»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
« Biographie » Fabienne LHOUMEAU
10 Sep 2018

Fabienne LHOUMEAU

Fabienne Lhoumeau est originaire de Poitiers mais elle est installée en Lot-et-Garonne depuis de nombreuses années.

Très jeune, elle commencera à cultiver son goût pour la littérature.
Parallèlement, elle exerce son métier de formatrice en culture générale, anglais et bureautique.

Deux fois primée au Jasmin d’Argent

Avec son quatrième recueil de poèmes, intitulé « Ephéméride », Fabienne Lhoumeau a reçu en 2017 le Prix du Conseil Départemental pour « Le Papillon » puis en 2018, le Prix de la Ville d’Agen, pour « Le Coquelicot téméraire ».

Fabienne Lhoumeau est également auteur de romans, dont « La Fenêtre ».

« Ephéméride » Série « Le temps de vivre… » Poèmes et pensées. Fabienne LHOUMEAU
10 Sep 2018

Ephéméride

Auteur Fabienne Lhoumeau
Recueil de Poèmes Série « Le Temps… de Vivre »
Titre Ephéméride
ISBN 9782954246666
Auto-édition
Prix de vente TTC 9 €
Où le trouver ? A commander auprès de l’auteur :
Site : https://sites.google.com/site/fabiennelhoumeau
Page facebook: https://fr-fr.facebook.com/fabienne.lhoumeau
Adresse mail : fabienne.lhoumeau@outlook.fr

Série  « Le Temps de… Vivre », Poèmes
Pour vous offrir quelques minutes de répit, à votre gré.

Ephéméride.
Ephéméride signifie « Journal » ; ce recueil dessine le journal de la Vie avec les joies, les peines ; la maladie, la mort ; l’amour.

Deux fois primée au Jasmin d’Argent

2017, Prix de Conseil Départemental pour « Le Papillon »
2018, Prix de la Ville d’Agen, pour « Le Coquelicot téméraire ».

Autres titres de la série Le Temps… de Vivre :
Le Temps d’une Année
Le Temps d’une Promenade au Jardin
Le Temps d’une Histoire d’Amour

« François Bernès-Cambot du Béarn au Maroc, histoire d’un soldat 1901-1925 ». Marie BAULNY CADILHAC
27 Fév 2017
"François Bernès-Cambot du Béarn au Maroc, histoire d'un soldat 1901-1925". Marie BAULNY CADILHAC

« François Bernès-Cambot du Béarn au Maroc, histoire d’un soldat 1901-1925 ». Marie BAULNY CADILHAC

Alors qu’en 1921, la paix s’installe enfin en Europe, les hostilités se poursuivent au Maroc dans la région du Rif en pleine révolte pour son indépendance.
Le sergent François Bernès-Cambot, originaire de Livron en Béarn, meurt le 5 juin 1925 au Maroc avec son groupe de Tirailleurs Sénégalais, en défendant un poste avancé sur le massif du Bibane. Encerclé par un ennemi bien supérieur en nombre et en armes durant un siège de cinquante-quatre jours, il combat jusqu’à la mort sans défaillance et fait passer dans l’âme de ses hommes l’énergie indomptable qui l’anime. Tous sont massacrés à leur poste de combat en faisant preuve d’une conduite des plus héroïques.
Le journaliste et correspondant de guerre Pierre Dumas n’a de cesse de faire connaître ce haut fait d’armes. Un monument à la gloire de ce « Héros » est érigé au sommet du Bibane mais également à Livron où résident plusieurs membres de sa famille.
L’auteur Marie Baulny-Cadilhac nous confie : «Au cours d’une promenade, j’ai découvert ce magnifique monument, œuvre du sculpteur Ernest Gabard. Ma curiosité éveillée, j’ai entrepris de longues recherches. Durant plus de quatre ans, je me suis intéressée à la vie de François Bernès-Cambot, à son combat, à sa solitude et enfin à son sacrifice.
Pourquoi Bibane ? Pourquoi mourir à Bibane ? J’encourage le lecteur à marcher sur ses traces du Béarn au Maroc. François Bernès-Cambot fait partie d’une génération sacrifiée, génération où les mots « Patrie » et « Honneur » dictaient toute une vie ».

Enregistrer

« Palimpseste ». Poésies de Valérie RINALDO
23 Fév 2017
"Palimpseste". Poésies de Valérie RINALDO

« Palimpseste ». Poésies de Valérie RINALDO

Son premier recueil de poésie intitulé Palimpseste questionne nos racines, la mémoire de nos ancêtres, entraînant le lecteur dans une odyssée au rythme haletant, un conte imaginaire au cœur de l’Afrique et des Antilles. Tout en subtilité, cette fresque poétique est une œuvre sensible, puisant aux sources d’une expérience autobiographique, pour atteindre un questionnement plus universel : le mystère de l’amour, de la vie, de la mort aussi…
L’ouvrage a été imprimé sur les presses de Studio Ingres à Montauban. Il est illustré de sérigraphies de Jean-Maurice Palomba, Maître artisan d’Art. Ces illustrations illuminent le recueil, déclinant tous les sens du mot « palimpseste » entre recouvrement et effacement, renouant l’alliance du Ciel et de la Terre…
La Société des Poètes français, l’une des plus prestigieuses, a décerné au recueil Palimpseste le prix Jean Cocteau 2016.

 
ISBN : 978-2-9553849-0-9 – Prix : 25€

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

« Aucune terre ne sera mienne ». Sylvie ANAHORY.
18 Jan 2017
"Aucune terre ne sera mienne". Sylvie ANAHORY.

« Aucune terre ne sera mienne ». Sylvie ANAHORY.

Paco n’a que 5 ans lorsqu’il rejoint le petit séminaire des jésuites à Huesca. C’est une véritable opportunité pour cet enfant pauvre de paysans aragonais.
Les années passent. Paco grandit dans l’enfermement des règles jésuites, coupé du monde extérieur et loin de l’amour maternel. Heureusement, au séminaire, il tisse des liens d’amitié très forts. À l’issue de ses études, il parle couramment le latin, maîtrise le français et le chant grégorien. Mais il doute de sa foi et, alors que la guerre civile fait rage en Espagne, il s’insurge contre le putsch franquiste et rallie les rangs des républicains. Le jeune séminariste lettré se transforme en homme de guerre prêt à affronter le froid, la faim, le manque de sommeil, la mort, l’exil. Et la trahison…

Une émission radiophonique / interview de Guylaine Dubois Arrêt aux pages du 28 novembre 2016

Arrêt aux pages

Editions Cairn. ISBN : 978-2-35068-450-5 – Prix : 17 euros

Ouvrage disponible en librairie, ou chez l’éditeur Cairn.

Pour voir l’article dans Luchon Mag, cliquez ici

Le dimanche 9 juillet, à Mirepoix en Ariège, le roman Aucune terre ne sera mienne a reçu le Prix Spécial du Jury. L’auteur Sylvie Anahory, présente au Salon du livre de Mirepoix, a rencontré de nombreux lecteurs pour les dédicaces de son premier roman.

 

Enregistrer

Enregistrer

« Ces messieurs me disent ». Daniel DUGES. Editions Les Monédières.
18 Juin 2015
Ces messieurs me disent. Daniel DUGES

Ces messieurs me disent. Daniel DUGES

Une maison de famille à secrets…Un mort inattendu…Jamais Anaïs, n’aurait pensé que son aménagement à la Chesnaie, vieille demeure de famille soulèverait autant de mystères. Une souris verte s’insinue dans une énigme surprenante où le plaisir de résoudre les pistes laissées par son grand-père s’allie à celui de l’amitié et de l’humour des différents protagonistes. La quête du Graal n’est pas finie.

Éditions Les Monédières – ISBN :978-2-36340-025-3 – Prix : 19€

Ouvrage disponible sur le site des Éditions Les Monédières : http://www.editions-monedieres.com/

 

« Liens mortels en Pays de Serres » Roman. Emilie KAH. Editions du Bord du Lot .
12 Juin 2014

Liens mortels en Pays de Serres. Emilie KAH

Liens mortels en Pays de Serres. Emilie KAH

( …) Une enquête en milieu rural… Giuliani en tremblait… Une vraie enquête… Putain, quelle chance ! Ça faisait des mois qu’il s’enquiquinait à traiter des dossiers banals, à l’antenne de la Police Judiciaire d’Agen, une préfecture de province et pas une grande ! Et voilà que le procureur lui confiait une affaire ; « Deux morts, des agriculteurs retraités, ligotés, bâillonnés, à Sainte Ursule, dans les Serres. » (…)

Editions du Bord du Lot – 2006 – ISBN : 978 2-35208 163 0 – Prix : 18 euros

Où se procurer le livre :
– en le commandant dans toutes les bonnes librairies
– à l’occasion des salons littéraires auxquels je participe
– sur le site marchand de l’éditeur
– en me le demandant directement par mail à l’adresse emilikah49@gmail.com

« M. comme Duras ». Emilie KAH
23 Avr 2014

M. comme Duras. Emilie KAH

M. comme Duras. Emilie KAH

Nourrir une énigme policière à l’œuvre de Marguerite Duras, il fallait oser ! C’est pourtant ce qu’a fait – et réussi – Emilie Kah dans son quatrième roman. De son écriture rythmée, acérée et résolument moderne, elle nous emmène à Saigon, à Nouméa, à Duras…. Duras, où la petite Marguerite Donnadieu vécut un temps et dont elle s’est souvenue au moment de se choisir un nom de plume.
Deux hommes sont morts. Le commandant Ange Giuliani sait désormais comment. Mais sait-il vraiment pourquoi ? Le procès de Maud Fournier est imminent. Jusqu’à quel point est-elle coupable ? Quels sont ses ressorts secrets ? Et d’abord, tous les crimes méritent-ils d’être punis ? Ange Giuliani écrit à celle dont il a permis l’arrestation.


Editions L’Harmattan 2011 – ISBN : 978-2-296-13974-9 – Prix : 21 euros

Où se procurer le livre :
– en le commandant dans toutes les bonnes librairies
– sur le site marchand d’Amazon
– à l’occasion des salons littéraires auxquels je participe
– en me le demandant directement par mail à l’adresse emilkah49@gmail.com

« La machine à tuer ». Colette BERTHES. Editions Riveneuve Paris
19 Sep 2013

Colette BERTHES

Colette BERTHES

Odell Barnes, petit délinquant noir et pauvre issu d’un ghetto du Texas est condamné à mort pour un crime dont il se dit innocent. De 1996 à 2000, quelques amis puis l’association Lutte pour la Justice vont l’aider à se défendre, récolter assez d’argent pour financer des enquêteurs privés et des d’avocat qui prouveront non seulement la mauvaise qualité de ses premiers défendeurs mais aussi les manœuvres du procureur et la falsification des preuves par la police. Malgré cela Odell sera exécuté.
Le récit de cette aventure, de ce que sont les couloirs de la mort, l’histoire de ceux qui y vivent et y meurent de ce qu’est la Justice aux Etats-Unis.

La Machine à tuer de  Colette Berthès est paru début juillet 2013. Il est vendu au profit de la Lutte pour la Justice qui continue à défendre des condamnés texans.
Ré-édition de l’ouvrage paru en 2000, mis à jour et complété.

Editions Riveneuve Paris – Prix : 14 euros

« Zeste » BD. Céline WAGNER
7 Sep 2012

Céline WAGNER

Céline WAGNER

Elle était amoureuse de lui, mais leur histoire ne pouvait pas être aussi simple que celle des autres… Lui était accro à la drogue, à l’héroïne. Alors, lorsqu’il prenait la main qu’elle lui présentait volontiers, il l’entraînait inévitablement sur ces chemins peu sûrs jalonnés par l’insalubrité, le spectre de la mort, la perte de repères ou encore le jugement des autres…

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.