« La Roseraie des jours heureux » Fernand CAMPARIOL

Fernand Campariol
Fernand Campariol

Toulouse et sa banlieue -1956/1961- dans les balbutiements de la télévision, l’âge d’or de la radio. La France connaît  une certaine instabilité. L’orage gronde en Algérie. Le gamin se lie d’amitié avec Michel qui habite la Roseraie, une maison de maître, voisine de la sienne.
Un drame survenu dans la belle demeure rapprochera définitivement les deux familles. Avec le vol des premières Caravelles, la Ville rose connaît des heures de gloire. Mais ses habitants regrettent la disparition du tramway.

Laurent, un garçon rêveur de 11 ans, passe des journées souvent moroses entre un frère peu réceptif à ses goûts et un père autoritaire, qui le comprend peu. Seule sa mère partage avec  lui  des moments de bonheur.
L’auteur raconte sur une courte période son enfance sublimée par l’écriture dans des pages éblouissantes, empreintes de vérité humaine, mêlant émotion et drôlerie.

ISBN : 9 782951924970 – Prix : 15,90€

Ouvrage disponible auprès de l’auteur (Prix du livre + frais de port : 1,50€)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.