»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
« Source d’Encre ». Christine CLAIRMONT
27 Oct 2016

 

"Source d'Encre". Christine CLAIRMONT

« Source d’Encre ». Christine CLAIRMONT

Après avoir évoqué son enfance dans « Le secret de Guite », son adolescence dans « Les remparts de Guite », Christine Clairmont nous révèle les circonstances dans lesquelles elle commença à écrire, un soir, à Font-Romeu. Quelle source, jaillie des profondeurs de son être, lui fournira assez d’encre pour écrire quarante livres : poésie, nouvelles, romans, contes ? Deux mille cinq cents poèmes ont jalonné un destin où l’épreuve et le mystère ont entremêlé leurs fils pour plonger le lecteur au cœur même de la création poétique.

Ouvrage disponible auprès de l’auteur

Enregistrer

Enregistrer

Christine CLAIRMONT. Biographie.
27 Oct 2016
Christine Clairmont au salon de Sorèze (Tarn)

Christine Clairmont au salon de Sorèze (Tarn)

Christine Clairmont est née à Cuxac-Cabardès (Aude) de parents fonctionnaires. Elle réside à Montolieu (Aude), Saint Symphorien sur Coise(Rhône), Carcassonne(Aude) où son père a été nommé. Sa mère, institutrice, lui donne très tôt le goût de la lecture et de l’enseignement. Elle passe trois ans dans la Montagne Noire chez ses grands-parents maternels. C’est là que se formera sa sensibilité poétique au contact de la nature. Elle fait ses études secondaires au lycée de Jeunes Filles de Carcassonne, ses études supérieures à l’Université de Toulouse. Licenciée en Espagnol et Certifiée de Lettres, elle choisit d’enseigner les Lettres. Elle commence à écrire des poèmes en 1971, juste dix ans après le décès de sa fille. Depuis lors, elle écrit des poèmes (plus de 2400), des nouvelles, des récits, des romans… Plusieurs de ses ouvrages sont traduits en Anglais, Allemand, Espagnol et Russe.

A ses débuts, elle fut encouragée par Jean Guehenno, Léopola Sédar Senghor avec lequel elle correspond pendant dix ans, René Nelli (écrivain carcassonnais), Jacqueline de Romilly et le grand poète audois, Jean Lebrau.
Ses goûts en littérature : Balzac, Flaubert, Stendhal, Montherlant, Baudelaire, Rimbaud, Molière, La Fontaine, Corneille, Racine, etc. Aujourd’hui, elle lit Amélie Nothomb, Christian Bobin, Isabel Allende/ Gaudé, les auteurs audois (Linda Bastide, Heurtebize, Pierre Sansot). Elle lit des essais et les ouvrages de Paolo Coelho.
En I992, elle fonde avec quelques amis l’Association de Création Artistique et Littéraire de l’Ariège (ACALA) qui devient éditeur en 2001. Elle compte aujourd’hui 31 auteurs (poètes, romanciers, nouvellistes, biographes). Les poètes donnent des récitals dans l’Aude (Moussoulens, Villegailhenc, Alzonne), la Haute-Garonne (Toulouse) et l’Ariège (Pamiers, le Mas d’Azil, Seix, Foix…).
En 1993, elle s’associe aux Appaméennes du Livre qui organisent chaque année le Salon du Livre de Pamiers. Elle a reçu 60 récompenses littéraires et a été proposée pour le Nobel par l’Académie Internationale des Poètes en l’an 2000. Christine Clairmont cite Marc Lambron pour définir son œuvre : « Une œuvre est la nécessité énigmatique par laquelle toute vie cherche à exprimer ce qui doit être porté à la lumière afin d’y trouver un sens. »
Elle est déléguée de la Société des Poètes Français, de La Forêt des Mille Poètes en Ariège. Elle fait partie de l’association Lire et faire lire. Officier de l’Ordre des Palmes Académiques. En dehors de l’écriture, elle s’intéresse à la photo, au cinéma en milieu scolaire. Elle a réalisé 13 films avec ses élèves.

Contact :

13, rue des Cendresses
09100 PAMIERS
Tél. : 05 61 67 10 74
Site Internet : http://www.christine-clairmont.fr/

 

Enregistrer

« Feux d’artifice ». Christine CLAIRMONT
25 Mar 2016

Christine Clairmont a publié 45 ouvrages. Depuis 1974, date de son premier recueil de poèmes, Christine Clairmont fait voyager ses lecteurs dans des univers variés : la nature audoise et ses ancêtres dans « Symphonie occitane », Le savoir des livres du vent, Racines, le temps Les regards du temps, son amour des êtres et de la terre dans Terramour, Rouyame d’Apamée, Alphabet des êtres et des lieux aimés, l’imaginaire et la fantaisie dans Les fables de l’acacia, Poussières de lune, Le pot à mots, Les papillons de rêve, l’épreuve dans Les romances de la peine-amie, Bonsaï, la spiritualité dans Les voies de l’éternité.

Ce 24ième recueil de poèmes, intitulé « Feux d’artifice » lève le voile sur une histoire d’amour, celle qui unit pendant 47 ans l’auteur et son mari. Toutes les facettes de la vie conjugale, l’auteur les examine avec pertinence, lucidité et humour. « Cette histoire n’est pas originale » dit Christine Clairmont, « elle pourrait être l’histoire de millions de couples qui se sont aimés et que la mort, hélas ! a séparés. « Les feux d’artifice » s’éteignent alors, le chagrin, le silence et la solitude s’emparent de celui qui reste pour le transformer, lui apprendre la patience et l’espérance.

« Les remparts de Guite ». Christine CLAIRMONT
25 Mar 2016

Une enfant de 9 ans, Guite, dont le père tombe gravement malade, est envoyée chez ses grands-parents maternels au cœur de la Montagne noire.
C’est une nouvelle expérience, au contact de la nature, éloignée de ses parents en ces temps de guerre. Elle y engrange une foule d’impressions, de sensations. Parmi les membres de la famille, sa tante Odile l’intrigue: pourquoi se lève-t-elle dès l’aurore pour lire alors que toute la maisonnée dort encore ? Et que lit-elle ?
La guerre terminée, son père guéri, Guite entre en sixième ou lycée de jeunes filles de Carcassonne. La scolarité chaotique qu’elle a suivie ne semble pas affecter son cursus, ou grand étonnement de ses parents. En ces années d’après-guerre, l’ouverture au monde d’une adolescente telle que Guite ne se fait pas sans questionnement. Le cinéma, le théâtre, l’opéra, dont sa mère lui ouvre les portes viennent enrichir sa personnalité.
Quels rêves, quelles voies s’ouvrent à une jeune fille des années cinquante ?

Éditions Cheminements. Prix : 20€

« Résurgences ». Christine CLAIRMONT
25 Mar 2016
Résurgences

Résurgences

Dans Résurgences, Christine Clairmont nous livre ses souvenirs d’écolière, d’étudiante, de professeur, et révèle, s’il en était besoin, le rôle déterminant des enseignants. Toutes les histoires relatées sont vraies, comme l’étaient celles du recueil de nouvelles « De la Montagne Noire aux Pyrénées », à la différence près que l’auteur ne met plus en scène des évènements qu’on lui a rapportés, mais partage essentiellement des faits intimes, vécus dans la peine et l’amitié, la surprise ou la fantaisie, en tout cas jamais l’indifférence.
Avec un sens aigu de l’observation, une précision du trait peu commune, Christine Clairmont restitue avec bienveillance les paradoxes de ses semblables, leurs zones d’ombre et de lumière, de secrets et de confidences. Ses récits sans fioritures, parfois lapidaires, montrent de façon percutante à quel point le destin est un magicien qui jongle avec les rencontres, fait se nouer des liens, ténus mais solides, qui tissent la trame de l’existence humaine.
« Tout est écrit », dit-elle, dans la nouvelle singulière et brillante qui clôt ce recueil. Seule la prise de conscience, issue de l’expérience et de la réflexion, sait lire les méandres qui jalonnent la condition humaine.

Recueil de nouvelles de Christine Clairmont. Illustration de Jacqueline Canal.

Editions Les 2 Encres. Collection Histoires d’encres. Prix : 12€.

« Terramour ». Recueil de poésies de Christine CLAIRMONT
25 Mar 2016
Terramour

Terramour

Dans l’œuvre poétique de Christine Clairmont (vingt-trois recueils à ce jour) Terramour occupe une place prépondérante. Alors que ses premiers recueils s’attachaient uniquement à un style d’écriture (classique, néo-classique ou fantaisiste), l’auteur a réuni dans ce livre, publié pour la première fois en 1990, des poèmes au style plus varié. Le message est clair; c’est l’inspiration qui a dirigé le poète vers différents modes d’expression.
Leur seul point commun : l’Amour. Amour des éléments, des végétaux, des minéraux, des saisons dans la première partie. Empathie et compassion dans la deuxième partie face aux malheurs du monde. Puis l’auteur glisse vers l’imaginaire dans la partie suivante, et enfin vers l’amour de l’écriture dans la dernière partie.
« L’amour, c’est beaucoup plus que l’Amour » disait Stendhal.
Laissons-nous donc entraîner dans le sillage de ce poète qui veut croire encore et encore à la bonté des êtres humains, à la beauté de la création.

Editions Les 2 Encres. Collection Encres libres. Prix  : 12€.

« Rêves Vénitiens ». Poésies de Christine CLAIRMONT et Jean-Marie PAIGNAY.
25 Mar 2016
"Rêves Vénitiens". Poésies de Christine CLAIRMONT et Jean-Marie PAIGNAY.

« Rêves Vénitiens ». Poésies de Christine CLAIRMONT et Jean-Marie PAIGNAY.

Venise est une ville de reflets et de mystère qui suscite l’admiration pour ses palais, ses canaux et ses gondoles. Lorsque le Carnaval déploie ses fastes, les masques attirent par leur invention, leur originalité et en un mot leur beauté. Parmi les photos prises à Venise par Jean-Marie Pagnay, Christine Clairmont a choisi celles qui l’ont inspirée. Laissez-vous transporter avec elles dans ces RÊVES VÉNITIENS.

Editions ACALA

Christine CLAIRMONT. Bibliographie.
25 Jan 2016

Poésie
1 Les Romances de la peine-amie. Deux éditions consécutives. Épuisé.
2. Des chemins de terre et d’étoiles. Illustré par Jean Montech. Épuisé.
3. Symphonie occitane. Illustré par Anne d’Almayrac. Épuisé.
4. Poussière de lune. Illustré par Sylvie Noyès. Prix d’Académie aux Jeux Floraux de Toulouse. Deux éditions consécutives.
5. Sur un air d’éternité. Épuisé.
6. Les fables de l’acacia. Illustré par Marie-Joëlle Lozevis. Prix Albert Dauzat de la Société des Poètes français (Paris). Illustré.
7. Le savoir des livres du vent. Illustré par Anne d’Almayrac. Prix Urbis Palladium (Pau).
8. Royaume d’Apamée. Illustré par Sylvie Noyès. Prix d’Académie aux Jeux Floraux de Toulouse. Préface d’André Lagarde, français-occitan. Épuisé.
9. Orbiel. Illustré par dix peintres. Prix Verlaine de l’Académie du Languedoc. Épuisé.
10. Terramour. Illustré par Marie-Hélène Van Brabant. Médaille de bronze aux Jeux Floraux de Toulouse. Épuisé.
11. Les regards du temps. Couverture de Jacqueline Canal. Prix de la Fondation de la Société des Poètes Français. Épuisé.
12. Symphonie occitane. Français-occitan. 2ième édition.
13. L’arbre bleu. Couverture de Jacqueline Canal. Prix de Poésie Classique décerné par la SPAF (Nice). Épuisé.
14. Poussière de lune . 3ième édition. Épuisé.
15. Bonsaï. Couverture de Jacqueline Canal. Prix d’excellence du Vimeu. Épuisé.
16. Le pot à mots. Couverture de Michel Dardenne. Prix Cécile Sauvage de la Société des Poètes Français. Épuisé
17. Tous les arbres sont mes amis. Couverture de Sylvie Noyès. Épuisé.
18. Alphabet des êtres et des lieux aimés. Illustré par Sylvie Noyès, Nicole Maynadié, Anne d’Almayrac, André Maynard. Prix Robert Mireau (Académie de Poitiers).
19. La flamme en fleur. Couverture d’après une photo d’André Tostain. Épuisé.
20. Les méditations du jardin. Couverture de Marie-Hélène Van Brabant, illustré par Madeleine Landy-Degon. 1er prix Edmond Genest (Athanor).
21. Racines. Couverture de Jacqueline Canal, illustration de Jacqueline Canal et Marc Gilabert.
22. Les papillons du rêve. Illustré par Paméla Amathieu.
23. Feux d’artifice. Illustré par Michel Maury.

Rééditions
25. Les mots de l’aube. Couverture de Michel Maury. Réédition de quatre recueils (1,2,7,11).
26. Rééditions : Les voies de l’Éternité (5,13,15,19)
27. Royaume d’Apamée. Poèmes français-occitan. Rééditions du N°8
28. Orbiel. Poèmes. Réédition du N°9.
29. Terramour. Poèmes, réédition du N°10 (Les 2 Encres)
30. Poussière de lune. Poèmes, réédition du N°14 (4ième édition)
31. Les fables de l’acacia. Réédition du N°16

Romans
– Le renouement. Prix de la fraternité entre les nations (HALAF)
– La route du Feu. Trois éditions successives. Grand prix du roman (CIPAF).
– Le mystère de la Montagne Noire. Prix Robert Rotrou.
– Le secret de Guite, tome 1. Prix du Roman (CIELA)
Les remparts de Guite, tome 2
– Source d’Encre, tome 3

Nouvelles
– De la Montagne Noire aux Pyrénées. Couverture de Michel Maury.
Résurgences. Couverture de Michel Maury.

Contes et récits
– Yan de Niaux.Illustré par Michel Dardenne. Épuisé.
– Touky. Illustré par Jacqueline Canal et Janine Delample.

Guides touristiques
– Églises et châteaux de l’Ariège.
– Foix, Pamiers, Saint Lizier, villes d’art.

Livres en langues étrangères
– Les romances de la pena-amiga; Les romances de la peine-amie traduit en espagnol par Anne d’Almayrac, Maria Alvarez de Cienfuegos, Christine Clairmont. Épuisé.
– Die reise nach Leucate. Le renouement traduit en allemand.
– The sun of poetry. Traduction de poèmes en anglais par Wilma Guillen.
– La Cantapiedra. Poèmes écrits directement en espagnol par Christine Clairmont. Illustré par L.A. Faur et Anne d’Almayrac..
– Die reise nach Leucate. Traduction en allemand de la Route du Feu.
– Les romances de la peine-amie. Traduction en russe par Lydia Yassienesky-Boranian. Inédit.
– Traduction en français de « La SEQUIA ». Roman de l’argentin Rolando Gonzalez Cancela par, Pierrette Giroussens et Christine Clairmont.

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.