7 à lire !

Actualités Littéraires, Activités Occitanes & Echanges Internationaux

MARTIN Serge Biographie bibliographie

Après une formation scientifique , j’ai réorienté ma carrière en 1984.
J’ai dirigé alors une structure médico-sociale pour personnes âgées allant
des maisons de vacances, aux résidences services, aux maisons de retraite,
aux EPHAD et centres de convalescence.
Je me suis particulièrement investi dans la réalisation d’ateliers mémoire
avec des moyens multimédias.

«  »De la paille dans les sabots  » d’Arlette HOMS

De la paille dans les sabots

C’est la chronique de sa famille maternelle, les Maraval, dans le hameau des Besses en Sidobre, près de Saint Salvy de la Balme (81). Elle est un témoignage précieux sur la vie rurale dans ce vieux pays, de la Révolution jusqu’à la fin du XXème siècle.

L’ouvrage est enrichi par des poèmes de la Bessola *, illustrés par le regretté Gaston-Louis Marchal (1927 – 2014). Arlette Homs en a été la collaboratrice, et comme elle se plait à le dire, il fut son « mentor ».

Arlette Homs , Association La Méridienne du Monde Rural (Ed.)

Couverture souple

56 pages

ISBN : 9791090416512

Éditeur : La Méridienne Du Monde Rural

Date de parution : 03/11/2021

Langue: français

Et si vous souhaitez une dédicace (17€ en envoi suivi), écrivez à :

Arlette Homs lieu – dit Toupinat 09300 Montferrier

arlette.homs@yahoo.fr

* Bessola : escai d’Arlette. Les Bessols sont les descendants de Pierre Maraval originaires du hameau des Besses. L’escai (surnom) est héréditaire.

« Féminité du Sud » de Martine BIARD

Féminité du Sud

RÉSUMÉ
Dans ce premier volume qui initie le cycle Les parcours singuliers, Martine Biard présente : Lettrées en Occitanie du IVe au XVIIIe siècle et Les Trobaïritz, femmes poètes du Sud des XIIe et XIIIe siècles.

La thématique abordée est une occasion de rééditer les entretiens et les florilèges, publiés en 2013, sous le titre Les Trobaïritz, femmes poètes du sud au XXIe siècle, en une version revue et augmentée. Cet ouvrage avait été récompensé par le grand prix de Poésie 2014 des Gourmets de Lettres, sous l’égide de l’Académie des Jeux Floraux de Toulouse.

Une abondante bibliographie suppléera aux débats en permettant à chacun de poursuivre les plaisirs de la découverte et de la recherche.

La préface est signée d’André Vinas.

Féminité du Sud est un ouvrage illustré par Gaëtan Biard.

Pour voir un entretien de présentation de  » Féminité du Sud  » sur le site de la vallée du Ciron cliquez sur le lien:

http://www.vallee-du-ciron.com/Documents/Nouvelles/N708.htm#Graines5

BORDERIES Jean Marie Biographie bibliographie

Jean Marie BORDERIES

Originaire de Castelferrus (82), Jean Marie BORDERIES a grandi dans la campagne rabastinoise (81). Après de brèves études supérieures en lettres classiques, il a fait sa carrière dans le secteur bancaire dans le Tarn puis à Paris. Il réside en région parisienne depuis plus de 30 ans mais reste attaché à ses racines occitanes.
Jean Marie BORDERIES, est auteur de plusieurs ouvrages biographiques relatant les parcours originaux de personnages exceptionnels qui ont marqué sa jeunesse. Il a notamment publié « Un siècle de Combats », consacré au Général RAYNAL, son mentor en politique, « Un Siècle de laïcité … chrétienne » consacré à l’Abbé GALY, son guide spirituel et une autobiographie pleine d’amour et de tendresse, « Les Couleurs de l’eau » consacré à sa mère. Il vient de publier son dernier ouvrage consacré aux « Evadés de la côte sous le vent », un ouvrage historique qui rappelle la 2ème guerre mondiale dans les Antilles.

 

Bibliographie :

 

  • Un Siècle de Combats,
    Georges Raynal dit « Colonel Rabastens »
    Editions Ophildespages -2017 –
  • Un Siècle de laïcité … chrétienne,
    Du petit Père Combes … à l’Abbé Galy, curé citoyen
    JDH Editions -Juin 2018-
  • Les couleurs de l’eau,
    Le mystère d’un petit point bleusur mon épaule gauche
    JDH Editions -Avril 2019-
  • Oser, Croire, Servir
    Un demi-siècle de bénévolat …. Politique
    Autres Talents – Décembre 2019
  • Victorine et les évadés de la côte sous le vent,
    « An tan Wobè »
    Lys Bleu Éditions – Août 2020

OCTAVE Amélia, bio-bibliographie

OCTAVE Amélia

Riche d’un parcours dans la Presse et l’Edition en tant que journaliste – rédactrice, Amélia OCTAVE a « jeté l’encre » dans nombre de magazines. Sa plume a notamment couru pour des revues d’art et décoration.
Egalement guide de tourisme, au cours de ses pérégrinations en France et à l’étranger – de la Garonne aux fjords de Norvège, de la basilique Saint Sernin aux temples de Bangkok – chaque voyage professionnel ou personnel l’a conduite à la découverte des cultures pour des rencontres sans frontières.
Après un premier livre « La Part de l’Ange » Editions JMG 2002 sur le ciel spirituel, son l’ouvrage « LES EXTRATERRIENNES » – histoire de l’ascension des Femmes dans l’Air et l’Espace » – et plus largement sur le thème de l’Aéronautique et du Spatial – est paru en 2018.
S’émerveillant de notre Terre – joyau de notre système solaire et unique planète connue qui abrite la vie et son incroyable biodiversité – la passion d’Amélia pour le ciel et l’espace l’ont aussi amenée à faire des recherches à tire d’ailes, à l’heure où les principales agences spatiales visent de
nouveau la Lune, mais aussi Mars.
En attendant justement une rencontre du 3ème type, son dernier ouvrage «Les Extraterriennes » rend hommage aux filles de l’air et des étoiles.

 

Contact: Amélia OCTAVE – 06 42 66 56 78 –

LE PROGRAMME DES 3 DIAPORAMAS-CONFÉREN’CIELS

  • CONFÉREN’CIEL I – Première Altitude

L’ÈRE AÉROSTATIQUE : L’ASCENSION DES MONTGOLFIÈRES et « Le Plus Léger que l’Air »
A la fin du XVIIIème siècle, Maitres Papetiers, les deux Frères MONTGOLFIER découvrent tout simplement la propriété de l’air chaud en regardant le feu de la cheminée domestique gonfler une liquette, rapporte la légende. Dès lors, ils vont reproduire ce curieux phénomène en confectionnant les premiers ballons à leur nom.
En 1783, ils présentent officiellement leur formidable invention devant le Roi Louis XVI et la Reine Marie-Antoinette et la Cour de Versailles émerveillée. D’autres inventeurs fabriqueront leurs « sphères » plein gaz.
Durant toute la première partie du XIXème siècle, les ascensions en montgolfières deviennent alors de magnifiques spectacles qui attirent les foules. C’est la folie du ballon. L’Aéromanie s’empare de toutes les têtes. On dira que « Tout est Globe » à Paris.
Si la noblesse a d’abord eu le privilège des premiers baptêmes de l’air, après la Révolution, citoyens et citoyennes montent à leur tour dans la nacelle. Les aéronautes professionnels tels que GARNERIN, BLANCHARD s’illustreront. Certains perdront la vie, mais leurs épouses, qui les aidaient déjà, prendront alors avec audace la relève en devenant « plus légères que l’air ». A la Belle Epoque, un galant Comité des Dames verra même le jour. On envoie des baisers du haut de la nacelle, et même on y part en voyage de noces.
  • CONFÉREN’CIEL II – 2ème Altitude

L’ÈRE AÉRONAUTIQUE : LES AVIONS et « Le Plus lourd que l’Air »
Après les montgolfières, de curieux engins qui veulent imiter les oiseaux vont étendre leurs ailes de métal.
A la charnière du XXème siècle, Miracle ! Clément ADER, père de l’aéronautique, décolle de quelques centimètres du sol à bord de son «Eole» un engin aux ailes de chauve-souris. Ceux qu’on appellent alors « les Faucheurs de Marguerite » imaginent d’incroyables inventions aériennes pour tenter de gagner les hauteurs avec « le plus lourd que l’Air ». Coucou sans carlingue, Pou du ciel ou Demoiselle voltigent en plein ciel.
Ancêtre du Salon du Bourget, la première Grande Semaine de l’Aviation en Champagne en 1909 rassemble les pionniers de l’air. Cette même année, Louis BLÉRIOT réussit l’exploit de traverser la Manche.
Les Années Folles ouvriront la voie des grands-raids : Paris-Saigon ou Londres-Sydney. Celles qu’on appelle « les Garçonnes » veulent aussi courir l’azur. Ces Coursières du Soleil vont à leur tour survoler la Terre.
L’avion s’est fait à la fois civil et militaire et aujourd’hui se sont 100 000 vols par jour qui arrachent les passagers du sol pour les faire voler aux quatre coins du gobe.
Et si parfois on demande « S’il y a encore un pilote dans l’avion ? », dans le cockpit il n’est plus rare que Madame Le Commandant de bord vous souhaite : « Un bon Vol » … après avoir attaché votre ceinture, bien sur !

CONFÈREN’CIEL III – 3ème Altitude

L’ÈRE ASTRONAUTIQUE : LA CONQUÊTE SPATIALE « En apesanteur »
Sur la nouvelle aire de lancement, une fusée dressée comme un gros bâton de dynamite s’apprête à décoller. Désormais, l’être humain va carrément sortir de l’atmosphère pour s’aventurer dans les hautes régions hostiles et irrespirables de l’Espace encore inconnu.
En pleine guerre froide, les Etats-Unis et l’Union Soviétique se livrent alors une Course à l’Espace. Au début des années 60, le soviétique Youri GAGARINE sera le premier terrien à tourner en orbite autour de la Terre.
Finalement les Américains décrocheront la Lune. Evènement historique et sans précédent, le 21 juillet 1969, l’astronaute Neil ARMSTRONG fait « un petit pas pour l’homme, un bond de géant pour l’Humanité ».
Dorénavant et depuis les années 2000, la Station Spatiale Internationale ne cesse de tourner à 28 000 kms à l’heure autour de notre planète. Véritable laboratoire de l’Espace où sont menées des recherches pour mieux connaître notre Terre et l’univers qui nous entoure.
Dans la prochaine décennie, La NASA – l’agence Spatiale Américaine – annonce son grand retour sur la Lune. Le programme « ARTÉMIS » – au nom de la déesse de la mythologie grecque – prévoit qu’une première femme devrait poser ses mooboots sur l’astre de nos nuits.
Aujourd’hui plus de 560 astronautes sont allés tutoyer les étoiles et admirer la belle courbe de notre Terre, joyau du système solaire.