»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
« François Bernès-Cambot du Béarn au Maroc, histoire d’un soldat 1901-1925 ». Marie BAULNY CADILHAC
27 Fév 2017
"François Bernès-Cambot du Béarn au Maroc, histoire d'un soldat 1901-1925". Marie BAULNY CADILHAC

« François Bernès-Cambot du Béarn au Maroc, histoire d’un soldat 1901-1925 ». Marie BAULNY CADILHAC

Alors qu’en 1921, la paix s’installe enfin en Europe, les hostilités se poursuivent au Maroc dans la région du Rif en pleine révolte pour son indépendance.
Le sergent François Bernès-Cambot, originaire de Livron en Béarn, meurt le 5 juin 1925 au Maroc avec son groupe de Tirailleurs Sénégalais, en défendant un poste avancé sur le massif du Bibane. Encerclé par un ennemi bien supérieur en nombre et en armes durant un siège de cinquante-quatre jours, il combat jusqu’à la mort sans défaillance et fait passer dans l’âme de ses hommes l’énergie indomptable qui l’anime. Tous sont massacrés à leur poste de combat en faisant preuve d’une conduite des plus héroïques.
Le journaliste et correspondant de guerre Pierre Dumas n’a de cesse de faire connaître ce haut fait d’armes. Un monument à la gloire de ce « Héros » est érigé au sommet du Bibane mais également à Livron où résident plusieurs membres de sa famille.
L’auteur Marie Baulny-Cadilhac nous confie : «Au cours d’une promenade, j’ai découvert ce magnifique monument, œuvre du sculpteur Ernest Gabard. Ma curiosité éveillée, j’ai entrepris de longues recherches. Durant plus de quatre ans, je me suis intéressée à la vie de François Bernès-Cambot, à son combat, à sa solitude et enfin à son sacrifice.
Pourquoi Bibane ? Pourquoi mourir à Bibane ? J’encourage le lecteur à marcher sur ses traces du Béarn au Maroc. François Bernès-Cambot fait partie d’une génération sacrifiée, génération où les mots « Patrie » et « Honneur » dictaient toute une vie ».

Enregistrer

« Fallait pas toucher au Quercy ». Jacques NUNEZ -TEODORO
28 Juin 2016
"Fallait pas toucher au Quercy". Jacques NUNEZ -TEODORO

« Fallait pas toucher au Quercy ». Jacques NUNEZ -TEODORO

La révolte est un pli de l’âme ; tu l’as ou tu l’as pas. Ça te vient avec le premier regard, la première odeur, le premier objet. Tu le gardes toute ta vie, il conditionne une certaine manière bien à toi d’habiter le monde. Il incendie ton enfance, il déchire ton adolescence. L’âge venant, il écorche ton quotidien, il t’empêche de dormir, tu récoltes des cernes sous les yeux. Tu ne finiras jamais vieux sage tranquille.
Célestin Reveilhac avait été moulé dans cette argile-là. Il ne se résignait jamais malgré son demi-siècle, largement passé, sur les épaules: oublier de voir pour oublier tout court et garder les poings dans ses poches, ce n’était pas son genre. La bête immonde était toujours là, alors Célestin était toujours prêt à bousculer choses et gens.
Tout près de la retraite, il retapait sa maison dans un hameau perdu du Lot. Il s’était retrouvé aux Urgences un samedi après-midi et aurait dû s’accorder une semaine de vrai repos.
Seulement… seulement, il y avait eu la pétition de ces malfaisants qui prétendaient éradiquer les oiseaux, le tract d’un groupe qui s’appelait Quercy Vigilance Écologie sur son pare-brise, cette rumeur tenace autour d’un projet de stockage de déchets ultimes à Puy Blanc… plus la cigogne assise dans le pré… plus les trois camions boueux, à l’immatriculation illisible, dont l’arrière raclait le bitume tant ils étaient chargés…
Alors, par fidélité à sa loi, à son histoire familiale, à ses années soixante-dix, à ses vieux copains du maquis, parce qu’il était curieux et teigneux, il était retourné là où les camions s’étaient garés.
Ça lui vaudrait pas mal d’ennuis.
Ça lui vaudrait sept jours en enfer.
Mais fallait pas toucher au Quercy !

Jacques Nunez-Teodoro est né en 1948 sur les bords de la Loire, enfant d’une fille de ferme et d’un ouvrier agricole espagnol. Maîtrise de Lettres Modernes. Carrière dans le théâtre puis dans l’Éducation Nationale, (ce, en poursuivant une activité théâtrale, écriture, mises en scène, ateliers…).
Désormais retraité, il vit dans le Lot où il consacre la majeure partie de son temps au travail littéraire

Version papier / Version eBook –  N° ISBN : 978 2-35208-250-7 – Prix : 20.00 € Dépôt Légal BNF, second trimestre 2016

 

 

« Variantes poétiques II ». Poèmes de Pierre RUDENT.
17 Août 2015
"Variantes poétiques II" Pierre François RUDENT

« Variantes poétiques II » Pierre François RUDENT

Plus de cent poèmes dans ce nouveau recueil !

Amour, tendresse, passion, émotion, humour, sont notamment au rendez-vous dans ce deuxième recueil de Variantes Poétiques, sans exclure cependant nostalgie ou même révolte, lorsque le sujet l’exige  ou le nécessite…

Éditions du Ver Luisant – ISBN : 978 2 84701 522 5 – Prix : 16€ 

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.