Police: A+ A- A

Rejoignez OPI des Tescou’s sur Facebook

Calendrier des parutions

août 2020
L M M J V S D
« Juil    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

La Grande Guerre 14-18 … à Larrazet (82)

Soldats et Civils à l’épreuve de la Grande Guerre 14-18, tel sera le thème des Journées de Larrazet les samedi 23 et dimanche 24 Novembre 2013.

Pour leur 31° édition, les journées de Larrazet aborderont avec La Grande Guerre 1914-1918 un sujet majeur de notre histoire qui va devenir dès 2014, en France et dans le monde, un vif sujet d’actualité avec la commémoration du centenaire.
Un sujet qui occupe, malgré l’effacement des témoins, une place tellement prégnante et toujours aussi vivace dans notre mémoire nationale et familiale qu’Antoine PROST n’hésite pas à affirmer que « la guerre de 1914 n’appartient à personne, pas même aux historiens ».

Monument aux Morts de Saint Nicolas de la Grave par André Abbal

Monument aux Morts de Saint Nicolas de la Grave par André Abbal

Comment n’en serait-il pas autrement quand l’on sait qu’à raison d’une moyenne de 1 000 morts par jour, toute la France a été endeuillée de près ou de loin dans ce que Joseph Zimet qualifie « d’incroyable suicide des nations ».
Il en va de la 1er Guerre mondiale comme de tous les périodes de l’histoire, plus on s’éloigne d’elles, mieux la connaissance historique l”appréhende dans sa réalité multiple grâce au travail remarquable des historiens qui explorent de nouveaux champs laissés jusqu’alors en friche ou dans l’ombre. Ce que relève opportunément Antoine PROST « il faut se défaire d’une représentation naïve de l’histoire. Les archives ne sont pas un entrepôt où les historiens viendraient chercher des vérités qu’il suffirait de dépoussiérer. Tout part des questions que les historiens se posent. C’est en fonction de celles-ci qu’ils vont interroger les archives ».
Nous aurons donc à cœur d’offrir au public la synthèse la plus actualisée du savoir historique grâce à la qualité de nos invités même si deux journées ne suffiront pas, à l’évidence, pour faire le tour d’un tel sujet continent. On va beaucoup apprendre et s’enrichir. Nos propres représentations seront sans doute quelque peu bousculées ce qui est la meilleure manière de sortir d’une histoire souvent atomisée qui ne peut en rester à de simples accroches de mémoire et parfois de stéréotypes à bout de souffle.
Si l’épreuve de la guerre est englobante, elle n’est pas tout d’un bloc et la manière, en perpétuel mouvement de la dire, de la penser et de l’écrire encore moins : et c’est là où la confrontation des approches des regards, des situations devient féconde et nous ouvre la vue.
C’est pourquoi, les journées s’articuleront autour de quatre temps qui renverront sans cesse l’un à l’autre pour dire et comprendre comment « les combattants et les civils ont traversé l’épreuve de la Grande Guerre ».
Il est à parier qu’une bonne appréhension du passé est la meilleure garantie d’une bonne lecture du présent. Tout ou presque différencie le contexte de l’après guerre et celui d’aujourd’hui. Là où poids et la proximité de la guerre et du deuil commandaient, on le comprend aisément, toute perception de l’épreuve, on court peut-être aujourd’hui le risque inverse que la distance et l’idée même de la guerre devenue inconcevable n’en faussent sa réalité. D’où les âpres mais inévitables controverses entre écoles historiques à propos du consentement ou du refus de la guerre. La sensibilité de notre temps se reconnaît dans « Joyeux Noël » alors que Maurice Genevoix écrit « Ce que nous avons fait, c’est plus qu’on ne pouvait demander à des hommes et nous l’avons fait ».
C’est pourquoi notre rencontre invite chacun à réfléchir et à interroger sans filtre les acquis de l’histoire, le gisement infini des témoignages et la palette des regards ainsi que les enseignements d’un événement authentiquement fondateur par la seule puissance du questionnement qu’il génère 100 ans après son déclenchement.

Découvrez le programme des journées en cliquant ici !

Tarifs :
Entrée libre et gratuite au forum
Repas : 15 euros (réservez à l’avance – bulletin disponible ici)

Contact  : Maison de la Culture
82500 Larrazet
Tél. : 06 82 49 12 04 (journée) – 05 63 20 72 34 (soirée)
Courriel : adaziron@wanadoo.fr

Communiqué d’Alain DAZIRON

Be Sociable, Share!
  • Facebook
  • email
  • Google Reader

Réagir à l'article

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  


Champ anti robots

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.