Les règles du tango ont changé … à Gaillac (81)

Une danseuse, 2 musiciens, un réalisateur et son écran de cinéma, un échafaudage, tango, guitares, saxophone, danse, tambours, l’Argentine et sa place de mai… Tout cela délivre un message : les règles du tango ont changé !!! Maison Close, Vendredi 7 mars 2014, Salle de Spectacles de Gaillac.

Les règles du tango ont changé. Diane Jean
Les règles du tango ont changé. Diane Jean

La femme tangue dans le carcan d’une société amère, violente, asservissante.
Mais les règles du tango ont changé, de la spirale à la chute, la folie est un combat pour la liberté d’être.
Et si de la chute, la femme se relevait, faisant voler sa robe rouge et légère pour laisser place à son être profond.
Chantant, berçant, tanguant sur l’échafaudage, si ce n’est l’échafaud, le cœur s’échauffe, le chœur étoffe, jusqu’où ?
Elle s’évade et respire dans l’espace de liberté qu’il reste et qui, elle l’espère, est à venir…

Diane Jean est danseuse contemporaine et chorégraphe. Elle se forme au tango en 2004 avec Christian Dubar et s’intéresse à cette danse qui n’en finit pas de ressusciter : tango des bordels, danse d’hommes, danse de salon, tango « pour l’export », nouveau tango…
Mais c’est le tango actuel des milongas de Buenos Aires qui l’interpelle, ce mélange troublant de sensualité et de soumission de la femme.
Elle s’interroge sur la place du tango dans la société argentine, sur la place de la femme dans cette danse et sur la condition actuelle des femmes.
En 2009, après un important travail de recherche, Diane Jean se rend en Argentine pour danser le tango de Buenos Aires, rencontrer des femmes et les interviewer.
Les témoignages récurrents sont : humiliations, brutalités, maltraitances, enfermements.
Se dessinent alors les lignes de son spectacle.
A partir du tango, métaphore de la société argentine, elle veut, à travers le langage de la danse contemporaine :
– se questionner sur le rapport homme femme,
– évoquer les combats emblématiques des femmes contre la dictature puis la crise financière,
– témoigner de l’effervescence de la jeunesse dans un pays hanté par son histoire et les inégalités renforcées, avec toujours, ancré dans son inconscient, le tango.
« MAISON CLOSE » est la version meso du spectacle Les règles du tango ont changé.
Elle réunit une danseuse et deux musiciens, s’appuie sur un court-métrage réalisé par le cinéaste Yan Grill et s’adapte à des scènes de taille moyenne.

Tout public

Tarifs :
Normal : 10 €
Réduit : 5 €
Enfants (- 15 ans) :  2,50 €

Contact : Service Culture Ville de Gaillac
Tél. : 05 63 81 20 19

Communiqué par Surya Mathieu et Diane Jean

Be Sociable, Share!
  • Facebook
  • email
  • Google Reader

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Champ anti robots

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.