7 à lire !

Actualités Littéraires, Activités Occitanes & Echanges Internationaux

Hania RACZAK Biographie- Bibliographie

Hania RACZAK

Peintre et auteure, Hania Raczak est née à Valenciennes en 1958 et réside dans le Lot-et-Garonne. Ses grands-parents ont quitté la Pologne pour immigrer en France dans les années 20 et elle reste très attachée à ses origines.

Lycéenne puis étudiante, Hania écrit des nouvelles et de nombreux poèmes pour lesquels elle reçoit à deux reprises le prix Henri Pourrat. Après des études littéraires et artistiques, elle entre à l’Ecole Normale de Dijon et devient institutrice. Parallèlement à sa carrière d’enseignante, elle écrit des textes courts, notamment des chansons, tout en exposant des paysages à l’aquarelle ou des huiles à Bagnères-de-Bigorre et Campan.

En 2002, elle décide de réunir ses passions dans une même démarche. Elle crée l’atelier Haniawork – un clin d’œil au mot « patchwork » et à son surnom – et tisse des liens entre peinture, couture et écriture. Depuis, Hania a écrit quatre romans et présente des expositions originales dans lesquelles des vêtements s’invitent près de ses tableaux ou des aquarelles suggèrent le plan d’un roman… Un univers et une approche sensibles, emplis d’émotion.

Ses projets sont nombreux. Son dernier roman Zofia, racines et destin ravive le souvenir de l’immigration polonaise dont c’est le Centenaire, de nombreuses conférences et expositions sont prévues.

A l’occasion du 150 -ème anniversaire de la venue de Rimbaud dans la ville de Douai, Hania a récemment participé à un ouvrage collectif édité chez Nord Avril : Nouvelles buissonnières, Arthur Rimbaud à Douai.

Elle vient de terminer une trilogie de romans destinés aux jeunes lecteurs de 9 à 13 ans: les trois -ski.

Informations et contact :

Bibliographie

Christiane CAVALIE, biographie bibliographie

Christiane CAVALIE

Pour leur premier enfant, les nouveaux mariés espèrent un garçon : c’est moi, Christiane, qui viens contrarier leurs espoirs.

Deux ans plus tard, naît Rolande, ma petite sœur adorée. J’ai cinq ans lorsque, en pleine guerre, faute de vaccin disponible, Rolande est emportée par la diphtérie.

Cela restera le plus gros drame de ma vie.

Vivant une enfance ballottée au gré des affectations de mon père, pilote dans l’aéronavale, je fréquente les écoles et collèges d’Algérie, d’Occitanie, de Bretagne, de Madagascar.

Devenue institutrice, je débute en coopération en Algérie et obtiens ensuite un détachement en Nouvelle-Calédonie, à Djibouti puis en Polynésie, séjours entrecoupés d’affectations en Val de Marne, Lot-et-Garonne, Meurthe et Moselle …avant de prendre ma retraite à Montauban.

 

Courriel: christiane.cavalie@yahoo.com

Bibliographie