»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
« Les enfants de Munich ». Jacques Goyens
11 Jan 2016
"Les enfants de Munich". Jacques Goyens

« Les enfants de Munich ». Jacques Goyens

Munich, 30 septembre 1938 : Hitler, Chamberlain, Daladier et Mussolini se sont mis d’accord, la guerre n’aura pas lieu.

Jacques Goyens a écrit ce roman en hommage à tous les enfants conçus dans l’euphorie des jours qui suivirent la signature de ces fameux accords. Ainsi en est-il de Frédéric et de Barbara, les deux héros de cette histoire, projetés dès leur naissance dans une Europe où l’utopie de la paix avait fait place au chaos. Plongés dès leur plus jeune âge dans la haine et le mensonge, ils n’en ont pas moins gardé foi en l’avenir, volonté de tolérance et de compréhension entre les peuples.

Ce roman est aussi une belle histoire d’amour de deux jeunes gens qui, en dépit de la réalité, ont gardé la tête dans les étoiles. Au fil des pages, ils grandissent, découvrent le monde selon un schéma de roman picaresque.

Editions Lux, Avin, 1999 – Format : 22,5 x 14  – 278 pages  –  Prix : 18€

Hommage à Jean Jaurès à La Librairie Deloche à Montauban (82)
6 Mai 2014

Lecture le Vendredi 23 Mai 2014 à 17h30 à La Librairie Deloche.

Hommage à Jean Jaurès à Montauban (82)

Hommage à Jean Jaurès à Montauban (82)

Les Voix des Livres est une compagnie de lecteurs à voix haute, trois amis passionnés par l’univers du livre et mus par le désir et le plaisir de partager cette passion avec le public. Nous lisons en tous lieux publics ou privés, partout où se dressent des oreilles attentives et avides de littérature.

À l’occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale, nous avons préparé la première série de lectures consacrées aux auteurs ayant écrit sur cette période historique.

Hommage à Jean Jaurès
Nous nous appuyons sur la lecture du discours de Jean Jaurès du 25 juillet 1914 à Lyon-Vaise, pour ensuite lire un texte tiré du roman « Les blés deviennent paille » de Georges Coulonges, dont l’action se déroule entre Montauban et Caussade et où le message et la figure de Jaurès sont omniprésents.
Lire la suite sur le site de l’ALMA

« Tes yeux passé simple » Câline HENRY MARTIN.
9 Avr 2013

Câline HENRY-MARTIN

Câline HENRY-MARTIN

Un hommage tout en rêves, en vers et douceur, d’une fille à sa mère, pour effacer le chagrin.
Une nostalgie enfin délivrée de la profonde douleur du deuil pour ne garder que le souvenir d’un amour jamais exprimé mais au pouvoir cependant plus intense que n’importe quel autre.
Un joli nuage d’espoir pour ne pas pleurer sur une vie brutalement partie en fumée.
En filigrane, d’autres amours paraissent et disparaissent. Ce pourrait être la fuite du bonheur, ce sera surtout la richesse et la joliesse des souvenirs.

Illustrations de grande délicatesse signées Noisette.

Prix : 13 euros.

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.