Police: A+ A- A

Rejoignez OPI des Tescou’s sur Facebook

Calendrier des parutions

juillet 2020
L M M J V S D
« Juin    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Unité de méthanisation, parlons-en…

A la suite de l’article de la semaine dernière et des réactions recueillies, « Parlons-en » vous propose aujourd’hui quelques précisions. Mais tout d’abord il convient de répondre à certaines allégations. De nombreuses rumeurs circulent à propos de ce projet et l’une d’elles nous implique: ce projet serait « notre » projet, le projet de notre association (?) A cela il nous est facile de répondre que, comme beaucoup de « gens d’ici » nous en avons pris connaissance par les banderoles de protestation le long de la D999 et que nous ne sommes pour rien dans son émergence. La plupart des rumeurs s’appuient sur une « vérité » qui se trouve par la suite déformée, volontairement ou involontairement. Et l’on peut penser que cette « erreur » est due au fait que « Le Bourriou », aujourd’hui siège de l’association O.P.I., ait été dans les années 80 un terrain d’expérimentation sur la Méthanisation pour des enseignants et des étudiants de l’ESAP (Ecole Supérieure d’Agriculture de Purpan) de l’ENSAT (Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse) et de l’INSA (Institut National des Sciences Appliquées). Notons au passage que cette expérimentation a servi entre autre a fournir des données à Rémy BACHER qui a soutenu le 28 juin 1985 une thèse intitulée « Fermentation méthanique : étude des facteurs contrôlant la production et la mise en oeuvre du biogaz en site agricole. »
La rumeur tient peut-être aussi au fait que moi, Robert VIADER, j’ai suivi de près l’évolution du projet actuel, participant aux réunions aussi bien des « pro » que des « anti », intervenant parfois pour dénoncer des contrevérités. A titre personnel, je pense que, comme la combustion, la méthanisation est un « phénomène naturel » qui ne demande qu’à être « domestiqué ». De même qu’on ne doit pas « jouer avec le feu », on doit faire preuve de prudence dans la réalisation d’unités tendant à maîtriser ce que la nature nous offre pour le mettre au service de l’Homme. Mais  prudence est-il synonyme d’immobilisme ?
Cette mise au point faite, quelle est la « position » d’O.P.I. dans cette « affaire » ? O.P.I., et plus particulièrement la rubrique « Parlons-en », propose aux « vivants  ici » de faire connaître leurs activités, leurs projets, leur points de vue. Vous êtes nombreux à vous servir de l’opportunité qui vous est offerte soit en communiquant des informations que nous mettons en ligne, soit en intervenant directement dans les « commentaires » (en un peu plus d’un an, sur la seule rubrique « Parlons-en », 730 articles publiés et 305 commentaires). Dans l’article du 1er octobre 2009, nous avons donné à nos lecteurs la possibilité d’accéder au diaporama préparé par Didier MAURY pour l’association « Les coteaux du Tescou » devenue « Vallée et coteaux du Tescou »  Aujourd’hui, le groupe d’étude « Projet de méthanisation »de la Communauté de Communes du Quercy Vert vous permet de consulter le compte rendu final de l’étude de faisabilité réalisé par METHANEVA.
Pour voir le compte rendu de la réunion de synthèse,
cliquez ici !
A partir des éléments fournis par ce rapport, le groupe, coordonné par Catherine DARRIGAN, poursuit sa réflexion. L’avant projet défini comme hypothèse de travail a permis de mettre en lumière plusieurs problématiques sur lesquelles le travail continue :
– compléments de matières plus méthanogènes pour améliorer le rendement en méthane du digesteur (produits végétaux non récoltés, déchets de silos de stockage de céréales…),
– réseau de chaleur pour valoriser les calories récupérées (bigénération),
– implantation du méthaniseur,
– structure « pilote » du projet si l’on doit passer en phase de réalisation (agriculteurs et élus souhaitent en garder la maîtrise)…

Interrogée sur les suites qu’elle compte donner au questionnement du Collectif, Catherine DARRIGAN nous a dit travailler avec le groupe d’étude et l’aide de METHANEVA à l’élaboration des réponses. Elle précise que si d’autres questions se posent à la lecture du compte rendu, elle s’attachera à y répondre. Elle rappelle que si le projet devait se préciser, il fera bien entendu l’objet d’une « enquête publique »… Mais le projet n’en est pas encore là. Elle renouvelle sa proposition au collectif « Citoyens vigilants et responsables » de désigner deux ou trois délégué-e-s pour intégrer le Comité de Pilotage.

Affaire à suivre donc…

Be Sociable, Share!
  • Facebook
  • email
  • Google Reader

6 commentaires pour Unité de méthanisation, parlons-en…

  • eric duchosal

    pourquoi mme darrigan poursuit-elle le projet puisque MR J PAUL ALBERT a dit que ce projet etait trop cher et irréalisable sur monclar; ceci je le tiens de lui meme ces paroles ont été prononcées au cours d’une réunion concernant le rond point de bonnanech mercredi matin
    il serait peut etre temps d’arreter de nous promener et d’arreter aussi de payer pour une etude si on ne doit pas finaliser le projet
    il faut certainement attendre le mois de mars pour voir ressurgir un projet soi disant arrété
    l’avenir nous le dira mais je suis trop vieux pour croire au …..père noel!!!

  • Jacques Dignac

    Tout à fait d’accord avec la remarque d’Eric , l’argument : »c’est trop cher » est trés à la mode en ce moment
    Par ailleurs Il ne faudrait pas top fantasmer sur cette rumeur selon laquelle O P I serait à l’origine du projet . Inutile d’en rajouter . Qui pense un truc pareil ? sauf à jouer à se faire peur …ou à faire diversion!…
    Nous faire passer pour des anti methanisation primaires aussi !!! nous ne sommes pas contre le principe ,mais nous voulons pouvoir apprecier les impacts sur les riverains .Donnez nous des exemples d’unités implantées en zones habitées ,et nous irons rendre visite aux heureux riverains
    NON, ce qui alimente les rumeurs ,c’est l’absence de transparence , le refus (pour l’instant ) d’un debat public : Nombreux pensent que s’informer le plus tôt possible sur un projet qui concerne la population et l’interet general est vital pour l’avenir .Ne rien faire et attendre une enquête publique peut etre fatal . Comme dirait l’autre :  » le principe de précotion est inscrit dans la constitution »

  • Riviere Daniel

    Quand on lit sur internet le compte rendu de l’étude de faisabilité de METHANEVA on se rend vite compte;
    -que le lieu d’implantation est au pied du village proche des habitations
    -que la matière première agricole (fumier, lisier etc)ne suffira pas pour une production importante de méthane (page24)
    -que pour cela il faudra au moins 350 tonnes de produits de l’abattoir de Montauban ou d’ailleurs(page26)
    -qu’il n’y a pas de chapitres sur la pollution, les odeurs (stockage de produits d’abattoir) et leurs conséquences (insectes etc..),le bruit (broyeurs, groupes électrogènes)
    -qu’il manque beaucoup d’autres informations notemment sur le Methane qui est reconnu par de nombreux scientifiques plus dangereux que le Co2.
    -et bien sûr on ne nous dit rien des conséquences sur le patrimoine des riverains
    Il est nécessaire que soit tenue une vraie réunion publique d’information

  • Bonjour,

    je suis en recherche de contacts des différentes parties autour de la problématique du projet site de métahnisation à Montclar,
    dans le but de vous proposer de venir en parler sur l’antenne de radio asso, à Montauban, dans les semaines à venir .
    Mon but étant d’accueillir à l’antenne les différents sons de cloches, pour soumettre aux auditeurs un portrait le plus juste possible
    du projet, des problèmes soulevés .

    je vous invite à me contacter,
    soit en retour ce mail à cette adresse :
    radiossaociation@aol.com
    soit par tel : 05 63 66 53 21

    D’avance merci pour vos retours .

    Sincères salutations .

    Manu Bourgeois
    Radio Asso
    1574 route de Vignarnaud
    82000 Montauban
    05 63 66 53 21

  • Antoine.F

    «Donnez nous des exemples d’unités implantées en zones habitées ,et nous irons rendre visite aux heureux riverains»
    Mais avec plaisir Jacques Dignac 😛
    Je viens de Montpellier et pour avoir un aperçu des problèmes c’est ICI
    Montpellier n’est pas Monclar de Quercy (heureusement) mais tout avait été prévu… garantie top niveau… bref de l’écologie business sur papier glacé non recyclé… et des millions par les fenêtres pour pas grand chose 🙁

Réagir à l'article

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  


Champ anti robots

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.