»
M
A
R
Q
U
E
-
P
A
G
E
«
« Montaigut en Albigeois. Commune de Lisle sur Tarn ». Gérard VEYRIES
10 Juin 2015
Montaigut en Albigeois. Gérard VEYRIES

Montaigut en Albigeois. Gérard VEYRIES

L’histoire entoure d’un prestige fantastique les actions d’éclat, les dévouements, les amours, les haines, les infortunes, les crimes ; les héros dont les noms nous sont parvenus jusqu’à nous.

Alors que dire du site historique de Montaigut en albigeois ? Pas grand-chose, puisque sur le lieu il n’y a rien à voir  Et pourtant…

Montaigut m’a toujours fasciné, interpelé, car depuis mon enfance j’entends mes ancêtres parler, de la croisade contre les Albigeois, de la disparition du site, des ses habitants comme les premiers lislois, etc. On en parle certes, mais de sa véritable histoire on n’en sait pratiquement rien, seuls quelques vestiges et quelques pièces archéologiques attestent de son passé.

Alors, j’ai voulu orienter mes écris sur une vision plus large de l’histoire régionale, c’est-à-dire en écrivant trois ouvrages sur l’histoire Occitane et ce travail m’a permis d’emprunter à quelques documents la matière nécessaire afin de l’attribuer au passé de Montaigut-en-Albigeois. Car avec les puissances de l’irrationnel, l’histoire est polémique, ce qui fait que je suis toujours en conflit avec moi-même. Je suis « déchiré » entre ce que je sais et ce qui me reste à acquérir, le plus important étant le chaînon manquant au savoir.

En fait, dans l’histoire de toute communauté il y a des moments privilégiés et pour la communauté occitane, le moment wisigothique puis le moment de la « secte » albigeoise sont de ceux-là. Et pour ceux, qui cherchent à comprendre comment s’est modelée, dans sa singularité, la civilisation méridionale, ce sont ces deux épisodes de référence à connaître.

Dans ce nouveau défi, je n’ai que le souci de l’histoire objective et pour cela je me sers des événements historiques ; puisqu’on ne saurait bien comprendre ces derniers que si, par un effort de sincérité, nous les replaçons dans le milieu où ils ont pris naissance, c’est-à-dire au sein des diverses évolutions de sociétés au fil des siècles.

Ce projet a pour but de révéler la destinée de Montaigut, et je me dois d’effectuer ce nouveau travail pour le porter à la connaissance de la postérité.

 

Ouvrage disponible :

– Maison de la presse de Lisle-sur-Tarn : 32, rue Compayré – Tél. :05-63-33-32-47
– Librairie Occitania : 46, rue du Taur – Toulouse – Tél. :05-61-21-49-00
– Offici de Tourisme, au Grifol : 3, rue Perroty – Albi – Tél. :05-63-53-30-41

 

Pourquoi un site personnel de Lisle sur Tarn ?
17 Nov 2014

Lisle-sur-Tarn

Lisle-sur-Tarn

Site G Veyriès

Site G Veyriès

Gérard Veyries présente son site « rénové » sur Lisle-sur-Tarn. Plus clair et plus pédagogique ce nouveau site délivre des informations liées à l’histoire, au tourisme, et à la culture locale ; portant ainsi à la connaissance de l’internaute une partie du riche passé lislois, et montrant notamment son patrimoine.
En aucun cas ce site ne remplace ceux déjà existants sur la commune de Lisle-sur-Tarn. Sa fonction est de mieux faire connaître tout simplement notre cité, en vue de son ouverture vers un avenir et notamment un avenir européen.
Son adresse est http://lislesurtarn.free.fr, se trouve référencée sur plusieurs moteurs de recherches. Par contre l’ancienne adresse http://gerard.veyries.pagesperso-orange.fr/ est à supprimer, car celle-ci s’ouvre sur une coquille vide : page blanche.
Natif de cette localité, j’ai de profondes racines, qui remontent à plus de sept générations, dont quatre générations de « bâtisseurs ». Aussi, cette bastide c’est ma patrie où je retrouve mes attaches familiales et locales. C’est pour cela que j’aime la faire découvrir.

Albi / La cité épiscopale

Albi / La cité épiscopale

Et comme Lisle-sur-Tarn a vocation de se tourner vers l’Europe, j’ai rendu mon site accessible pour une plus large consultation, je l’ai fait traduire en Allemand et en Anglais. Puis, j’ai voulu préserver la culture occitane et c’est pour cela que je l’ai fait traduire en langue régionale.

La qualité du site a été reconnue par la ville d’Albi, puisqu’elle me fait l’honneur d’être son 124e ambassadeur sous le label : « Albi / La cité épiscopale ». À cet effet un logo (voir ci-dessus) a été créé.

Carnaval Occitan dels drolles – Lisle sur Tarn (81)
25 Mar 2014
Carnaval 2014

Carnaval 2014

Gérard VEYRIES – Biographie
11 Jan 2012
Gérard Veyriès

Gérard Veyriès

Gérard Veyriès est natif de la bastide du XIIIe siècle de Lisle-sur-Tarn, qui se trouve sur l’axe géographique Albi-Toulouse, plus précisément entre Gaillac et Rabastens… Dans son activité professionnelle, il a été employé à la Délégation générale de l’armement en qualité de technicien de laboratoire en mesures physiques.

Issu d’une ancienne famille de « bâtisseurs », l’auteur est passionné de généalogie, d’histoire, notamment d’histoire locale et régionale. Ce passe temps favori agrémente sa retraite et lui permet de retrouver ses racines occitanes.

Le but de ses écrits est tout simplement de « nourrir » les jeunes générations, d’être au service des étudiants et de ses fidèles lecteurs. Puisque ne rien savoir de ce qui s’est passé avant notre génération, fait de nous des enfants irresponsables ! Aussi mettons-nous en mémoire l’adage suivant : « Apprends du passé, ainsi le présent te deviendra sensible et tu sauras ce que l’avenir exige de toi. »

Et si l’auteur n’a pas l’autorité d’un historien reconnue, il justifie ses écrits, en empruntant modestement ceux du musicien compositeur Claude Debussy : « Je ne révolutionne rien, je ne démolis rien. Je [passe] tranquillement mon chemin, sans faire la moindre propagande pour mes [écrits], ce qui est le propre [de l’homme sage]. Je suis [seulement] pour la liberté. »

La connaissance historique prend naissance dans sa volonté de chercheur ; elle est le fruit d’une passion, celle de la vérité appliquée au passé. Aussi, l’auteur n’est qu’un érudit « solitaire », qui cueille le fruit des interrogations nées de ses recherches. Et, au-delà de la rigueur nécessaire au progrès de la connaissance, il est animé par le désir de faire partager tout simplement ses découvertes à ses lecteurs.

Lire la suite »

A vos plumes ! Concours de Nouvelles.
13 Déc 2011
Concours de Nouvelles - 2011

Concours de Nouvelles - 2011/2012

A l’occasion du Salon du Livre de Gaillac au mois d’octobre dernier, la Communauté de communes Tarn & Dadou a lancé la nouvelle édition de son concours de nouvelles, sous le haut parrainage de Mercedes Déambrosis, auteur de Milagrosa, Juste pour le plaisir ou La promenade des délices. L’objectif : rédiger un texte à partir des lignes suivantes, signées de l’auteur :

« Vous êtes dans votre lit, vos yeux sont encore fermés, vous êtes encore dans un semi sommeil : vous vous réveillez avec une sensation inhabituelle que vous n’arrivez pas à définir, quelque chose d’étrange, d’étranger. Ce matin, vous n’êtes plus vous-même. Vous êtes quelqu’un d’autre. »

Le concours est ouvert à six catégories : écoles primaires, collèges, 8-10 ans, 11-15 ans, 16-20, ou plus de 20 ans. Alors que vous écriviez seul ou avec votre classe, n’hésitez pas à répondre à l’invitation de Mercedes Deambrosis !
La remise des prix aura lieu le samedi 19 mai 2012 à la médiathèque de Lisle-sur-Tarn mais vous n’avez que jusqu’au 18 février 2012 pour nous faire parvenir vos nouvelles,

soit directement dans les médiathèques du réseau Tarn & Dadou,

soit par courrier :

Communauté de communes Tarn & Dadou
Concours de nouvelles
BP 133 – 81604 Gaillac Cedex

soit par courriel : concoursdenouvelles@media.ted.fr

L’intégralité du règlement est consultable dans les médiathèques et sur le site Internet de Tarn & Dadou : ted.fr

Catherine BRUNET, Chargée de communication Tarn & Dadou

« La Terre d’Oc du IVième au XIIième siècle » Essai historique de Gérard Veyriès
8 Déc 2010

Gérard Veyriès

Gérard Veyriès

Gérard Veyriès présente son quatrième ouvrage à ses lecteurs.

Qu’est-ce qui stimule la curiosité historique de l’auteur ? Après ses deux ouvrages dédiés à la bastide de Lisle-sur-Tarn qui lui est chère, son regard s’est élargi sur les guerres de religion en Albigeois. Présentement notre historien lislois évolue dans un temps qui va du ive au XIIe siècle. Ce passage de l’Empire romain au royaume des Francs figurerait aux yeux de l’auteur  La Terre d’oc du ive au XIIe siècle – Essai historique. Ce titre, adressé à une période mal connue de notre histoire, ne manque pas de surprendre. Quel enseignement allons-nous en tirer ?

En écrivant ce nouvel ouvrage, ne risque-t-on pas d’inutiles répétitions par un retour sur les histoires des Gaules, d’Aquitaine, et de la Narbonnaise ?

C’est ce que nous avons d’abord pensé, mais à la réflexion il nous a semblé utile d’apporter en pareille matière, quelques aperçus originaux, et même des faits nouveaux, empruntés à des documents, à des ouvrages, dormant jusqu’à ce jour sous la poussière de diverses archives et bibliothèques.

Ce travail a pour objet de révéler « les prémices des destinées humaines » de la Terre d’oc. Dans cette nouvelle entreprise nous n’avons que le souci de l’histoire objective et pour cela nous nous servons des événements historiques. On ne saurait bien comprendre ces derniers que si, par un effort de sincérité, nous les replaçons dans le milieu où ils ont pris naissance au sein des diverses sociétés, afin de pénétrer les idées qui les ont inspiré et la mentalité des individus en ces temps là.

Avec cette nouvelle épreuve nous avons relevé le défi de faire revivre également quelques sites historiques de l’Albigeois. Aussi, dans l’intérêt de l’histoire locale et régionale, nous développons notamment celui de Monteacuto, Montagu ou encore Montaigut, (Montégut en Albigeois). Ici, l’origine de ce site nous reste méconnue par manque de documentation. Son horizon s’est cependant éclairci grâce à un travail de prospections. Et les documents acquis nous permettent de comprendre certains événements liés à la vicomté de Carcassonne, à la commanderie des Templiers de Vaour ainsi qu’à l’histoire du comté de Toulouse. Lire la suite »

« De Montégut à Lisle en Albigeois. » Gérard Veyriès
21 Sep 2010

Gérard Veyriès

Gérard Veyriès

« De Montégut à Lisle en Albigeois. » Remise en question d’un mythe historique à partir de documents inédits. Gérard Veyriès.
La méconnaissance de vérité a longtemps faussé le cours de l’histoire. Pour bien comprendre le passé, il faut se dépouiller des préjugés du temps présent et tenter un pari impossible : se faire le contemporain des temps que l’on veut étudier afin de les décrire correctement.
Ce document procède d’un esprit de remise en question . Il s’agit moins d’une démonstration que d’une tentative de ré-explication.
En effet, une mauvaise connaissance de la période 1230-1248, a permis d’écrire et de réécrire notre histoire à partir de faits le plus souvent dénaturés. Ainsi, bien des érudits ont participé à cette déformation en suivant une sorte de tradition.
Cet ouvrage a été élaboré dans un double esprit : d’abord celui de dénoncer les évènements historiques dont il paraît bon d’en rétablir la vérité ; ensuite, facilité les recherches à quiconque s’intéressera à l’histoire de notre communauté. En fait d’innovation, il s’agit surtout d’une tentative de reconstitution ; ce sera la modeste contribution de l’auteur à l’élaboration de l’histoire de Lisle.

Ouvrage de 239 pages (format 14,5×21 cm) au prix public de 27€, année de sortie 2002. Imprimé à compte d’auteur. Rajouter 4€ pour frais de port éventuels.

Distribution :

· Site du Griffon d’argent :
Courriel : sergeanirepoque@hotmail.fr

· Librairie Occitania :
46, rue du Taur, Toulouse.
Tél. : 05-61-21-49-00
Courriel : librocc31@aol.com

· Maison de la Presse de Lisle-sur-Tarn.
Tél. : 05-63-33-32-47
Courriel : annelafon@orange.fr

Contenu réalisé par OPI & Développement Informatique réalisé par © WASI. Tout droits réservés. Propulsé par WordPress.