»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
Jean COLADON. Biographie Bibliographie
6 Août 2015
Jean COLADON

Jean COLADON

Après des études à l’école des Arts Appliqués de Paris et une trentaine d’années passées en tant que graphiste publicitaire, Jean COLADON se tourne vers la peinture de chevalet. Il réorganise le salon du 19ème arrondissement de Paris, y crée une académie de dessin avec un sculpteur et graveur, devient sociétaire des artistes français en 1977.

La photo ayant détrônée le dessin, il abandonne la publicité et Paris pour s’installer dans le Tarn et Garonne où il se consacre à l’élaboration d’une œuvre très particulière.

Elle est caractérisée par une science très précise du dessin et vouée en majorité à la Femme. Elle y est représentée en majesté, mythologique et contemporaine, à la fois prude et impudique, symbolique et réaliste mais toujours dans sa splendeur.

Au travers d’elle il tente de rendre intelligible le jardin secret qui se cache en chacun de nous, et si l’ambiguïté y règne parfois, ce n’est que le reflet renvoyé par le miroir de la vie.

Il a exposé dans de nombreuses galeries françaises et belges, il est représenté aux États-Unis. Ses œuvres font l’objet d’un livre : « 20 ans de peinture » édité en 2000.

Il est également l’auteur d’un mur peint à Moissac en hommage à l’affichiste Firmin Bouisset et d’une sculpture consacrée au pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. En 2004, il fait paraître un album d’aquarelles, portrait de Moissac et de ses jours de fête (64 pages).

Contact :
3248, cote des Lièvres
82200 Moissac
Courriel : jean.coladon@orange.fr
Site : www.lesuniversdecoladon.fr

 

BIBLIOGRAPHIE

Pour voir le fiche descriptive d’un ouvrage, cliquez sur son nom

« La machine à tuer ». Colette BERTHES. Editions Riveneuve Paris
19 Sep 2013

Colette BERTHES

Colette BERTHES

Odell Barnes, petit délinquant noir et pauvre issu d’un ghetto du Texas est condamné à mort pour un crime dont il se dit innocent. De 1996 à 2000, quelques amis puis l’association Lutte pour la Justice vont l’aider à se défendre, récolter assez d’argent pour financer des enquêteurs privés et des d’avocat qui prouveront non seulement la mauvaise qualité de ses premiers défendeurs mais aussi les manœuvres du procureur et la falsification des preuves par la police. Malgré cela Odell sera exécuté.
Le récit de cette aventure, de ce que sont les couloirs de la mort, l’histoire de ceux qui y vivent et y meurent de ce qu’est la Justice aux Etats-Unis.

La Machine à tuer de  Colette Berthès est paru début juillet 2013. Il est vendu au profit de la Lutte pour la Justice qui continue à défendre des condamnés texans.
Ré-édition de l’ouvrage paru en 2000, mis à jour et complété.

Editions Riveneuve Paris – Prix : 14 euros

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.