Une « AMAP »… qu’es aquo ?

AMAP, ce terme nous dit à tous quelque chose, mais que cela signifie t-il vraiment ? Une AMAP, ou Association pour le Maintient de l’Agriculture Paysanne, a pour objectif de faire vivre les petits producteurs locaux. Comment ?

Choux de chez nous
Choux de chez nous

Grâce à un contrat entre le producteur et le consommateur. Ainsi, nous nous engageons, en général sur un an, mais tacitement reconductible pour les gens les plus stables, en réalisant douze chèques que l’agriculteur retirera tous les mois. Ainsi, ce dernier gagnera un revenu fixe. En échange, il s’engage à nous fournir sa production à intervalle régulier (1 fois par mois, 1 fois par semaine, etc). Il existe des AMAP dans beaucoup de domaines agricoles : l’ élevage pour la viande ou le fromage, la viticulture, le maraîchage …

Pour ce qui est du maraîchage, le contenu du panier est décidé par les producteurs en fonction de l’avancée des cultures. Ceci peut être vécu comme une contrainte, car les bénéficiaires du panier n’ont pas la possibilité de choisir le contenu de celui-ci, ou comme une libération car s’en est fini du souci :  »Qu’est ce que je vais bien pouvoir faire à manger ? ». De plus, ce fonctionnement est l’occasion d’agrandir sa gamme de recettes en découvrant des légumes que l’on n’avait pas coutume de manger jusque là.

De plus dans une réflexion sur le long terme, l’accès à une nourriture de proximité est une réponse à l’inexorable montée du prix des énergies fossiles liée à la raréfaction et aux difficultés croissantes d’extraction de ces énergies, qui auront tôt ou tard, une incidence dramatique sur l’organisation de la distribution de la nourriture (aujourd’hui, les aliments qui arrivent dans notre assiette ont parcouru en moyenne 1 000 km).
Toujours sur le long terme, malgré la mauvaise foi des lobbies de la chimie qui font tout ce qui est en leur pouvoir pour taire et faire taire toute information qui pourrait contrarier leurs profits, il est de plus en plus reconnu que le nombre croissant de cancers et autres maladies sont directement liés à l’usage des toxiques en agriculture d’où le bien fondé d’une agriculture qui n’utilise pas de chimie mortifère.
Toujours sur le long terme, il est bon de rappeler à ceux qui aiment depuis toujours cette région et à ceux qui viennent de la choisir pour y implanter leur maison, que le paysage dont ils bénéficient encore est le résultat des pratiques de la petite agriculture à taille humaine et diversifiée dans ses productions. La disparition de cette  »petite » agriculture signera la disparition du paysage qu’elle a modelé au profit de monocultures sur des très grandes parcelles. La beauté de notre région est entre les mains des citoyens au travers de leurs choix d’achat de leur nourriture.

Légumes et fruits d'ici
Légumes et fruits d'ici

Il existe une AMAP, située à La Salvetat Belmontet, soit à 16 km de Montauban, et à 6 km de Monclar de Quercy, qui fonctionne depuis déjà 8 ans. Son engagement est de vous fournir tous les vendredis à la ferme, un panier plein de légumes, exempts de produits toxiques, et, de saisons, évidemment ! Vous pouvez, si ces quelques lignes ont éveillé votre curiosité vous renseigner ou si vous êtes déjà convaincu du bien fondé de cette démarche y adhérer dès aujourd’hui. La valeur des légumes pour une famille de quatre personnes durant une semaine est de à vingt-cinq euros. Pour les plus petits foyers il est possible d’avoir des demis-paniers, coûtants donc douze euros cinquante. Ce qui est relativement peu cher par rapport à la qualité et la fraîcheur des légumes fournis.
De plus il est possible de tisser un lien social entre vous et l’agriculteur. Une fois par an, une visite de la ferme vous est proposée. Et si on le souhaite, on peut venir donner un coup de main, de temps en temps, une façon pédagogique pour soi ou ses enfants de mieux comprendre comment grandissent nos légumes, à quoi ressemble un pied d’aubergine, savoir comment récolter les côtes blettes ? La ferme Les Bouygasses a la particularité d’utiliser la traction animale pour certaine de ses opérations culturales. Alors pourquoi ne pas venir voir les techniques de travail avec les juments de M. et Mme Laval, leurs propriétaires et fiers paysans du Pays Midi-Quercy ?

Quelques témoignages d’adhérents de L’AMAP des Bouygasses :

Quel bonheur de cuisiner les bons légumes qui ont poussé sous les yeux attentifs de nos voisins et amis « les Laval » ; paysans amoureux de la terre, Chantal et Christian ne se ménagent pas pour nous préparer toutes les semaines de généreux paniers de légumes de saisons. Frais, variés et Bio, les légumes sont magnifiques et c’est encore meilleurs quand on sait d’où ils viennent…De plus pour nous c’est aussi un acte citoyen de contribuer à ce que des petits producteurs Bio puissent subsister prés de chez nous, et se développer dans nos campagnes.
Comme on dit chez nous « Les Lavals sont notre avenir, alors préservons les »
Eric et Lydie Miravete « AMAPiens » depuis 3ans et heureux de l’être.

Au départ, nous connaissions la famille Laval et étions attentifs à la qualité de notre alimentation. Nous n’avons pas hésité longtemps avant d’adhérer.
C’est une démarche qui nous permet de bénéficier d’un panier de légumes ultra-frais toutes les semaines, sans la contrainte des courses, et de soutenir une agriculture locale respectueuse de l’environnement.
Nous n’achetons quasiment plus de légumes de par ailleurs et avons re-découvert des produits délaissés : courge spaghetti, blettes, toutes sortes de radis, d’oignons, de salades, de navets…
L’extrême fraîcheur des légumes nous assure une parfaite conservation. Nous ne jetons pratiquement rien. Même les salades, légume fragile s’il en est, restent fraîches toute la semaine.
Nous ne regrettons pas du tout ce choix, même si parfois, il faut expérimenter de nouvelles recettes pour accommoder les légumes que nous fournie la famille Laval.
Nous avons repris à notre compte l’expression de Chantal Laval, ils sont devenus « nos jardiniers de famille ».
M. Vogel adhérent depuis 3 ans.

Avec les légumes des Laval, on se régale !
Ce pourrait être la devise que l’on chante en cherchant nos paniers à l’AMAP de Chantal et Christian Laval le vendredi soir.
Depuis quelques années, dans le souci de manger bio et local, nous sommes adhérents à l’AMAP des Bouygasses où nous trouvons chaque semaine des beaux légumes frais de saison.
Nous voyons ça comme un jardin que nous ne cultiverions pas (pas le temps, pas le gout).
Nous composons nos menus chaque semaine en fonction des légumes qui s’y trouvent. »
Igor et Nathalie Chabert depuis 6 ans.

Pour en savoir plus, ne ratez pas l’émission radio « Qu’est-ce qu’on déguste » sur CFM (90.7) vendredi 31 janvier 2014, de 17h.30 à 19 h.

Communiqué par Aude ALLAIN

Be Sociable, Share!
  • Facebook
  • email
  • Google Reader

Une réflexion au sujet de « Une « AMAP »… qu’es aquo ? »

  1. Numéro de téléphone des Lavals : 05 63 30 31 28
    A savoir : comme beaucoup d’agriculteurs ils ne répondent pas toujours au téléphone. Par contre ils rapellent toujours, du moment où on laisse un message.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Champ anti robots

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.