»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
« Les coquelicots de Tipasa » de Régine LAPRADE
16 avril 2020

Les coquelicots de Tipasa

Ginette s’appelle en réalité Zineb. Elle est née en Algérie en 1927 d’un père algérien et d’une mère française, pied-noire. Aujourd’hui âgée de 92 ans, elle habite près de Marseille. Les hasards de la vie l’ont conduite aux quatre coins de France, mais plus particulièrement à Brive-la-Gaillarde où son mari travaillait à la mairie auprès de Jean Charbonnel.
Ce roman historique met en scène plusieurs personnages et générations, avec un seul fil conducteur, celui de la guerre d’Algérie :
*Zineb-Ginette qui, écartelée entre deux cultures, deux identités, regrettera sa vie durant l’époque du bonheur, celle où le « vivre ensemble » lui semblait possible, celle d’un paradis perdu que les coquelicots de Tipasa symbolisent.
*Georges Pelo, pied-noir d’origine espagnole, époux de Ginette. Il nous explique au fil des évènements, le contexte de la guerre d’Algérie, nous fait rencontrer des personnages d’importance capitale. Lui aussi croit au « vivre ensemble » et le tente plusieurs années après l’indépendance.
*Brigitte et Éric, les enfants de Ginette. Il a fallu se rendre à l’évidence : quitter l’Algérie, entamer une autre vie en France qui ne fut pas toujours un long fleuve tranquille. Aujourd’hui enfants, petits-enfants, toute une famille s’unit autour de Ginette, veuve, leur mama, qui leur transmet un peu de cette Algérie qu’ils ne connaissent pas pour la plupart d’entre eux, mais qui de façon indélébile fait partie de leur histoire.
Régine Laprade Les coquelicots de Tipasa Éditions Les Monédières (Limoges)
ISBN 978-2-36340-158-8 Prix de vente : 18euros.

Pour voir la bio-bibliographie de Régine LAPRADE, cliquez ici


Réagir à l'article

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.