»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
« Tranches de vie ». Loïc JAN
12 Mai 2016
"Tranches de vie". Loïc JAN

« Tranches de vie ». Loïc JAN

Tranches de vie est un recueil de textes issus d’ateliers d’écriture. Ces textes parlent de la vie, de l’amour, des souvenirs, des voyages.
Parmi ces textes, on trouve deux nouvelles. ≪ Meurtre au Capitole ≫ se déroule à Toulouse et raconte un vol d’œuvre d’art sur fond de crime. ≪ Noël à Rocamadour ≫ relate un vol de statue une nuit de Noël et fait voyager le lecteur dans la vallée de la Dordogne.
De Toulouse à Rocamadour en passant par l’Ariège, Glasgow et l’Irlande, Loïc JAN propose non seulement un véritable voyage vers les lieux dans lesquels il s’est lui‐même rendu mais aussi un voyage émotionnel au cœur de son ressenti.
Le titre de ce recueil, ≪ Tranches de Vie ≫, reflète parfaitement l’intention de l’auteur d’inciter le lecteur à le découvrir, jusqu’au plus profond de lui‐même.
On trouve principalement du vécu, les rencontres avec les femmes qu’il a pu croiser et aimer, sa vie avec sa famille et ses souvenirs parfois  douloureux. Le mal‐être qui l’a envahi et la maladie qui l’a frappé sont également présents, sans toutefois renoncer à une certaine part d’imaginaire.
Ce livre découle du besoin de Loïc JAN, à 50 ans, de mettre a plat son histoire personnelle et de la faire partager aux autres.
Il ne s’agit pas de faire table rase du passé mais plutôt d’accepter son histoire avec ses aléas, de se ≪ mettre a nu ≫.

« Gens de Plume ». Chantal REY
28 Avr 2016
"Gens de Plume". Chantal REY

« Gens de Plume ». Chantal REY

Ce recueil de nouvelles humoristiques nous emmène d’une ferme du sud-ouest dans les années 60 à un atelier de questionnement au Moyen Age. Entre les deux, on se promène dans notre époque, ou ce qui pourrait l’être. Du Caucase au Couserans, en passant par Paris et le Quercy, on traverse des royaumes terrestres et maritimes aux mœurs très modernes. On y rencontre une despote hirsute, des gens de plume, des femmes de ménage, un artiste, des bourreaux, une comptable, des hommes d’affaires, une masseuse bûcheronne, des féministes, un chat, un chien, un canard, quelques mouches, des poissons et une pintade. On y assiste à des révolutions, des enquêtes, des tortures, des idylles, des frustrations et des affrontements. On sourit en croyant reconnaître un accent, un nom, un lieu, une odeur, et on rit même quand ça fait mal.

« Résurgences ». Christine CLAIRMONT
25 Mar 2016
Résurgences

Résurgences

Dans Résurgences, Christine Clairmont nous livre ses souvenirs d’écolière, d’étudiante, de professeur, et révèle, s’il en était besoin, le rôle déterminant des enseignants. Toutes les histoires relatées sont vraies, comme l’étaient celles du recueil de nouvelles « De la Montagne Noire aux Pyrénées », à la différence près que l’auteur ne met plus en scène des évènements qu’on lui a rapportés, mais partage essentiellement des faits intimes, vécus dans la peine et l’amitié, la surprise ou la fantaisie, en tout cas jamais l’indifférence.
Avec un sens aigu de l’observation, une précision du trait peu commune, Christine Clairmont restitue avec bienveillance les paradoxes de ses semblables, leurs zones d’ombre et de lumière, de secrets et de confidences. Ses récits sans fioritures, parfois lapidaires, montrent de façon percutante à quel point le destin est un magicien qui jongle avec les rencontres, fait se nouer des liens, ténus mais solides, qui tissent la trame de l’existence humaine.
« Tout est écrit », dit-elle, dans la nouvelle singulière et brillante qui clôt ce recueil. Seule la prise de conscience, issue de l’expérience et de la réflexion, sait lire les méandres qui jalonnent la condition humaine.

Recueil de nouvelles de Christine Clairmont. Illustration de Jacqueline Canal.

Editions Les 2 Encres. Collection Histoires d’encres. Prix : 12€.

« Primitifs. (8ième de la série) ». Roger MARTINI
17 Déc 2015
"Primitifs. (8ième de la série)".  Roger MARTINI

« Primitifs. (8ième de la série) ». Roger MARTINI

Recueil de « choses en vers » et en vrac !

2015 – Éditions du Ver Luisant – ISBN = 978-2-84701-539-3 –  Prix : 10 €

Ouvrage disponible uniquement chez l’auteur : martini-roger122@orange.fr

 

Recueils à connotation poétique. Roger Martini
9 Sep 2015

45 Textes environ par ouvrage, livrés en vrac, au fil de la pensée – Pas de fil conducteur mais tous en vers rimés de 6 à 12 pieds avec alternance. S’y trouvent évidemment des poésies, mais aussi pas mal de fables, des scènes de la vie courante, des peintures de personnages de la société, le tout traité avec un certain humour.

Éditions du Ver Luisant – Prix : 10€

Disponibles auprès de l’auteur : martini-roger122@orange.fr

2015 : Primauté (Editions du Ver Luisant) - ISBN : 978-2-84701-509-6

2015 : Primauté (Editions du Ver Luisant) – ISBN : 978-2-84701-509-6

2014 : Prime à Véra (Editions du Ver Luisant)  - ISBN : 978-2-84701-495-2

2014 : Prime à Véra (Editions du Ver Luisant) – ISBN : 978-2-84701-495-2

2013 : Primipares. (d°) - ISBN : 978-2-84701-453-2

2013 : Primipares. (d°) – ISBN : 978-2-84701-453-2

2012 : Primeroses (d°) - ISBN : 978-2-84701-423-5

2012 : Primeroses (d°) – ISBN : 978-2-84701-423-5

2011 : Prime... envol (d°)  - ISBN : 978-2-84701-142-0

2011 : Prime… envol (d°) – ISBN : 978-2-84701-142-0

2010 : Primes... vers (d°)  - ISBN : 978-2-84701-375-X

2010 : Primes… vers (d°) – ISBN : 978-2-84701-375-X

2009 : Primesauteries (d°) - ISBN : 978-2-84701-327-X

2009 : Primesauteries (d°) – ISBN : 978-2-84701-327-X

 

« Derrière l’éventail de plumes ». Recueil de Marilène MECKLER
9 Déc 2014
Derrière l’éventail de plumes. Marilène MECKLER

Derrière l’éventail de plumes. Marilène MECKLER

Extrait de la présentation d’Andrée Chabrol-Vacquier (Présidente de la Compagnie des écrivains du Tarn et Garonne) :
Magicienne des mots, des sons et des musiques, Marilène Meckler fait gracieusement danser l’éventail de plumes, prisme de la beauté, de la pudeur aussi, affole l’imagination, donne le vertige avec le souffle de la vie….

Grand Prix 2013 de la Société des Poètes Français – Paris

ISBN 2-84529-147-7 – Prix : 15 Euros

Disponible chez l’auteur : marilene.meckler@wanadoo.fr

« Les Poètes du Dimanche » Recueil collectif avec la participation de Câline HENRY MARTIN
9 Avr 2013
Câline HENRY-MARTIN

Câline HENRY-MARTIN

Les Poètes du Dimanche est un système coopératif réunissant chaque année des poètes de langue française autour d’un concours et d’une anthologie.

Les Poètes du Dimanche – Association Loi 1901
Présidente : Marie-Christine POUSSIN
Vice-Présidente : Câline  HENRY-MARTIN
Site : poetesdudimanche.free.fr

ISBN n° 9 7829536668-0-9 –  Prix : 15 euros

Câline HENRY MARTIN. Bibliographie
19 Fév 2013

Recueils :
. Pour Trois Ans de Levain épuisé (repris dans « Chemins d’Alliance »)
. Du Sang sur l’Autre Rive épuisé
. Sur un P’tit Air de Banlieue épuisé
. Chemins d’Alliance 10 euros
. L’Auvergne en Vers et Contre-Soie 8 euros (illustrations Noisette)
. Je Vous écris d’Auvergne épuisé (illustrations Noisette)
. De Piriac à Murol en passant par Mon Cœur épuisé (illustrations Georges Sarre)
. Des Ronds dans l’Eau épuisé
. Soif de Mots 7 euros
. Tes Yeux Passé-Simple 13 euros (illustrations Danielle Cattarelli)
. Le Petit Monde de Fée-Erie 22 euros (illustrations Noisette)
. Murol, Il était une fois une Petite Fille dans un Carnet de Paysages 13 euros (illustrations Danielle Cattarelli)
. La Colère de Dame Museau non disponible act. (illustrations Georges Sarre – caricaturiste, dessinateur de BD)

Anthologies :
• En tant que maître d’œuvre
Murol en Poésie sur le thème de La Paix 10 euros (totalement illustré)
Chemins de Vie à chacun son chemin 15 euros (totalement illustré)

• Participativement
« Florilège de la Saint-Valentin » aux éditions Sajat 22 euros
« Les Poètes du Dimanche » 15 euros/tome (dont elle est co-fondatrice)
mais aussi « L’Ouvre-Boîte », « Terpsichore », « Salon Orange », « Le Journal à Sajat », « Les Mille Poètes » 15 euros ,…

Cartes Postales, Cartes de Vœux, Posters, Poèmes Aquarellés font également partie de ses créations.
Cartes Postales : 1 euro les deux (au choix)
Cartes de Vœux: 1 euro chaque

« Nos amis les bêtes ». Nos régions aussi ont des lettres.
21 Nov 2012

Vous connaissez peut-être de belles histoires dont nos amis les bêtes, domestiques ou sauvages, sont les vedettes ou les héros. Si vous nous les communiquez elles seront rassemblées dans un recueil qui nous l’espérons sera édité.
A votre convenance, votre nom sera cité ou non.
Lors de sa sortie, vous recevrez un exemplaire de l’ouvrage.
Adressez vos textes à : auteurs.en.régions@gmail.com

Pour visiter le site de notre association, « Nos régions aussi ont des lettres« , cliquez sur ce lien : http://nosregionsaussiontdeslettres.jimdo.com/

« A Bisto de Nas » Bernard Vavassori
19 Oct 2010

Bernard Vavassori

Bernard Vavassori

A Bisto de Nas est un recueil de mots, expressions et tournures du français populaire parlé dans le Midi toulousain, et d’une manière plus large, dans le Sud-ouest. Les mots ou expressions sont des francisations de l’occitan (languedocien, rouergat ou gascon), les tournures sont souvent de simples calques de la syntaxe occitane.

D’aucuns diront qu’il s’agit d’un relevé d’incorrections françaises ; on peut les nommer aussi différences par rapport au français officiel, de la même manière que l’on reconnaît que le français parlé en Belgique, en Suisse, dans les DOM TOM, au Québec ou en Afrique est différent de celui parlé dans l’Hexagone. Parler d’incorrections laisserait supposer que l’auteur cherche à montrer comment il faut bien parler. Ce n’est pas le cas.

Parler de différences, c’est affirmer le caractère de la langue que l’on parle chez nous et revendiquer sa légitimité, même si celle-ci peut difficilement s’exporter en dehors des limites de la région. La langue maternelle c’est le cocon où l’on a vécu enfant. La retrouver, la parler, la défendre, l’empêcher de disparaître, c’est de l’amour filial. Vouloir la retrouver et l’écouter, c’est retrouver son quartier ou son village natal et les repères de son enfance. Amour ? nostalgie ? Prévert disait « Je ne suis pas un nostalgique du passé, mais c’était quand même mieux » Sous-entendu ‘avant’. Avant, c’était avant que tout le monde ne parle de la même manière, de Dunkerque à Melles (1).

Les expressions recensées dans cet ouvrage sont celles entendues par l’auteur, dans son village, dans son département et sa région. Celui-ci n’a pas fait d’enquête qui lui eût permis de les recenser toutes. D’autres s’en sont chargés (2). Il y manque donc toutes celles qui se disent dans tous les quartiers ou villages qu’il n’a pas fréquentés de près.

Les personnes les mieux représentées (et les plus citées) sont celles qui sont les plus proches de la terre et des milieux populaires. (La culture rapprocherait-elle de Paris et de la standardisation ?)

La démarche de l’auteur a été celle du photographe qui, craignant de voir disparaître les images de son enfance, multiplie les clichés, afin que l’on se souvienne dans 50 ans d’ici de la saveur de cette langue, lorsque les médias auront gommé toutes les particularités linguistiques de nos coins de France.

(NB : L’auteur a l’accent du Midi-toulousain et il entend le conserver, admettant que d’autres, nés ici, se mettent à prendre l’accent « pointu ». Tolérance.)

Dessins : Les dessins sont de Pertuzé, autre gascon à l’accent d’ici.

(1) Melles : dernier village de Haute-Garonne, avant l’entrée en Espagne.

(2) Voir Bernard Moreux, Robert Razou « les Mots de Toulouse, lexique du français toulousain » (Presses Universitaires du Mirail. Toulouse 2000).

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.