jeu de leur parler en allemand. Elle a, dès le début de son séjour, proposé que nous parlions tous allemand chaque soir après leur retour de l’école jusqu’au couché (y compris l’histoire du soir !). Mes enfants ont vraiment apprécié ces moments et le fait que ce soit quotidien.
Ils ont créé un vrai lien d’amitié avec elle et espèrent la revoir très vite chez nous.

Ines semble avoir bien profité de son séjour et nous continuons à nous écrire régulièrement. Etant moi-même enseignant et elle, se destinant à une carrière d’enseignante, elle a eu l’opportunité d’assister à certains cours dans mon établissement et elle a pris des contacts avec certains de mes collègues.

Expérience très enrichissante pour chacun et nous la réitérerons.
————
L’association Autriche et Pays d’Oc vous informe . Si vous souhaitez accueillir une étudiante autrichienne pour un séjour de 2 à 4 semaines en février, juillet, août ou septembre, contactez-moi au 06 71 00 29 25 ou sur le sitre 7 à lire : www.o-p-i.fr/7alire

7ème Salon du livre et de la BD de Nègrepelisse (82). Témoignages.
1 Avr 2016

 Retour sur le Salon du Livre et de la BD du dimanche 6 mars 2016 à Nègrepelisse.

 Témoignage de Luc CORLOUËR

Négrepelisse et son salon du livre qui commence à dépasser les confins du canton et même de l’arrondissement ! Pour les lecteurs il y avait beaucoup de choix, beaucoup de genres différents et complémentaires. Au-delà du plaisir de participer au salon pour les auteurs, il était perceptible une vraie amitié, ce bonheur d’être ensemble et de partager le traditionnel repas de Négrepelisse. Depuis plusieurs années les gens se connaissent et s’apprécient. L’atelier dessin a été un vrai succès, tout comme les conférences ou pas moins d’une quarantaine de personnes ont participé en moyenne.
Remercier les organisateurs ? Mais non ! Les honorer, les congratuler du boulot fourni : remuer des dizaines de tables et de chaises, accueillir les auteurs et l »on sait bien que chacun se sent important, ouvrir aux visiteurs, guider les curieux, répondre aux multiples questions et après avoir pour un énième fois indiqué la direction des toilettes, réceptionner les autorités municipales et les élus de la circonscription.
Puis organiser le repas, débarrasser, démarrer les conférences, les concours, les lots !
Sans compter que les jours avant on a distribué des centaines de tracts, prévenu la presse, les réseaux sociaux peu soucieux, posés des banderoles, des panneaux, des affiches.
Alors oui le salon de Négrepelisse n’existerait pas sans la passion de ses bénévoles, de ses visiteurs et puis remercions nous, nous aussi les auteurs, même si nous ne faisons que notre boulot : c’est bien aussi.
A l’année prochaine…

Témoignage de GillEric LEININGER

Conforme à son habitude, le salon de Nègrepelisse s’est déroulé dans une telle ambiance et la journée a suivi son cours dans une tranquillité sympathique ponctuée par les échanges entre auteurs, entre écrivains et visiteurs, entre organisateurs et personnes présentes.
Ce résultat est l’œuvre des bénévoles de l’association 7àlire dont l’action ne se limite pas à l’invitation des gens de plume, mais couvre aussi l’accueil d’étudiantes autrichiennes.
Nous nous retrouvons à Monclar – dimanche 28 août 2016, réunis par le dynamisme de Robert Linas, homme au grand cœur.

Ghislaine RUDENT. Biographie
17 Août 2015
Ghislaine RUDENT

Ghislaine RUDENT

Née en 1948, dans le Nord de la France, corrézienne d’adoption, professeur des Écoles à la retraite, Ghislaine RUDENT a mis à profit son temps libre, pour écrire des contes pour enfants qu’elle destinait dans un premier temps à sa petite-fille .

Sous la pression amicale de ses amis, elle s’est décidée à les publier.

Ces contes, introduits par une petite comptine écrite par le mari de l’auteur, mettent en scène les animaux de son jardin à qui elle prête des aventures, en y évoquant l’amitié, la solidarité , l’entraide…

Ses petits héros sont sympathiques, futés, débrouillards, toujours prêts à l’action !

Une partie pédagogique en fin de livre, comprenant un lexique des mots difficiles, un questionnaire de compréhension du texte ainsi que des pistes de recherches pour élargir le sujet traité, apportent un prolongement de lecture qui peut se faire en famille et resserrer les liens parents-enfants, à faire toujours dans la bonne humeur, sans contrainte ni obligation, car la lecture est et doit rester un plaisir !

Ces contes s’adressent à des enfants de 4 à 9 ans.

Livres parus :
– Contes pour enfants. Recueil d’une trentaine de contes (Pour enfants de 4 à 11 ans)  –  Société des écrivains  épuisé

– Contes de la forêt corrézienne « Le petit canard de Sédières et Bétula, le bouleau » (Pour enfants de 7 à 9 ans) Éditions du Ver Luisant

– Turlututu, le pinson     (Pour enfants de 5 à 8 ans) – Éditions du Ver Luisant

– Le petit hérisson qui voulait voir …le Père Noël – Éditions du Ver Luisant

– Le petit arbre de Noël des oiseaux (Pour enfants de 4 à 9 ans) – Éditions du Ver Luisant

Contact :
Route des Boles
19360 Malemort-sur-Corrèze
Tél. : 06 10 12 14 59
Courriel : pierre.rudent@dbmail.com

Pour voir l’article dans Luchon Mag, cliquez ici

« Ces messieurs me disent ». Daniel DUGES. Editions Les Monédières.
18 Juin 2015
Ces messieurs me disent. Daniel DUGES

Ces messieurs me disent. Daniel DUGES

Une maison de famille à secrets…Un mort inattendu…Jamais Anaïs, n’aurait pensé que son aménagement à la Chesnaie, vieille demeure de famille soulèverait autant de mystères. Une souris verte s’insinue dans une énigme surprenante où le plaisir de résoudre les pistes laissées par son grand-père s’allie à celui de l’amitié et de l’humour des différents protagonistes. La quête du Graal n’est pas finie.

Éditions Les Monédières – ISBN :978-2-36340-025-3 – Prix : 19€

Ouvrage disponible sur le site des Éditions Les Monédières : http://www.editions-monedieres.com/

 

« Le Nom des pierres ». Daniel DUGES. Editions Les Monédières.
15 Juin 2015
Le nom des pierres. Daniel DUGES

Le nom des pierres. Daniel DUGES

Au pied du château de Montségur un village déserté est à vendre dans les années 1960. Guilhem un médecin toulousain décide de clore un chapitre de sa vie et de s’installer dans ce hameau. Le charme du lieu va bientôt attirer des personnalités hors du commun. Se nouent alors des amitiés solides pleines de charme d’humour et de bonne humeur. Chaleur et gaîté président à la réhabilitation des demeures. Soudain, les travaux débouchent sur une bien étrange découverte… Ces hommes et ces femmes trouvent ce qu’ils n’auraient jamais dû voir. Cathares, Templiers, sociétés secrètes émergent des brumes du passé, pour s’arracher un secret à n’importe quel prix.

Éditions : Les Monédières – ISBN :978-2-36340-009-3 – Prix : 22 €

Ouvrage disponible  sur le site des Éditions Les Monédières : http://www.editions-monedieres.com/

 

« Sophie du Lévézou ». Jean DUPIN
5 Déc 2014

Sophie du Lévézou. Jean DUPIN

Sophie du Lévézou. Jean DUPIN

Un haut plateau rude, le Lévézou, piqueté de fermes isolées et de peu de villages. Dans les années1960, en matière de soins, c’est une sorte de friche, courue par de rares médecins et quelques sœurs soignantes. La fatalité fait de Sophie, encore une enfant, une orpheline de mère.

Cette disparition prématurée et dramatique exalte son affection pour son père, qui pèsera toujours sur ses décisions, et fait naître en elle une vocation impérieuse : devenir infirmière à la campagne, avec la volonté de se dévouer totalement à ses patients. Diplômée brillamment, elle refuse la sécurité d’un emploi à l’hôpital pour une incessante présence au chevet des malades des fermes perdues, auxquelles on n’aboutit qu’au bout de routes risquées en hiver et de chemins cahoteux.

Mais dévouement ne signifie pas toujours gratitude. Sophie doit faire face aux exigences déraisonnables de certains, parfois jusqu’à l’épuisement et au découragement. Dans ce sacerdoce ingrat, Sophie s’attache : à Adrien, le petit diabétique courageux ; à Berthe, la vieille acariâtre, qui cache sous une lame du plancher de son inconfortable maison un lourd secret. Quand il se révélera, Sophie se trouvera devant un dilemme terrible, à la solution duquel on ne prépare pas dans les écoles d’infirmières. Avec lucidité et dans l’honneur, elle en assumera le fardeau, au tréfonds de sa conscience.

Dans cette disponibilité de jour et de nuit, que lui reste-t-il pour l’amitié envers Mathilde, son ancienne camarade, devenue son associée, et pour l’amour parfait dont elle rêve, quand elle oublie ses obligations quotidiennes ? Elle a connu Denis, au gré d’une rencontre de hasard, mais le couple subira bien des doutes et des algarades, le plus souvent provoquées par les exigences du métier de Sophie, avant que le miracle d’un enfant scelle pour toujours l’avenir.

Né en 1936, Jean Dupin continue de puiser son inspiration dans son terroir aveyronnais dont son cœur reste toujours enraciné. Son œuvre romanesque est de plus en plus appréciée par un public qui ne cesse de s’agrandir. Après « Une si belle revanche », il signe avec « Sophie du Lévézou » son onzième roman.

ISBN : 978-2-9550337-0-8

« Le Vieux Cartable ». Roman de Roger CAVALIE. Editions De Borée.
19 Nov 2013

Le Vieux Cartable. Roger CAVALIÉ

Roger CAVALIÉ

Julien, 12 ans, fils de paysans du Sud-Ouest de la France, mène une existence insouciante jusqu ’ au jour où son directeur d’école et son père lui demandent de dire sans plus attendre le métier qu’ il souhaiterait exercer plus tard.
Pris au dépourvu, l’enfant, inspiré par la présence de son maître, balbutie :
« Je voudrais être instituteur ! »
Le voilà aussitôt orienté vers un Cours Complémentaire mais cet établissement ne disposant pas d’internat, Julien est envoyé pour cinq ans dans une pension de famille tenue par l’opulente Joséphine et fréquentée par des personnages hauts en couleurs qui vont mettre à mal l’ingénuité du nouveau pensionnaire.
Il y a là un jeune boiteux, Arnaud, comptable de profession, un illuminé du nom de Calvy surnommé « le trépané », une alcoolique invétérée, Denise, et sa fille, une prostituée répondant au sobriquet de Messaline. On y rencontre également Paulette, femme de chambre à l’Hôtel de la Gare, Madame Lacorde, retraitée atteinte de la maladie de Parkinson et, égaré dans cette faune disparate, un angelot de quatre ans aux cheveux blonds et bouclés, le petit Joseph, filleul de Joséphine.
Julien ne doit pas seulement s’adapter à ce groupe hétéroclite de pensionnaires mais il doit également composer avec les comportements surprenants de professeurs de collège atypiques, affublés depuis des générations de collégiens de pseudonymes éloquents tels que « l’ivrogne », « le jésuite » ou « l’adjudant ».
Par bonheur, il y a la ferme où Julien vient se ressourcer parmi les siens. Et puis il y a l’amour platonique voué à Jeanne, l’amitié nouée avec cet énergumène de Léon, le charme envoûtant de Juliette… et ce vieux cartable…

Éditions De Borée, 488 p.,24×16 cm, ISBN 978 281 290 8033 – Prix : 21,90€

Roman en vente dans toutes les librairies de France et de Navarre, les magasins FNAC et Cultura, les Espaces Culturels et rayons librairie des hypermarchés, le catalogue du Grand Livre du Mois, en ligne (Amazon, Furet, decitre, Rue du commerce …) et directement chez l’Éditeur De Borée.

« In extremis ». Marie-Chantal GUILMIN.
25 Sep 2013

Marie-Chantal GUILMIN

Marie-Chantal GUILMIN

Nous venons au monde nus et sans vie antérieure, c’est du moins ce que d’aucuns pensent dans ce monde, à part quelques scientifiques qui restent persuadés que le fœtus est une personne à part entière. En pénétrant dans l’imaginaire de l’intérieur de l’homme, puis de la femme, voici l’histoire de l’évolution d’un spermatozoïde qui découvre toutes les étapes jusqu’à celle de la naissance. Il passe par tous les états physiques et moraux que l’on peut vivre dans une vie d’être humain, l’amour, l’amitié, la peur, l’ennui, la claustrophobie, la bagarre, la lâcheté, la haine… toute une vie avant la vie avec ses héritages et ses gènes… à découvrir. Le lecteur vit de chapitres en chapitres l’humanisation d’une cellule reproductrice en route vers son destin.

ISBN : 978-2-919767-13-7 – Prix : 15€

Ouvrage disponible en librairie et commande en espace culturels Leclerc ou auprès des Editions du Parc des étangs de Mortagne : www.editions59.com ou encore  Amazon.fr
.

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.