Police: A+ A- A

Rejoignez OPI des Tescou’s sur Facebook

Calendrier des parutions

décembre 2020
L M M J V S D
« Nov    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

La dictada occitana : un plan bon moment de convivencia …. à La Ville Dieu du Temple (82)

TG’OC et Recaliu se sont associés une fois de plus pour « un plan bon moment de convivencia » occitana à l’occasion de leur 6° « dictada occitana » à La Ville Dieu.

Dictada occitana

Remise des diplômes

Exposition de dictionnaires

Exposition de dictionnaires

Georges Lennoz

Georges Lennoz

Une communes qui avec Montauban (samedi 31 janvier 2015, 15h à l’Ancien collège) fait partie de la grande rondes des 50 villes ou villages qui « planchent » chaque année sur la langue d’oc, de Barcelone à Paris en passant par le Val d’Aran ou les vallées du Piémont italien. Un texte de Nadal Rey ( vice président fondateur de TG’OC et créateur du Récaliu … 103 ans depuis le 23 décembre 2014, absent pour cause de … voyage !) fut lu par le président du Recaliu, Joanol Olivero à 17 candidats dont le plus jeune Yanis Garet , 8 ans (bilingue français-allemand / Maman autrichienne ) est fier de dire qu’il « parle un peu » l’anglais (à l’école) , occitan (autodidacte ) et espagnol .

L’humour et la poésie n’ont pas manqué , grâce à Georges Lennoz, (photo) de Saint-Paul d’Espis, qui a animé la « récréation » pendant la correction . Son superbe texte décrivant les mille et uns usages du « avantal de la menina » / du tablier de devant de la mémé fit passer un agréable moment de rire teinté d’émotion : si bien observé que chacun revoyait sa mère ou sa grand-mère faisant tout avec ce fameux « davantal ». Cadeaux et diplômes à tous les participants (photo) précédèrent un final gourmand. Recevant « histoires salées du Moyen-age » offert par TG’OC , le président du Recaliu, Joanol Olivero annonça que le texte de la dictée 2016 risquait d’être « relevé » ! Dans le cadre de cette fête de la langue écrite, TG’OC proposait une intéressante exposition de dictionnaires (occitans et autres langues minoritaires ). A côté des « grands classiques », les participants à la « dictada » ont pu découvrir des ouvrages plus insolites, le plus petit « diccionarelet » (éditeur breton °° 8000 mots) côtoyant le « grand » dictionnaire de Cantalausa, les 7 tomes de Rapin ou le « copieux » Tresor del Felibrige de Mistral. Apprendre le japonais via l’occitan est aussi possible grâce à Naoko Sano comme tout connaître des animaux, du vin et de la vigne et même du langage amoureux avec le dictionnaire de Cupidon !

Amusant aussi de découvrir dans  » Que dalle !  » *** que ceux qui pensent ne pas savoir parler occitan, l’utilisent pourtant fréquemment en fleurissant d’argot leur langage quotidien . ***  » que d’ala » [ ké d’alo ] / que de l’aile … et dans l’aile il n’y a pas grand grand chose à manger … il n’y a que dalle ! A côté du tout premier ouvrage du lexicologue montalbanais, Jacme Taupiac, son dernier-né démontre que , comme pour toutes les langues, on peut parler occitan avec seulement « mila mots » et son dictionnaire est trilingue occitan- catalan – espéranto. Quant à l’étonnante collection de °° Yoran Embanner, elle permet de passer directement du breton au corse, au catalan ou au castillan ou de jongler avec le galicien , le maltais, le hongrois, etc ….

 » recaliu » = braises recouvertes de cendres et qu’il suffit de ranimer pour relancer la flamme . a La ville Dieu, on entretient la flamme occitane !

Communiqué par Nadyne Vern Frouillou

Be Sociable, Share!
  • Facebook
  • email
  • Google Reader

Réagir à l'article

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  


Champ anti robots

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.