L’Été de Vaour en danger ! … à Vaour (81)

L’été de Vaour développe depuis plus de 30 ans une dynamique singulière autour du spectacle vivant, dans un tout petit village du Tarn, Vaour (350 habitants), en milieu rural (ZRR). Ce projet, initié et porté par des habitants, se déploie entre le festival L’été de Vaour en août, de renommée et d’envergure nationale, et une saison de rendez-vous culturels au Théâtre de la Commanderie et sur le territoire.

L'été de Vaour est en danger !
L’été de Vaour est en danger !

En 2016, notamment grâce au nouveau soutien de la DRAC Occitanie, le Théâtre de la Commanderie a accueilli 20 semaines de résidences, 6 évènements et de nombreuses actions culturelles. Pour 2017, un programme de saison est déjà sorti, avec au moins un évènement par mois !
La 31ème édition du Festival L’été de Vaour a été une magnifique réussite : plus de 15 000 spectateurs, 44 représentations et 98% de remplissage. Les retours du public sont particulièrement enjoués cette année quant à la programmation artistique et à l’ambiance générale définitivement familiale, chaleureuse et conviviale.
Cependant, l’inauguration du festival a été perturbée par un petit groupe de personnes venues manifester contre le barrage de Sivens et contre M. Carcenac, Président du Département du Tarn. Cette action, dont nous ne sommes aucunement responsables et qui n’a aucun lien avec notre projet associatif, a pourtant aujourd’hui des répercussions très inquiétantes sur l’avenir de L’été de Vaour.
À la suite du festival, nous avons ainsi été convoqués par le Conseil Départemental où l’on nous a parlé d’une possible suppression ou d’une très forte baisse de notre subvention, alors même que nous avons une convention triennale en cours, de très bons résultats qualitatifs et quantitatifs, des bonnes perspectives de développement et une gestion financière saine.
Il faut comprendre que cette subvention représente 22% du budget de l’association et sa non-reconduction impliquerait l’arrêt net du festival, dès 2017.
Malgré le soutien maintenu de M. Carcenac et malgré nos tentatives de dialogue avec les élus de la Commission Culture du Conseil Départemental pour qu’ils ne fassent pas d’amalgame et ne sanctionnent pas une structure qui oeuvre de manière historique et capitale pour la dynamique culturelle, sociale et économique de son territoire, personne à ce jour ne nous a rassurés sur l’évolution des intentions du Conseil Départemental.
Avant qu’il ne soit trop tard, nous souhaitons donc informer le plus largement possible tous les partenaires, les publics et les amis de L’été de Vaour pour recueillir le plus grand soutien possible, afin d’encourager la commission culture à réinstaurer un dialogue avec l’association autour de son bilan et ses activités, et à maintenir la subvention de L’été de Vaour.
Vous pouvez d’ores et déjà signer l’appel pour le maintien de notre subvention. N’hésitez pas à laisser en commentaire les raisons de votre attachement à L’été de Vaour.
Nous ferons parvenir cet appel à soutien au président du Département M. Carcenac, au président de la Commission culture M. Vandendriessche, et à l’ensemble des élus de la commission culture : Marie-Louise At, Eric Guillaumin, Eva Geraud, Guy Malaterre, Jacques Thouroude, Isabelle Espinosa, Françoise Bardou, Joseph Dalla Riva, Christelle Cabanis, Catherine Rabou, Jean-Paul Raynaud.

L’ÉTÉ DE VAOUR EN DANGER !
APPEL À SOUTIEN POUR LE MAINTIEN DE LA SUBVENTION DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DU TARN
LE VOTE DU BUDGET AU DÉPARTEMENT A LIEU EN MARS, IL FAUT DONC AGIR VITE !
AMIS, PUBLICS, PARTENAIRES, PROFESSIONNELS, MERCI POUR VOTRE SOUTIEN !
www.change.org/p/l-été-de-vaour-en-danger | www.etedevaour.org

Contact : Eté de Vaour

Eté de Vaour

Communiqué par Emile RICARD

Enregistrer

Be Sociable, Share!
  • Facebook
  • email
  • Google Reader

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Champ anti robots

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.