»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
« La petite fille aux ballons ». Colette BERTHES.
8 Avr 2016
"La petite fille aux ballons". Colette BERTHES.

« La petite fille aux ballons ». Colette BERTHES.

Laïla enquête. De Bethléhem à Hébron en passant par Ramallah, de villes en camps de réfugiés, auprès de sa famille et auprès d’inconnus, elle suit la piste de sa fille Amal. Cette mère désespérée mais lucide veut comprendre. Pourquoi, comment et avec qui sa fille, jeune avocate moderne, a-t-elle mené une opération suicide à Jérusalem-Ouest ? À travers sa quête, ses rencontres, ses découvertes, c’est l’actualité de la Palestine qui se dévoile, vue et vécue au quotidien au plus près des gens ordinaires. C’est aussi l’Histoire, lointaine ou récente, qui est retracée avec son cortège de guerres, d’occupations, d’intifadas, d’espoir de paix et de désenchantement. Une fiction haletante, tellement nourrie de réalités qu’elle permet de cerner ce que l’actualité brouillonne nous empêche de comprendre. Elle raconte avec justesse les répercussions de ces événements sur une société déchirée qui aspire à vivre libre.

Éditions Riveneuve.   ISBN :  978-2-36013-370-3 – Prix : 18 euros , 282 pages

Ouvrage disponible en librairie, chez l’éditeur

Colette Berthès vit et voyage entre son Quercy natal et le Proche- Orient. Engagée dans des associations pour les droits de l’Homme et l’abolition de la peine de mort, elle est l’auteure chez Riveneuve de L’exil et les barbelés (2011) sur les républicains espagnols internés au camp de Septfonds et de La machine à tuer (2013) sur la justice au Texas. Elle a également publié plusieurs romans sur la région toulousaine.

A la Croisée des Destins 1936 – 1945
3 Août 2010

Christine GAUTHIER-BRAVARD

Christine GAUTHIER-BRAVARD

2005. Deux sœurs vieillissantes, filles d’Elie et Eloïse Saunier, se souviennent de leur enfance, leur adolescence, notamment des années de guerre entre 1936 et 1945.

Durant cette période douloureuse, réfugiés venus de régions ( Lorraine) ou pays différents (Espagne), un petit garçon parisien caché sous une fausse identité dans le village de Saint-Armand- Castagnac, partagent la vie quotidienne de gens simplement empreints d’humanisme.

Un roman choral souvent douloureux mais teinté d’espoir.

221 pages. N° I.S.B.N. : 978-2-35551-009-0. Prix public :  20 €. Février 2008. Éditions de l’Officine.

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.