»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
« Kenza, une vie comme une vague » de Robert MILLET
25 Juil 2020

Kenza, une vie comme une vague

« C’est une fille! » Dès sa naissance, tout le poids d’une tradition marocaine rétrograde tombe sur Kenza, enfant puis femme libre, intelligente, courageuse, qui devra se battre pour gagner le droit de prendre en mains son destin. Grâce à sa ténacité, avec le soutien de ses amis, réalisera-t-elle son rêve d’études libératrices, d’indépendance, de justice, enfin, pour elle et pour les femmes de son pays? Une vague contre l’oppression, tel est le destin de Kenza; une vague que l’on suivra encore longtemps du regard après avoir refermé le livre.

>
Prix: 15.00€ ISBN: 979-10-97157-02-9
Frais d’envoi offerts, tél. 0603236902

Régine LAPRADE. Bio-bibliographie
7 Oct 2019
Régine LAPRADE.

Régine LAPRADE.

Régine POISSON est née le 4 mars 1946, à Carlux, en Périgord ,dans la maison où sa mère et sa grand-mère ont elles -mêmes vu le jour: cette maison qui s’appelle La Prade.
Elle a passé son enfance et son adolescence au Maroc, à Casablanca où ses parents sont partis enseigner.
En 1962, elle entame ses études de médecine à Bordeaux. C’est là qu’elle rencontre son futur mari qui deviendra médecin de marine.
Après des séjours à Toulon, Brest…le couple s’installe à Brive, en Corrèze, aux confins du Périgord. Deux enfants sont nés.
Médecin, très impliquée dans les problèmes de conditions de travail, Régine complète sa formation par un diplôme de physiologie du travail et d’ergonomie . Elle fera toute sa carrière professionnelle à Brive.
Divorcée, retraitée depuis 2006, elle partage sa vie entre Brive et La Prade dont elle a pris le nom pour écrire.

 Elle a  signé,  pour la Foire du Livre de Brive, en novembre 2019, un nouveau roman historique:Les coquelicots de Tipasa,  histoire émouvante d’une femme née en 1926 à Alger d’un père Algérien et d’une mère Française. Aujourd’hui encore, elle se sent tiraillée entre deux cultures. Ce roman complète une trilogie sur le délicat problème de l’identité . Trilogie qui nous emmène au Maroc (Identités), en Indochine (Le Métis de Cao Bang) et en Algérie (les coquelicots de Tipasa). Trouver sa place, son identité à la fin des dernières guerres coloniales… voilà le thème principal de ces trois romans. Notons que le Métis de Cao Bang, nous fait découvrir les « à côté » souvent négligés , éludés, occultés, gommés, des guerres. Ce roman a reçu en août 2019 le prix littéraire Périgord Limousin. Régine Laprade , lorsqu’elle évoque, avec passion et émotion, les vaincus autant que les vainqueurs, a une façon bien à elle de raconter l’Histoire , bien différente de celle que l’on apprend à l’école..

Ce onzième  roman est édité aux Éditions Les Monédières, en vente sur le site de l’éditeur, en librairie, sur Amazon, au prix de 18euros.

Pour découvrir la fiche de présentation d’un ouvrage, cliquez sur son nom

Conteuse d’histoires, sa plume , d’une grande finesse,dévoile une fois encore des personnages étonnants et attachants ainsi que des pages méconnues de la grande Histoire.

Contact : Régine LAPRADE
8 Rue L. Chadourne
19100 Brive

Tél. : 06 14 51 60 76

Courriel : regine.poisson@orange.fr

Pour voir l’article dans Luchon Mag, cliquez ici

Enregistrer

Enregistrer

« François Bernès-Cambot du Béarn au Maroc, histoire d’un soldat 1901-1925 ». Marie BAULNY CADILHAC
27 Fév 2017
"François Bernès-Cambot du Béarn au Maroc, histoire d'un soldat 1901-1925". Marie BAULNY CADILHAC

« François Bernès-Cambot du Béarn au Maroc, histoire d’un soldat 1901-1925 ». Marie BAULNY CADILHAC

Alors qu’en 1921, la paix s’installe enfin en Europe, les hostilités se poursuivent au Maroc dans la région du Rif en pleine révolte pour son indépendance.
Le sergent François Bernès-Cambot, originaire de Livron en Béarn, meurt le 5 juin 1925 au Maroc avec son groupe de Tirailleurs Sénégalais, en défendant un poste avancé sur le massif du Bibane. Encerclé par un ennemi bien supérieur en nombre et en armes durant un siège de cinquante-quatre jours, il combat jusqu’à la mort sans défaillance et fait passer dans l’âme de ses hommes l’énergie indomptable qui l’anime. Tous sont massacrés à leur poste de combat en faisant preuve d’une conduite des plus héroïques.
Le journaliste et correspondant de guerre Pierre Dumas n’a de cesse de faire connaître ce haut fait d’armes. Un monument à la gloire de ce « Héros » est érigé au sommet du Bibane mais également à Livron où résident plusieurs membres de sa famille.
L’auteur Marie Baulny-Cadilhac nous confie : «Au cours d’une promenade, j’ai découvert ce magnifique monument, œuvre du sculpteur Ernest Gabard. Ma curiosité éveillée, j’ai entrepris de longues recherches. Durant plus de quatre ans, je me suis intéressée à la vie de François Bernès-Cambot, à son combat, à sa solitude et enfin à son sacrifice.
Pourquoi Bibane ? Pourquoi mourir à Bibane ? J’encourage le lecteur à marcher sur ses traces du Béarn au Maroc. François Bernès-Cambot fait partie d’une génération sacrifiée, génération où les mots « Patrie » et « Honneur » dictaient toute une vie ».

Enregistrer

« La Berbère blonde ». Roger MARTINI
10 Sep 2015
"La Berbère blonde". Roger MARTINI

« La Berbère blonde ». Roger MARTINI

Dans un hameau creusois, au cours des années 20, René connaît la rude enfance des fils de ruraux. Empêché par la guerre de poursuivre ses études, il sortira la ferme de l’ornière. Plus tard, il se tournera vers l’administration… Mal marié, trahi, il s’exilera en Oranie pour oublier. En 1952, dans les montagnes près du Maroc, l’amour pur viendra à lui en la personne d’une jeune Berbère blonde. L’amour mais aussi les complications, en même temps que s’embrase la région. René, de retour au pays natal, réussira-t-il à tout surmonter ?

ISBN : 978-2-84701-460-0 – Prix : 20 €   

Disponible chez l’auteur  : martini-roger122@orange.fr

 

YALLA ! pas à pas au Maroc. Liliane FAURIAC.
5 Mar 2013
Liliane FAURIAC

Liliane FAURIAC

YALLA! Peut se traduire par «Allons-y !».
C’est ainsi que nos guides marocains nous invitaient à partir, à se remettre en chemin, chaque matin, après chaque pause.
A cet instant, le corps et l’esprit fusionnent et dès lors, les pensées naissent d’un élan du corps debout, en mouvement. Elles s’élèvent et s’épanouissent dans la contemplation de l’espace, me libérant des illusions de l’indispensable et du factice.
En marchant au Maroc, j’ai éprouvé des émotions intenses, au détour des rencontres, des découvertes et des paysages aux couleurs de soleils, de terre, d’oasis et de palmiers.
J’écris pour les partager, les prolonger, en garder une trace, fixer l’éphémère et dépasser l’impermanence.
Michel Lecomte, peintre corrézien, rend hommage au Maroc en nimbant de couleur et de lumière, nos souvenirs semés au fil des mots.

Illustrations Michel LECOMTE

N° ISBN :978-2954116303 – Prix : 13 €

Pour se procurer le livre, contactez-moi : je l’expédie dès réception de votre demande contre un chèque de 18 € (prix du livre + 3€ de frais d’envoi)

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.