»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
« Pour une symphonie ». Régine LAPRADE.
15 Nov 2016
"Pour une symphonie". Régine LAPRADE.

« Pour une symphonie ». Régine LAPRADE.

Franck Müller de Richtenbourg, fils d’un ingénieur du Transcorrézien et d’Edmonde Ventadour, fille d’un grossiste d’Argentat, intègre l’école de Santé Navale à Bordeaux en 1938. En juillet 1943, l’élève médecin part sur ordre de sa hiérarchie, comme « médecin volontaire accrédité » soigner les militaires français prisonniers en Allemagne. Affecté à Berlin mais libre de ses mouvements, il découvre son métier, la misère des camps, la guerre et au détour d’un opéra les beaux yeux d’une mystérieuse jeune fille : Ingrid Müller von Richtenburg.

Editions Les Monédières, Novembre 2016 –  ISBN 9 782363 401359 – Prix : 18 €

Disponible à partir du 4 novembre 2016 en librairie ; aux éditions Les Monédières et bientôt sur Amazon.

Enregistrer

Enregistrer

« Saragosse, une épine pour Napoléon ». Jean-Paul ESCALETTES
13 Juil 2016
"Saragosse, une épine pour Napoléon". Jean-Paul ESCALETTES

« Saragosse, une épine pour Napoléon ». Jean-Paul ESCALETTES

Étude sur les deux sièges de 1808 et 1809, connus en Espagne connus sous le nom de Los Sitios.
L’auteur nous plonge avec précision dans l’Aragon et sa capitale. Tout en étudiant l’aspect militaire avec sa solide compétence Jean-Paul Escalettes nous fait découvrir cette population espagnole animée par sa fierté naturelle et son refus atavique des envahisseurs étrangers. Les militaires français de tout grade doivent gérer cette nouveauté : être rejetés par une population à qui les « Fils de la Révolution » souhaitent apporter la liberté des idées nouvelles. Comme il nous y a habitués l’auteur, cartographe émérite, enrichit son ouvrage d’un cahier de plans inédits extrêmement lisibles réalisés à partir des sources originales. Avec de splendides illustrations, on ne saurait oublier de signaler les notices complémentaires, une chronologie précise de la période, une bibliographie judicieuse, les descriptions des principaux lieux, une plaisante évocation autour des sièges et les notices bibliographiques des acteurs historiques tant Français qu’Espagnols. Au cours des deux sièges les Aragonais tiennent tête aux troupes napoléoniennes, démontrant la volonté d’indépendance du peuple espagnol. C’est l’un des tout premiers exemples de guérilla urbaine. Le 20 février, Saragosse se rend, après que la ville ait perdu la moitié de ses habitants. Les armées de Napoléon ont conquis une ville d’Espagne mais l’Espagne a gagné un mythe. A son habitude Jean-Paul Escalettes nous fait découvrir un épisode de l’Histoire européenne même si nous ne sommes pas des supporters ardeurs de la gloire napoléonienne.

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.