»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
« Au creux d’une saison », poèmes de Jakie DURRIEU MALET
25 Fév 2018

« L’enfant caché de la Malardie ». Roman de Jean DUPIN
13 Fév 2011

Jean DUPIN
Jean DUPIN

1950 : Le temps semble s’être arrêté sur les hauts plateaux du Lévézou en Rouergue.
A La Malardie, dont le sévère portail enferme la famille dans des conditions patriarcales, Roumières, le dur maître des lieux, régente les choses et les êtres : sa femme, les valets, l’aïeul veuf, à peine toléré.
A La Malardie, il y a la table des patrons et celle des domestiques. Lorsque François s’installe pour la première fois sur le banc à côté de ces derniers, le paysan ne lui cache pas qu’il ne doit pas espérer de douceur particulière, parce qu’il a à peine quatorze ans. D’ailleurs, Claudette qui glisse dans la cuisine presque invisible, n’est pas plus ménagée que lui, petite servante soumise à la fois aux cris de Roumières et à ceux de sa maîtresse.
Les deux adolescents, que leur commune fragilité pourrait rapprocher, se regardent en silence, mais sans jamais exprimer de sentiments confus, peut-être une attirance mutuelle.
Ce face-à-face étrange cessera dans la même réserve craintive le jour où François, excédé par les foucades de Roumières, s’en ira vers des maisons plus hospitalières. Puis, quand germeront en lui des ambitions d’homme, il gagnera Paris, armé d’un courage obstiné.
Bougnat, garçon de café, une belle réussite se profilera.
A La Malardie, d’incroyables événements surviennent. Claudette, si renfermée a commis le péché de chair. Et, fait aussi étonnant, ses maîtres la gardent ! Quant à l’enfant, nul ne sait où il se trouve, pas plus que la pécheresse n’avoue l’identité du père.
Le destin prend-il un malin plaisir à éloigner pour mieux unir ? François et Claudette se retrouvent, mûris par les épreuves. Ils ne repoussent plus les pulsions sourdes frémissant autrefois dans leurs regards par dessus la table des valets. Mais, lorsque Claudette enfin apaisée, révèlera son lourd secret à son compagnon, l’ombre de La Malardie ne sera pas tout à fait évanouie.

Au terme d’une carrière dans les Postes, Jean Dupin a voulu satisfaire une fois de plus son goût pour l’écriture de terroir.
Il signe ici son septième roman, toujours aussi fidèle à ses racines rouergates.

ISBN : 978-2-9523208-6-3 – Prix: 15€

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.