»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
« Le Palais du DIABLE », Bernard Mahoux
12 Fév 2019

Le Palais du Diable

Bernard Mahoux rêve d’être l’Alexandre Dumas de l’Occitanie. Il publie chaque année, depuis vingt ans, un roman historique ancré dans l’histoire des pays d’oc, le plus souvent au temps des troubadours et des hordes de croisés francimans. Pour que nul n’ignore notre histoire au temps de sa splendeur.
Aujourd’hui il met en scène un personnage très controversé, Bernard de Castanet, à qui on doit la cathédrale d’Albi et le palais de la Berbie. Mais cet évêque à la réputation sulfureuse inaugura aussi une période de terreur, pour l’Occitanie en général et les Albigeois en particulier, car l’homme était autoritaire, orgueilleux et cruel.
Devant la résistance et le mauvais esprit des grandes familles albigeoises, toulousaines et carcassonnaises, épaulées en sous-main par l’administration royale, Castanet lance une série de procès en hérésie, les prévenus n’ayant plus dans ce cas le moindre droit à se défendre face aux inquisiteurs dominicains. Parmi eux un moine, frère Foulques de Saint-Georges, se fait remarquer par son goût prononcé pour les séances de torture, et pour les belles Albigeoises dont les maris sont en prison.
Les ouailles de l’évêque ne se laissent pas faire. Parmi les rebelles, outre les grands marchands, il y a le beau Matthieu, élevé à Cordes dans la foi cathare, frère Benoît, un jeune chanoine de Sainte-Cécile qui s’ennuie aux offices, et les enfants du banquier Fenasse. Tous n’ont qu’un but : se débarrasser du tyran, et de son âme damnée, l’odieux Foulques de Saint-Georges.

Le retour du Rebelle. 1 – La bataille de Muret. Bernard MAHOUX
20 Oct 2017

Le retour du rebelle 1

Tout enfant Raimon Trencavel a été exilé de l’autre côté des Pyrénées à la cour du roi d’Aragon. Il est Raimon le Faidit, Raimon le Banni.

À dix-huit ans il retourne en pays d’oc, sur les terres de son père, à l’appel de son cousin le comte de Toulouse Raimon VII qui est en train de reprendre aux Francimands tout le terrain perdu pendant la croisade. La guerre de reconquête menée par les deux jeunes seigneurs, unis comme les doigts de la main, s’achève par un succès total. Les Francimands repassent la Loire.

Mais le roi de France, mis en appétit, prête l’oreille aux plaintes de Rome qui ne supporte pas la nouvelle embellie de sa rivale, l’Eglise cathare. Sous prétexte de lutter contre l’hérésie Louis VIII revient en personne reprendre à son compte les terres conquises par Simon de Montfort.

Raimon Trencavel, devenu le Rebelle, et son cousin le comte de Toulouse, décident de s’opposer de toutes leurs forces au roi et au pape. La jeunesse, la vaillance et le courage des jeunes gens suffiront-ils à préserver les droits immémoriaux de leur lignage face à de si considérables adversaires ?

D’autant qu’au coeur de cette violence s’est invitée une puissance troublante que Raimon le Rebelle n’attendait pas, et ne connaissait pas : l’amour.

 

Avec un grand souci historique et une belle inspiration romanesque Bernard Mahoux déroule sous nos yeux le dernier épisode de la croisade contre les albigeois, à travers le destin tumultueux d’un jeune chevalier en butte à l’avidité des puissants, et pris dans l’éternel affrontement du fanatisme et de la tolérance.

 

 

 

La Belugueta de TG’OC vous informe : Vendémias d’Oc / Édition 2016
7 Sep 2016

Jeudi 6 octobre : Mòstra de cinèma occitan

15h : Trobadors

20h :  Ibòs en bigòrra. Entre mutacions e mites Cathare

Ancien collège – Salle de projection – Entrée gratuite

Vendredi 7 octobre : Conférence.

16h : « Occitan, les formations et les métiers » présentée par  Sébastien Pugin

Ancien Collège – Salle de conférence – Entrée Gratuite

Vendredi 14 octobre : Concert

20h30 : Alide Sans en solo        

Espace des Augustins – Entrée : 8€ pour les adhérents

Samedi 1er octobre (date  et heure à confirmer)

Promenade toponymique animée par Paul Burgan

Saint Nauphary

Contact :  IEO 82
Tél. : 05 63 03 48 70
Courriel : ieo82@orange.fr

 

La Belugueta de TG’OC vous informe : La dissidence des Cathares ou « Bons Hommes » en Pays d’Oc (XIIE-XIVE S.)
28 Oct 2015

Conférence Cathares en Pays d’Oc le Jeudi 12 Novembre 2015 à 17h30, Auditorium La Cuisine à Nègrepelisse (82). En savoir +

Catharisme en Pays d’Oc

Catharisme en Pays d’Oc

« Les voies du soleil ». Claude RANNOU
3 Fév 2015

Les voies du soleil. Claude RANNOU

Les voies du soleil. Claude RANNOU

Voyage initiatique dans le Languedoc du 13° siècle, entre Toulouse et Narbonne. Cela permet de visiter une région qui a été en proie à la croisade contre les « cathares » et qui se trouve confrontée aux débuts de l’inquisition.Ce livre a bénéficié d’un article sur « Historia » où il est reconnu le caractère historique très documenté du texte.


Éditions In Octavo (Saint Germain en Laye)

Gérard VEYRIES – Biographie
11 Jan 2012
Gérard Veyriès

Gérard Veyriès

Gérard Veyriès est natif de la bastide du XIIIe siècle de Lisle-sur-Tarn, qui se trouve sur l’axe géographique Albi-Toulouse, plus précisément entre Gaillac et Rabastens… Dans son activité professionnelle, il a été employé à la Délégation générale de l’armement en qualité de technicien de laboratoire en mesures physiques.

Issu d’une ancienne famille de « bâtisseurs », l’auteur est passionné de généalogie, d’histoire, notamment d’histoire locale et régionale. Ce passe temps favori agrémente sa retraite et lui permet de retrouver ses racines occitanes.

Le but de ses écrits est tout simplement de « nourrir » les jeunes générations, d’être au service des étudiants et de ses fidèles lecteurs. Puisque ne rien savoir de ce qui s’est passé avant notre génération, fait de nous des enfants irresponsables ! Aussi mettons-nous en mémoire l’adage suivant : « Apprends du passé, ainsi le présent te deviendra sensible et tu sauras ce que l’avenir exige de toi. »

Et si l’auteur n’a pas l’autorité d’un historien reconnue, il justifie ses écrits, en empruntant modestement ceux du musicien compositeur Claude Debussy : « Je ne révolutionne rien, je ne démolis rien. Je [passe] tranquillement mon chemin, sans faire la moindre propagande pour mes [écrits], ce qui est le propre [de l’homme sage]. Je suis [seulement] pour la liberté. »

La connaissance historique prend naissance dans sa volonté de chercheur ; elle est le fruit d’une passion, celle de la vérité appliquée au passé. Aussi, l’auteur n’est qu’un érudit « solitaire », qui cueille le fruit des interrogations nées de ses recherches. Et, au-delà de la rigueur nécessaire au progrès de la connaissance, il est animé par le désir de faire partager tout simplement ses découvertes à ses lecteurs.

Lire la suite »

Petite histoire du catharisme et de la croisade des Albigeois
11 Mai 2011

Petite Histoire du Catharisme et de la Croisade des Albigeois

Petite Histoire du Catharisme et de la Croisade des Albigeois

Obscure et complexe pour beaucoup, l’histoire du catharisme et de la croisade des Albigeois vient d’être agréablement simplifiée. Françoise Bouyssières, auteur-narratrice, et Clément Laskawiec, jeune illustrateur-graphiste de talent, se sont unis pour révéler de façon plus attrayante l’un des épisodes fondateurs de l’histoire Occitane.

Son but, éclairer, pour par la suite rediriger les lecteurs vers d’autres ouvrages : «Partant du constat que cette histoire était obscure pour bien des gens, nous avons voulu faire un petit livre de «vulgarisation», pour rendre cette histoire claire. Le but étant que les gens aillent fouiller par la suite dans d’autres ouvrages plus complets» explique Françoise Bouyssières.

70 pages illustrées de façon amusante, et décomposées en 6 chapitres reprenant les épopées et caractéristiques de cette histoire si particulière: le contexte, le catharisme, les héros de la croisade, les négociations entre l’Église Catholique et le Pays d’Oc, les trois temps de la croisade, l’épilogue…

Lire la suite sur le site de la Dépêche

Occitania ! Occitania ! article de Gérard Veyriès
15 Fév 2011

croix_occitaneDans notre précédent ouvrage (La Terre d’oc), nous avons vu la propagation au XIIe siècle, de la « secte Albigeoise ». Ces événements seront suivis au XIIIe siècle, par le drame final qui est « programmé » par des forces extérieures au pays d’oc, puisqu’elles finirent par intervenir sous prétexte qu’une partie de sa population est « infestée » par l’hérésie albigeoise !

Et pour définir les territoires où se parle la langue d’oc, l’administration royale française à créé à partir de 1290 le mot « Occitanie » patria linguae accitaniae afin de nommer les comtés du sud qu’elle perçoit comme différents. Puis plus tard le mot « Languedoc » sera employé.

Et si les « Katharos » (les purs) ont été persécutés, anéantis par les croisés du Nord et par les représentants (légats) de l’Église romaine, ils n’ont pas pour autant disparu de la mémoire des hommes ! Puisque les chansons des troubadours nous le rappellent, notamment La Canso de Guillaume de Tudèle.

Nous avons cru comprendre que la croisade « Albigeoise » n’a été pour quelques contemporains qu’un « accessoire » de l’histoire de France, jusqu’au moment où Louis VIII parut sur la « scène » de ce drame en 1226 ! Et pour d’autres, c’est une vision sans intérêt, sinon qu’une simple « banalité », ou encore, que : « Sur le plan culturel, le Midi de la France était loin de l’emporter sur le Nord ». Enfin : « La papauté, lorsqu’elle terrassa les cathares, par exemple, sa victoire fut celle du bon sens et de la raison ». Quant à certains philosophes, ils n’ont pas manqué de voir dans la croisade une manifestation de cette « intolérance » qu’ils pourchassent à travers l’histoire ! Et plus généralement, pour l’histoire de France, l’histoire Occitane, n’est qu’un « cadavre Albigeois » !

Néanmoins, lorsque les partisans du parti de l’Ordre chrétien et valeureux adversaires de la subversion hérétique cherchent à minimiser les atrocités des croisades méridionales, ils se justifient en mentionnant que : « La cause sainte n’est pas celle de la foi, mais celle de la nation ». On retrouve cette démarche chez Michelet, qui pour consolider les acquis de la Révolution, et entretenir le mythe fondateur d’unité, jette aux poubelles de l’histoire, les divergences venues des peuples méridionaux ; car elles risquaient de dissoner dans le concept trop bien organisé des fiertés nationales. Lire la suite »

Loggia Secretum
5 Fév 2010

Loggia Secretum

Loggia Secretum

Des parchemins qui pourraient être le véritable évangile de Jean utilisé par les Cathares, achetés chez un brocanteur toulousain, révélant également un oracle kabbalistique découverts à Montségur, envoyés à Paris par le président d’une loge maçonnique secrète, aux fins d’analyse, vont déclencher un maelström d’actions visant à empêcher leur identification et datation.

En savoir + sur le site de  l’auteur

Guide en Terre Cathare
5 Fév 2010

Guide en Terre Cathare

Guide en Terre Cathare

Dans ces lieux où les vents parlent aux pierres ils racontent sans cesse aux hommes une épopée où se nourrit la mémoire des jours. A travers leurs échos renaissent des silhouettes émaciées par la méditation et la foi rayonnante, celles des Cathares, disciples d’une religion venue de l’Orient, qui martèlent durant près de deux siècles un paysage spirituel dont le Languedoc allait se faire l’emblème.

En savoir + sur le site de l’auteur

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.