»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
« Les coquelicots de Tipasa » de Régine LAPRADE
16 Avr 2020

Les coquelicots de Tipasa

Ginette s’appelle en réalité Zineb. Elle est née en Algérie en 1927 d’un père algérien et d’une mère française, pied-noire. Aujourd’hui âgée de 92 ans, elle habite près de Marseille. Les hasards de la vie l’ont conduite aux quatre coins de France, mais plus particulièrement à Brive-la-Gaillarde où son mari travaillait à la mairie auprès de Jean Charbonnel.
Ce roman historique met en scène plusieurs personnages et générations, avec un seul fil conducteur, celui de la guerre d’Algérie :
*Zineb-Ginette qui, écartelée entre deux cultures, deux identités, regrettera sa vie durant l’époque du bonheur, celle où le « vivre ensemble » lui semblait possible, celle d’un paradis perdu que les coquelicots de Tipasa symbolisent.
*Georges Pelo, pied-noir d’origine espagnole, époux de Ginette. Il nous explique au fil des évènements, le contexte de la guerre d’Algérie, nous fait rencontrer des personnages d’importance capitale. Lui aussi croit au « vivre ensemble » et le tente plusieurs années après l’indépendance.
*Brigitte et Éric, les enfants de Ginette. Il a fallu se rendre à l’évidence : quitter l’Algérie, entamer une autre vie en France qui ne fut pas toujours un long fleuve tranquille. Aujourd’hui enfants, petits-enfants, toute une famille s’unit autour de Ginette, veuve, leur mama, qui leur transmet un peu de cette Algérie qu’ils ne connaissent pas pour la plupart d’entre eux, mais qui de façon indélébile fait partie de leur histoire.
Régine Laprade Les coquelicots de Tipasa Éditions Les Monédières (Limoges)
ISBN 978-2-36340-158-8 Prix de vente : 18euros.

Pour voir la bio-bibliographie de Régine LAPRADE, cliquez ici

Régine LAPRADE. Bio-bibliographie
7 Oct 2019
Régine LAPRADE.

Régine LAPRADE.

Régine POISSON est née le 4 mars 1946, à Carlux, en Périgord ,dans la maison où sa mère et sa grand-mère ont elles -mêmes vu le jour: cette maison qui s’appelle La Prade.
Elle a passé son enfance et son adolescence au Maroc, à Casablanca où ses parents sont partis enseigner.
En 1962, elle entame ses études de médecine à Bordeaux. C’est là qu’elle rencontre son futur mari qui deviendra médecin de marine.
Après des séjours à Toulon, Brest…le couple s’installe à Brive, en Corrèze, aux confins du Périgord. Deux enfants sont nés.
Médecin, très impliquée dans les problèmes de conditions de travail, Régine complète sa formation par un diplôme de physiologie du travail et d’ergonomie . Elle fera toute sa carrière professionnelle à Brive.
Divorcée, retraitée depuis 2006, elle partage sa vie entre Brive et La Prade dont elle a pris le nom pour écrire.

 Elle a  signé,  pour la Foire du Livre de Brive, en novembre 2019, un nouveau roman historique:Les coquelicots de Tipasa,  histoire émouvante d’une femme née en 1926 à Alger d’un père Algérien et d’une mère Française. Aujourd’hui encore, elle se sent tiraillée entre deux cultures. Ce roman complète une trilogie sur le délicat problème de l’identité . Trilogie qui nous emmène au Maroc (Identités), en Indochine (Le Métis de Cao Bang) et en Algérie (les coquelicots de Tipasa). Trouver sa place, son identité à la fin des dernières guerres coloniales… voilà le thème principal de ces trois romans. Notons que le Métis de Cao Bang, nous fait découvrir les « à côté » souvent négligés , éludés, occultés, gommés, des guerres. Ce roman a reçu en août 2019 le prix littéraire Périgord Limousin. Régine Laprade , lorsqu’elle évoque, avec passion et émotion, les vaincus autant que les vainqueurs, a une façon bien à elle de raconter l’Histoire , bien différente de celle que l’on apprend à l’école..

Ce onzième  roman est édité aux Éditions Les Monédières, en vente sur le site de l’éditeur, en librairie, sur Amazon, au prix de 18euros.

Pour découvrir la fiche de présentation d’un ouvrage, cliquez sur son nom

Conteuse d’histoires, sa plume , d’une grande finesse,dévoile une fois encore des personnages étonnants et attachants ainsi que des pages méconnues de la grande Histoire.

Contact : Régine LAPRADE
8 Rue L. Chadourne
19100 Brive

Tél. : 06 14 51 60 76

Courriel : regine.poisson@orange.fr

Pour voir l’article dans Luchon Mag, cliquez ici

Enregistrer

Enregistrer

« Identités » Régine LAPRADE
28 Déc 2017

IDENTITES

Régine LAPRADE relate l’histoire de soldats français ou indigènes, qui durant la seconde guerre mondiale, engagés aux côtés de de Lattre de Tassigny, ont avec courage contribué à débarrasser la France du joug nazi : M’Bark le goumier marocain, Pierre, engagé dans les spahis, Ennemond, le zouave de Saint Léonard de Noblat.
Leurs souvenirs rejoignent ceux de l’auteure, qui dans sa petite enfance, alors que son père, militaire, entretenait le matériel des tirailleurs marocains, qu’elle vivait à Casablanca au milieu des spahis, se souvient des défilés colorés des troupes coloniales.

Editions Les Monédières
Parution le 25 septembre 2017. ISBN 9 782363 401434 Prix 18 euros
En vente en librairie
aux éditions Les Monédières 6 rue Paul Claudel 19100 Brive la gaillarde. Tel 05 84 49 65 59. Et contactàlesmonedieres.fr et www.lesmonedieres.fr

« Le bois de mon père ». Régine LAPRADE. Editions Les Monédières.
10 Oct 2013

Régine LAPRADE

Régine LAPRADE

Au soir de sa vie, Hélène entraîne sa nièce sur les pas de ses 20 ans dans les méandres de l’été 1944 et des années de guerre : la défaite, l’armistice, la collaboration, la Résistance, l’épuration…

Soixante-dix ans plus tard, sa mémoire ne se satisfait pas de l' »Histoire » officielle qui classe les bons d’un côté, les méchants de l’autre : qui sont les héros ? Qui sont les salauds ? Restent les questions, les tabous, et enfoui au cœur des bois de Sousceyrac, le mystère d’une vie qu’elle tente de reconstituer parce que mémoire, vérité et paix ne font qu’un.

Avec tact et précision, Régine LAPRADE nous donne à voir de cette période troublée une facette bien différente, fort éloignée de l’Histoire désormais officielle et de ses devoirs de mémoire souvent si sélectifs.

Un roman politiquement incorrect, une parole longtemps retenue et enfin libérée.

ISBN 978-36340-047-5 – Prix : 17 euros

Ouvrage en vente en librairie, par l’éditeur : Amélie ROGER – 6 rue Paul Claudel 19100 Brive. Tél. : 06 14 43 25 72 et par l’auteur.

« Le camion blessé ». Régine LAPRADE. Editions Les Monédières. 2012
17 Mar 2013

Régine LAPRADE

Régine LAPRADE

Gabriel, gamin de la campagne creusoise des années 50 est un rêveur. Il rêve sa vie… Ses frères lui disent : « Toujours dans ta cabane! » Ils ne comprennent rien. Ce n’est pas une cabane, c’est une cabine de camion ; il voudrait conduire de gros, d’énormes camions.

Il vivra son rêve.

Nous le suivons, sur les nationales de la France des années 60 aux commandes de ces nouveaux bolides qui transportent tout ce qui se vend et s’achète. C’est l’époque où les routiers sont sympas.

Le rêve ne va-t-il pas virer au cauchemar ?

« Le camion blessé » est un voyage, un univers doux, une vie qui n’est faite ni de rupture ni de routine, mais de route où nous entraînent Gabriel et Claudine, ce couple de 60 ans qui continue de s’aimer…

Une écriture fluide, sans à-coups, une montée en puissance vers le cœur de la blessure d’où suinte une fontaine de sagesse.

Née en 1946, Régine LAPRADE partage son temps entre son Périgord natal et Brive-la-Gaillarde où sa carrière médico-sociale lui a permis de rencontrer des personnages hauts en couleur et riches de souvenirs,source de son inspiration.

Édité en octobre 2012 aux MONEDIERES  ISBN:978-2-36340-037-6 – 161 pages –  Prix : 14 euros

Ouvrage en vente  sur internet ou par l’auteur.
Chez l’éditeur : Hugues BARRAL 21 avenue Jean Jaurès 19100 Brive. Tél. :  05 55 17 56 27

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.