»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
« Histoire d’une bastide : Lisle sur Tarn » Gérard Veyriès
21 Sep 2010
Gérard Veyriès
Gérard Veyriès

Voici le premier livre de l’histoire de la bastide de Lisle-sur-Tarn ; cet ouvrage nous permet de découvrir une partie des événements vécus dans cette commune.

L’auteur débute par la période Préhistorique entre le Tarn et le Tescou ; il poursuit, avec les tous premiers peuplements du pays Albigeois ; ce qui nous fait connaître un début de l’histoire de Montaigut en Albigeois. Ancien castrum, Montaigut devient par la suite un habitat de hauteur, sous la protection de son château fortifié et de ses vaillants chevaliers.

L’époque du Moyen Âge est relatée ; ainsi qu’une partie de la croisade menée contre les Albigeois qui, par le traité de Paris en 1229, mettra fin à ce conflit, et entrainera le démantèlement du château de Montaigut, comme bien tant d’autres en Terre méridionale.

Dans la période de 1230 à 1248, il est vraisemblable qu’une bastide « raimondine » a vu le jour, puisque c’est le comte de Toulouse Raimond VII, qui en est son fondateur. Ainsi, les habitants de Montaigut quittèrent leur site primitif et allèrent s’installer dans la plaine pour peupler « La Yla », cette nouvelle bastide / ville nouvelle portuaire. Cette voie fluviale ainsi que les nouvelles routes praticables, assurèrent un développement économique de son commerce et de son artisanat. À ce développement, s’ajoutèrent les crises politiques, sociales et ecclésiastiques.

Du nom primitif donné à une langue de terre « La Yla », cette appellation change de nom vers le XIVe siècle et devient Isla, Illa, puis plus tard l’Isle d’Albi. Et à la Révolution de 1789, lors de la création des départements, le nom retenu est Lisle du Tarn. Puis à la fin du XIXe siècle par un arrêté préfectoral, Lisle-sur-Tarn.

Dans cette monographie, l’auteur développe l’ensemble des forts moments historiques que connait chaque localité.

Ouvrage de 325 pages (format 16,5 x 24 cm), au prix public de 15 €, année de sortie 1998. Imprimé par la mairie de Lisle-sur-Tarn (Maire Jean Béteille). Rajouter les frais de port éventuels.

Distribution unique :

Musée Raymond Lafage
Rue Victor Maziès
81310 Lisle-sur-Tarn.

Tél. : 05-63-40-45-45

Courriel : musee.lislesurtarn@wanadoo.fr

« Guerres de religion en Terre Albigeoise » Gérard Veyriès
21 Sep 2010
Gérard Veyriès

Gérard Veyriès

Le protestantisme est un mouvement chrétien de renouveau spirituel qui prend naissance en Europe lors de la Réforme.

Au XVIe siècle, un crise de minorité éclate, le parti des protestants, celui de la maison des Bourbon (famille des Albret), entend débusquer le parti des catholiques, celui de la maison des Lorraine (famille des Guise), qui occupe le pouvoir. Une rivalité de cette envergure impose l’emploi de la force. Aussi, l’offensive armée n’est-elle engagée qu’à des fins religieuses ?

L’affrontement des deux partis, d’un côté les protestants, afin d’obtenir la liberté du culte et de l’autre les catholiques, pour assurer la souveraineté de l’Église apostolique, fera une fois de plus dans les deux camps et dans toute la chrétienté romaine du royaume de France, de nombreuses victimes.

Cependant, les idées du religieux Augustin, Martin Luther, puis celles de Calvin et enfin celles de Théodore de Bèze n’ont pas apporté que la discorde, la guerre avec ses misères. Elles sont porteuses d’espoir et ont fait rentrer très rapidement les Français dans un esprit de libre examen où l’on défend sa religion, avec fougue et très souvent au péril de sa vie.

Enfin, « Cujus regio, ejus religio » (on est de la religion de celui dont on est le sujet), principe consacré par la paix d’Augsbourg, en 1555, qui reconnut la liberté religieuse aux États luthériens.

L’histoire de ces guerres de religion, nous met en garde contre une tendance qui consiste à penser qu’on est seul à détenir toute la vérité. Sait-on vraiment qui l’emporte, de la religion ou de la politique, de la haine personnelle, de l’intolérance ou tout simplement de la peur ?

Ce livre nous montre que le royaume de France a été construit à coups d’épée et d’arquebuse, que son destin a été taillé à coups de hache, que ses frontières n’ont été respectées qu’à coups de canon et qu’enfin son avenir s’est bâti à coups de miracles. L’histoire donne des leçons de tout, abonde en exemples de toutes sortes.

Ouvrage de 330 pages (format 17×24 cm), au prix public de 24 €, année de sortie 2007. Les Auteurs d’Occitanie. Rajouter 4 € pour frais de port éventuels.

« De Montégut à Lisle en Albigeois. » Gérard Veyriès
21 Sep 2010
Gérard Veyriès

Gérard Veyriès

« De Montégut à Lisle en Albigeois. » Remise en question d’un mythe historique à partir de documents inédits. Gérard Veyriès.
La méconnaissance de vérité a longtemps faussé le cours de l’histoire. Pour bien comprendre le passé, il faut se dépouiller des préjugés du temps présent et tenter un pari impossible : se faire le contemporain des temps que l’on veut étudier afin de les décrire correctement.
Ce document procède d’un esprit de remise en question . Il s’agit moins d’une démonstration que d’une tentative de ré-explication.
En effet, une mauvaise connaissance de la période 1230-1248, a permis d’écrire et de réécrire notre histoire à partir de faits le plus souvent dénaturés. Ainsi, bien des érudits ont participé à cette déformation en suivant une sorte de tradition.
Cet ouvrage a été élaboré dans un double esprit : d’abord celui de dénoncer les évènements historiques dont il paraît bon d’en rétablir la vérité ; ensuite, facilité les recherches à quiconque s’intéressera à l’histoire de notre communauté. En fait d’innovation, il s’agit surtout d’une tentative de reconstitution ; ce sera la modeste contribution de l’auteur à l’élaboration de l’histoire de Lisle.

Ouvrage de 239 pages (format 14,5×21 cm) au prix public de 27€, année de sortie 2002. Imprimé à compte d’auteur. Rajouter 4€ pour frais de port éventuels.

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.