»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
« Le maître d’école de Freundsdorf. Témoin et acteur de son temps 1938 – 1968  » Roman Fernand WEBER . Jérôme de Bentzinger Editeur. »
24 Juil 2012

Fernand WEBER

Fernand WEBER

Barthélémy n’a pas connu ses parents. Son père disparut sous l’uniforme allemand en 1917 au chemin des Dames. Sa mère malade et très éprouvée meurt quelques jours après sa naissance. L’enfant est accueilli par Materne Sittinghausen, agriculteur et maire du village et de son épouse. Adopté par ce couple remarquable, il connaît une enfance heureuse qui lui ouvre l’accès à la culture et conforte son attachement au terroir.
Le sujet permet à Fernand Weber de revisiter une époque avec la signification particulière à une province frontalière marquée par les deux guerres. L’Alsace n’a pas oublié les tragédies de l’Histoire et les destins qui s’y sont joués. Brillant normalien, Barthélémy refuse un parcours universitaire et préfère instruire en école primaire. Le souhait se concrétise à Freundsdorf, trop tôt interrompu par le service militaire et la captivité comme soldat français en 1940. Beau garçon à la tignasse blonde et au regard bleu, l’Alsacien trilingue est envoyé six mois en recyclage (Umschullung) en Allemagne, en réalité une formation militaire déguisée et quitta ses camarades retenus des années durant dans les Oflags et les Stalags du Reich.
Difficile pour le jeune instituteur revenu à Freundsdorf d’appliquer en pleine période d’occupation ses méthodes pédagogiques et obligé de freiner son franc-parler pour ne pas choquer ses compatriotes et attirer les foudres des autorités…

INFOC – Actualitat culrurala occitana
4 Avr 2012

infoc

L’enseignement de l’occitan sacrifié // L’ensenhament de l’occitan sacrificat.
26 Jan 2012

L’inspecteur d’Académie des Hautes-Pyrénées profite de la mise en place de la nouvelle carte scolaire pour s’attaquer à l’enseignement de l’occitan dans le département 65. Au mépris des textes et conventions de l’Etat, du Rectorat, de la Région, du Département et des collectivités, il remet en cause le principe de parité horaire de l’enseignement bilingue.
Des fermetures sont proposées dans les 4 sites bilingues : Rabastens, Luz Saint-Sauveur, Sarrancolin et Tarbes, et le passage de 12h à 6h par semaine.
Il veut également fermer le poste d’intervenant en langue occitane (caminaire) qui prend en charge 625 élèves, garantissant le recrutement de nouveaux élèves.
De plus, l’un des deux postes de conseiller pédagogique en langue et culture régionale est très menacé.

Pour une mobilisation et pour le maintien des classes en occitan du département des Hautes-Pyrénées, nous avons besoin de votre soutien.
Merci de signer la pétition contre la liquidation des sections bilingues occitan-français, la fermeture du poste d’enseignant itinérant en occitan et d’un poste de conseiller pédagogique dans les Hautes-Pyrénées.

«Pétition contre la liquidation de l’enseignement bilingue dans les Hautes-Pyrénées» CLIQUEZ ICI !

L’Inspector d’Academia deus Pirenèus-Hauts qu’aprofita de la mesa en plaça de la carta escolara navèra tà atacar l’ensenhament de l’occitan dens lo despartament 65. Au mesprètz deus tèxtes e convencions de l’Estat, deu Rectorat, de la Region, deu Despartament e de las collectivitats, hica en question lo principi de paritat orari de l’ensenhament bilingüe.
Barraduras son prepausadas enes 4 sitis bilingües : Rabastens, Luz, Sarrancolin e Tarba, e lo passatge de 12h a 6h d’occitan per setmana.
Que vòu tanben barrar lo pòste de caminaire en lenga occitana que pren en carga 625 eslièves, pòste qu’assegura lo recrutament d’escolans naveths. Enfin, un deus deus pòstes de conselhèr pedagogic en lenga e cultura regionau qu’ei tanben miaçat.

Entà ua mobilisacion e entau manteniment de las classas en occitan deu despartament deus Pirenèus-Hauts, qu’avem besonh deu vòste sostien.
Mercès de signar la peticion contra la liquidacion de las seccions bilingüas occitan-francés, e la barradura del pòste de caminaire e d’un poste de conselhèr pedagogic en lenga regionala enes Pirenèus-Hauts.

Les signataires

Information communiquée par Marie-Jeanne VERNY, Maître de conférences habilitée à diriger des recherches Département d’occitan Université Paul Valéry Montpellier
Présid. CREO Lengadòc : http://www.creo-lengadoc.org/
Co-secrét. FELCO (Fédération des enseignants de langue et culture d’Oc – enseignement public) : http://www.felco-creo.org/

49e Bourse Multicollections et Foire aux disques – Juvignac (34)
21 Mar 2011

Dimanche 3 avril 2011, de 9 h à 18 h
Salle Lionel de Brunélis à Juvignac (34).

Cette manifestation, organisée par le Club cartophile de Montpellier-Juvignac, est l’une des plus importantes du Midi. Elle réunit près de 80 exposants venus de toute la France.

Ce rendez-vous incontournable des chineurs est ouvert pour la première fois à toutes les collections : cartes postales, timbres, vieux papiers, pin’s, jouets, livres, etc.

Une foire aux disques sera également organisée à l’intérieur de la salle.

Parking gratuit.

Buvette. Restauration.

Entrée : 2 euro.

Club cartophile de Montpellier-Juvignac

L’association en quelques mots : Club créé en 1984 pour regrouper les amateurs et collectionneurs de cartes postales anciennes et modernes et sauvegarder le patrimoine qu’elles représentent.

Horaires/Rendez- vous : Tous les premiers lundis du mois, les adhérents participent
– à des conférences avec projections pour présenter des collections de cartes ou de photos,
– à des échanges entre collectionneurs.

Depuis 1985, le club organise deux bourses multicollections par an, en avril et en novembre. Elles réunissent près de 80 exposants venant de toute la France.

Contact : Roland Jolivet
Adresse : 39 bis, rue du Labournas
34990 JUVIGNAC

Tél.  : 04 67 10 05 55
Courriel : clubcarto.mj34@gmail.com

Témoignage en occitan de la famille Martial P., juillet 2010
21 Sep 2010

Sandra, Alaric et Eudes a Pairigus

Sandra, Alaric et Eudes a Pairigus

Una Austriana au País daus trobadors !

Sabe pas tròp coma se faguèt màs un mandin d’ivern ai reçaugut sus ma boitia de corric un mot dau sénher Robert Linas que resta en Miegjorn Pireneus dau costat de Montalban.

Son associacion « Austria e País d’Òc », se demandava simplament se quò interessariá quauqu’un de reçaubre una etudianta Austriana, de l’Universitat de letras de Viena, mentre 3 o 4 setmanas. Las condiccions ? Paguna se que non de s’ocupar un pauc d’ela e de li far un descreubir nòstra cultura. Ela deviá en eschanja aidar a la maison e s’entestar daus goiassons. Nos sem dich, ma femna e ió que seriá una bona eschaison per tota la familha de se dreubir ad una cultura que coneissián pas gaire, viram que sem chap a l’Inglaterra e a l’Espanha.

La resulta fuguèt enquera mielh que çò qu’esperavam. Aprep quauques jorn d’observacion, Sandra (qu’es son pitit nom) faguèt leu partit de la familha. E pauc a pauc a veire nòstras culturas en regard de la soa permetét a mos dos dròlles de s’interessar un pauc mai a la lor tot en portar un espiar nuòu sus la cultura de nòstra convidada. Pense que quela joina femna serà aura una bona ambassadriça per Occitània. Es quitament devenguda « fan » de Moussu T e lei Jovent que veguerèn ensemble en concert a Sent Joan de Còsla. A quitament descreubert a nòstre contact que podem minjar sens aver fam ! E n’autres anirem benleu un jorn nos passejar dins lo ranvers de Salzborg que la joenòta nos en a fach bona reclama.

Seriá ben content, ió, que mos mainatges pueschan un jorn anar entau descreubir una autra lenga ed una autra cultura tant aisidament coma lo perpausa l’associacion dau sénher Linas. Laidonc pòde màs conselhar, au monde qu’an de plàça a l’ostau e un pauc de temps, de participar a queu eschanja agradiu e avivareu.

Per las entresenhas : Autriche et Pays d’Oc, 1595 Route de Bellegarde, 82230 Léojac
Tél. : 05 63 64 57 27 – corric : journalrobert@wanadoo.frhttps://www.o-p-i.fr/7alire/

Témoignage de Tamara en Normandie – Juillet 2010
18 Août 2010

Grâce à votre organisation j’ai eu la possibilité d’habiter dans une famille française pendant trois semaines. Ce séjour en Normandie était une expérience extraordinaire. J’ai appris beaucoup de choses concernant la langue et la culture.

Tamara et sa famille d'accueil

Tamara et sa famille d'accueil

On m’a bien accueillie et je me suis sentie comme un membre de la famille. Les trois semaines ont passé extrêmement vite parce qu’il y avait une multitude de choses à faire. Je me suis occupée de deux enfants mignons (5 et 7 ans), j’ai aidé à faire le ménage, j’ai visité beaucoup de villes et curiosités avec la famille et nous avons été souvent invités chez des amis ou parents. Une fois il y avait une grande réunion de famille (plus de 100 personnes). Cela a été une belle occasion de connaitre vraiment la vie et la culture française. Nous avons discuté les différences et les points communs entre la France, l’Autriche et Guernesey parce que nous avons passé aussi cinq jours chez une cousine de ma famille d’accueil qui vit là bas. Donc c’était vraiment un échange international.

Malheureusement le jour de mon départ s’est approché trop vite. C’était difficile pour moi de quitter les 4 personnes qui sont devenues une deuxième famille pour moi. Mais grâce à l’internet et au téléphone nous resterons en contact. L’année prochaine je rendrai visite à la famille et j’espère qu’elle viendra en Autriche aussi.

Témoignage d’Alexandra T. Séjour à Toulouse, juillet 2010
18 Août 2010

Les trois semaines que j’ai passé à Toulouse étaient un séjour inoubliable.

Ma famille d’accueil était très entreprenante et j’ai même eu la possibilité de les accompagner au festival de théâtre d’Avignon pour cinq jours où j’ai vu huit pièces de théâtre impressionnantes.

En ce qui concerne l’aspect culturel, ma mère d’accueil était une guide extraordinaire. Elle m’a montré tous les monuments, musées et attractions touristiques de Toulouse et de la périphérie avec les informations de fond et le vocabulaire nécessaire.

Avec mon père d’accueil j’ai fait des randonnées dans les Pyrenées et des randonnées à vélo formidable le long de la Garonne ou du Canal du Midi

J’ai eu beaucoup de chance de trouver cette famille d’accueil très hospitalière et sympathique parce que nous avons partie liée en ce qui concerne notre passion pour le théâtre, le cinéma et la culture français.

Dans ces trois semaines j’ai non seulement eu la possibilité d’améliorer mes connaissances de langue mais aussi d’approfondir mes connaissances de la culture française et occitane

Merci beaucoup !

Recevez les informations occitanes par Internet
19 Oct 2009

Vous vous intéressez à la langue et à la culture occitanes, vous aimeriez être informé sur les diverses activités occitanes du département et d’ailleurs (bals, stages de danse, de théâtre de chants ou de musique traditionnelles, parution de CD, de DVD ou de livres…) et ce gratuitement.

Cela est devenu possible grâce à l’association « Autriche et Pays d’Oc qui vous propose de recevoir sa lettre électronique intitulée « De to un pauc / Un peu de tout ». N’hésitez pas, envoyez votre adresse électronique à Robert Linas.

Contact :

Robert Linas

Autriche et Pays d’Oc
1595 Route de Bellegarde
82230 Léojac

Tél. :  05 63 64 57 27 ou 06 71 00 29 25

Courriel : journalrobert@wanadoo.fr

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.